Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 16:00

Sarajevo mon Théâtre

2860450440C'est à la frontière de la très résidentielle plaine Monceau et des très populaires Batignolles que Tristan Bernard, éphémère directeur, laissa son nom à une ancienne institution de jeunes filles transformée par ses soins en  théatre.
Cette saison, on y joue Le Scoop. Le théâtre parle rarement de la presse, et celle ci le lui rend bien, parfois malheureusement.
Le Scoop narre la quête de vérité d'un apprenti journaliste, manipulé par une star du journalisme et de l'audiovisuel, qui veut déboulonner la legende d'un grand correspondant de guerre, heritier de Kessel, Capa et Albert Londres. La mémoire des protagonistes va se raconter sur scène et la vérité de chaque personnage va se révéler. Pour sa cinquième pièce, Marc Fayet dirige sa propre pièce. Alors, la bienveillance du metteur en scène pour l'auteur, empêche une ultime réécriture qui aurait fini d'élaguer le texte de quelques répliques, et les bonnes dispositions de l'auteur laissent trop de complaisance à la mise en scène. C'est ainsi depuis la mort de Sacha Guitry ! La distribution est bonne, Philippe Magnan, l'homme à abattre, Frederique Tirmont, au coeur d'une autre intrigue celle ci amoureuse et passionnelle, mariée au vieux baroudeur, elle ne porte pas le pantalon, mais elle est les bretelles. Guillaume Durieux, insolent, mufle et gauche, comme un vrai journaliste, assisté de la discrète Aurore Soudieux, donnera une dimension freudienne au deus ex machina. En outsider, Frederic Van Den Driessche,vedette de la télé, mais surtout comploteur malveillant. Tous méritent des compliments. Ni drame ni comédie, cette pièce fouille l'intérieur des mémoires des principaux protagonistes pour faire le tri entre ce que l'on sait, ce que l'on dit, et ce qu'on veut faire croire.
Augustin de Paris

arton3425-4d8cd.jpg

Du mardi au vendredi à 21H le samedi 18H et  21H au Théâtre Tristan Bernard

64 Rue du Rocher  75008 Paris 01 45 22 08 40

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents