Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 11:30

 

Noël Némouthé a cessé sa grève de la faim au 32e jour

Benaiem-nemouthe--fxg-.jpgNoël Némouthé a mis un terme à sa grève de la faim et se repose dans le sud-ouest de la France où une partie de sa famille est installée, selon son avocat Bernard Benaïem. Le Guyanais avait entamé, le 9 avril dernier, une grève de la faim devant l’Elysée pour se plaindre des conditions dans lesquelles il avait été (violemment) interpellé par la police sur la place des palmistes, lors de la venue de Nicolas Sarkozy à Cayenne en février 2008. Chassé du trottoir de l’Elysée, Noël Némouthé s’était replié dans une petite rue adjacente. Apitoyé par son sort, des gens lui avaient fourni une tente et des couvertures. Il faisait l’objet d’une surveillance particulière, tout comme ceux qui s’adressaient à lui de trop près. Aussi bien son avocat que les journalistes intéressés par son cas ont été systématiquement contrôlés par la police dès lors qu’ils conversaient lui… Me Bernard Benaïem s’en est d’ailleurs plaint auprès de Me Charrière-Bournazel, bâtonnier de l’ordre des avocats de Paris, avant de se rendre en Guyane courant mai pour examiner les raisons pour lesquelles toutes les plaintes de Noël Némouthé avaient été classées sans suite. « Il a mal monté ses dossiers et j’ai tout repris à zéro pour qu’on ait une véritable instruction avec une information qui donnera ce qu’elle donnera… » Me Benaïem a déposé une plainte avec constitution de partie civile. Il assure que son client n’est pas fou, mais admet qu’il soit un peu « spécial » : « Il vit dans un monde un peu magique et il pense qu’être une victime suffit simplement à expliquer son comportement…  Il a du mal à comprendre qu’il faille passer par la case justice. » A l’issue des démarches de son défenseur en Guyane, et parce que le secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant, a fini par accepter de le recevoir pour prendre sa lettre, lui assurant qu’il la remettrait au président de la République, Noël Némouthé a interrompu sa grève de la faim après 32 jours de jeûne.

FXG (agence de presse GHM)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents