Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 23:10

Taubira voudrait faire voter les Guyanais de métropole
Christiane Taubira donnait une conférence sur l’avenir des outre-mer à l’Assemblée nationale, mardi soir. Il s’agissait d’abord, dans la perspective des consultations populaires des 17 et 24 janvier d’expliquer les motivations de la pétition lancée par Walwari pour élargir le corps électoral aux Guyanais résidant hors de Guyane. Le public était nombreux et il y avait quelques personnalités politiques, Axel Urgin, secrétaire national outre-mer du PS, Serge Létchimy, député maire PPM de Fort-de-France, des élus de la Région parisienne comme Jeannine Maurice-Bellay (apparentée PRG) ou Jean-Jacob Bicep, adjoint au maire (Vert) du XXe arrondissement et des artistes comme Sylviane Cédia ou Smoov Sauzé. « Il me paraît normal que vous puissiez participer à ce scrutin », a indiqué d’emblée la députée de Cayenne s’appuyant sur l’exemple du vote des Français de l’étranger et sur le précédent calédonien où le corps électoral a été ajusté sur la base des accords de Matignon en 1988 : « L’Etat a reconnu le concept de population intéressée. » Mme Taubira a donc invité le public à signer en masse la pétition car « il faut un fait générateur créé par une mobilisation massive ». Dans les faits, personne n’est dupe et l’on sait bien que la loi ne permet pas un tel vote. « Les populations intéressées sont les gens inscrits sur les listes électorales sur une base géographique », a souligné Axel Urgin. Qu’importe reprend Christiane Taubira qui lance un appel à la mobilisation civique. Mais très vite le débat  s’oriente sur le fond de la consultation : « Pourquoi marcher dans cette combine et ne pas prendre en main notre destin ? », lance une jeune femme dans la salle. « Cette combine, réagit Serge Létchimy, est un problème de juriste. Je suis gêné qu’on organise  une consultation avant qu’on ne sache quelles seront les relations entre la France et les nouvelles collectivités ! De même 73 et 74 ne rendront pas le statut de peuple aux Guyanais et aux Martiniquais ». Létchimy a fait son choix pour le non au 74 et pour le oui au 73 avec collectivité unique. Christiane Taubira est elle aussi gênée devant ce « choix cornélien » : « J’ai pensé à une campagne de vote blanc pour refuser un choix qui n’en est pas un mais je veux aussi sortir de là, alors oui, on prend le 74 et on confie le pouvoir à une équipe capable de négocier pied à pied. Axel Urgin reste discret dans ses choix : « J’ai quatre fédérations outre-mer et quatre avis différents ! »
FXG, agence de presse GHM

La petite phrase de Christiane Taubira : « J’éprouve un plaisir voluptueux et éminemment sensuel à critiquer le président de la République »


Serge Létchimy : « L’action de Mme Taubira est une bonne action dans le sens où nous avons des familles qui sont parties par souffrance, par nécessité économique et sociale. On a même organisé leur départ et aujourd’hui leur dire que ça ne les regarde pas, c’est véritablement indécent. Est-ce que ces gens, en métropole, pourront voter les 17 et 24 janvier ? Ce sera difficile parce que le droit ne le permet pas, cependant c’est un sujet central. On ne peut pas se permettre d’avoir 200 000 Martiniquais et autant de Guyanais qu’il y en a en Guyane et leur dire que ça ne les regarde pas… »

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents