Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 07:29

Lemonchois prêt à battre le record de la Mauricienne

helico-maxi80_14.jpgLe trimaran Maxi80 Prince de Bretagne de Lionel Lemonchois devrait s'élancer vendredi à la mi-journée pour tenter de battre le record de la Mauricienne. Une fenêtre météo favorable pourrait lui permettre de battre le chrono de 26 jours 44 minutes et 29 secondes, le temps établi par Francis Joyon en 2009 sur ce tracé entre Port-Louis, en rade de Lorient, et Port-Louis dans l'archipel des Mascareignes. « Quelles que soient les conditions, ce sera une course de vitesse pure car sur ce parcours, le but du jeu est d'arriver à l'équateur en une semaine », expliquait Lionel Lemonchois en décembre. La fenêtre météo qui se présente ce vendredi 17 janvier semble répondre correctement à ses attentes puisqu'elle pourrait, si elle se maintient, lui permettre de rejoindre l’équateur en moins de six jours. « C'est un peu la dernière fenêtre possible pour ce record. Presque celle de la dernière chance, car après la situation se complique dans l'océan Indien avec la formation de cyclones », précise le skipper normand qui va pouvoir ainsi tester son bateau avant la Route du rhum.

La Mauricienne est longue de 8 000 milles (15 000 km) et empreinte de l'esprit d'aventure et de découverte des grandes expéditions commerciales maritimes. « Dans les prochaines 48 heures, nous allons effectuer un tour complet du bateau, histoire de vérifier une dernière fois que tout est fin prêt pour éviter les surprises. Nous allons également valider les consignes de sécurité, charger le camion qui pourra ainsi être en mesure d'intervenir jusqu'aux balcons de l'Europe en cas de pépin technique et faire quelques courses pour le frais. Il n'y a aucun stress. Je suis prêt à partir depuis un moment et je suis content que cela se concrétise », termine le skipper du Maxi80 Prince de Bretagne.      

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents