Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 08:19

Marie-Luce Penchard appuie sur l’accélérateur

Tarifs de téléphonie mobile entre les outre-mer et l’Hexagone, promotion des hauts fonctionnaires dans leurs territoire, diffusion de la culture d’outre-mer dans l’Hexagone et à l’international sont les derniers chantiers lancés par le ministère de l’Outre-mer.

Germain-Penchard-Maximin.jpgA quelque 80 jours de l’élection présidentielle, la ministre de l’Outre-mer a mis le pied sur la pédale d’accélérateur. Hier à Paris, entourée de Greg Germain, Daniel Maximin, Jean- Bédier et Claudy Siar, elle a présenté les dernières mesures initiées par le président de la République lors de son discours de Cayenne de vœux aux Ultramarins. La téléphonie d’abord… « Il y a des problèmes de tarification autour de la téléphonie mobile » entre l’outre-mer et l’Hexagone ; a indiqué Mme Penchard qui a annoncé qu’une réunion sur ce sujet aurait lieu le 10 février prochain au ministère de l’Industrie « pour trouver une solution et un tarif acceptable ». Greg Germain s’est ensuite exprimé sur l’agence de diffusion  des cultures des outre-mer que le président lui a demandé de mettre en place. Son installation sous forme d’abord associative devrait être effective à la fin du mois et pourrait ensuite évoluer sous forme d’établissement public à vocation culturelle. Les missions de cette agence visent à donner un rayonnement suffisant à la création ultramarine en France hexagonale. Son budget, émanant des ministères de la Culture et de l’Outre-mer, n’a pas été communiqué mais, selon la ministre, il est inscrit au budget 2012. Autre nomination annoncée par le président de la République à Cayenne, celle de Daniel Maximin comme délégué général de l’action culturelle internationale des outre-mer. A l’instar de l’agence de diffusion, Daniel Maximin, sous l’égide du ministère des Affaires étrangères, sera en charge du rayonnement des cultures ultramarines à l’internationales, via l’UNESCO, la Francophonie, etc… « A la fin de cette année des Outre-mer, a déclaré Daniel Maximin, il faut continuer sur une chose toute simple, mettre en valeur cette dimension internationale parce qu’on sait qu’on a des choses à dire et à montrer. Et il faut rappeler au monde que la France, c’est aussi le Pacifique, l’Océanie, la Caraïbe… »

Promotion des hauts-fonctionnaires ultramarins dans leurs territoires

Jean-marc-Bedier.jpgEnfin, la ministre a présenté Jean-Marc Bédier, un préfet originaire de la Réunion, chargé spécifiquement de la promotion des originaires d’outre-mer dans les postes à responsabilité de la fonction publique afin qu’elle soit « plus représentative des bassins de vie locale ». M. Bédier dispose déjà de deux circulaires, l’une facilitant l’accès aux concours et une seconde  assouplissant les règles de promotion sur place sans passer par l’obligation de mobilité. Jean-Marc Bédier a annoncé son intention de commencer par donner plus de transparence et sur les postes à pourvoir et sur les assouplissements possibles et encore de permettre à certains fonctionnaires de devenir directeurs ou chefs de service en acceptant une mutation dans l’Hexagone mais avec des garanties de retour dans leur territoire par la suite. « Il pourrait y avoir une sorte de bourse d’échange, mais tout ça, en tenant compte du principe constitutionnel d’égalité d’accès aux emplois de la haute fonction publique ». Rappelons que désormais, le ministre de l’Outre-mer contresigne toutes les nominations de hauts fonctionnaires dans les territoires.

FXG (agence de presse GHM)


Le PS dénonce l’offensive gouvernementale sur la téléphonie mobile

Victorin Lurel s’étonne d’apprendre la « soudaine préoccupation » du gouvernement sur les tarifs de téléphonie mobile alors que, dit-il, « les députés de gauche ont proposé en vain un amendement visant à répondre très directement à cette problématique » (en mai 2009 lors de la discussion de la Lodeom ou lors de la discussion de la loi Châtel en octobre 2011). Cet amendement proposait que les communications de téléphonie mobile émises depuis ou vers les départements d’Outre-mer ou entre deux départements d’Outre-mer soient incluses dans les offres de base des forfaits des opérateurs de téléphonie mobile et qu’elles ne puissent pas faire l’objet d’une surfacturation pour cause d’itinérance.  « Plusieurs fois représenté, cet amendement a été systématiquement rejeté par le gouvernement qui s’en est à chaque fois remis à des demandes de rapports qui dorment dans les tiroirs de Bercy et de la rue Oudinot et qui ressortent opportunément pour maquiller en trois mois le bilan de cinq ans de passivité sur ce sujet. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents