Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 07:20

Yola Minatchy, avocate et artiste internationale

Yola Minatchy est une jeune trentenaire qui mène de front deux carrières brillantes, celle d’avocate internationale à Bruxelles et celle de plasticienne exposée dans le monde entier.Yola-Minatchy.jpg

Elle dessine régulièrement depuis qu’elle a 7 ans et, pour ses 11ans, ses parents lui ont offert ses premières peintures à l’huile. Yola Minatchy concilie aujourd’hui deux véritables carrières, celle d’avocate spécialisée en droit européen et international avec un cabinet à Bruxelles, et celle d’artiste peintre. « L’art reste le plus bel espace de liberté dans la société », déclare-t-elle. Sa première source d’inspiration est son île natale, la Réunion. Ses paysages, ses champs de cannes et de bambous ont figuré ses premières toiles. « Je mène une réflexion sur les rapports entre l’homme et la nature », explique-t-elle devant les toiles qu’elle présentait en juillet au sein de l’exposition collective, Brassage, à la Cite internationale des arts de Paris. Peintures et collages expriment bien la fracture qu’elle visualise entre l’homme et son environnement. Elle transfigure avec son art ses angoisses environnementales, la déforestation, la confrontation de l’urbain et du végétal… C’est sa troisième exposition parisienne. Elle était encore au musée de l’eau à Bruxelles, au printemps. « J’ai écrit un livre sur l’eau et sa raréfaction, son partage et ses conflit », avance-t-elle discrètement avant d’en préciser son titre : « La valeur d’une goutte d’eau, aux édition Couleur livres. Il sort en septembre. »

Des expos en Espagne et à New York

Yola Minatchy a été en 2005 de la première promotion des lauréats des Talents de l’Outre-mer, un trophée organisé par l’association ultramarine parisienne du Casodom. Depuis, elle préside le réseau des Talents de l’Outre-mer. La majeure partie de son temps professionnel, elle le passe dans son cabinet d’avocat à Bruxelles ou en mission à l’étranger. Elle a des clients internationaux, ceux qui veulent faire du business avec l’Europe. Son atelier de peinture est à l’entresol de sa maison bruxelloise. Pour l’exposition Brassage, on est venu la chercher. « J’avais déjà exposé pour l’édition 2010 de Brassage. » L’ancien délégué outre-mer de la ville de Paris, Jean-Claude Cadenet (devenu depuis directeur de Ladom) avait découvert ses œuvres lors d’une exposition, « Peinture et écologie », au Casodom en 2008. Le concept de Brassage, ouvert à la diversité des outre-mer, l’a séduite. « C’est conforme à la devise européenne qui est  aussi la mienne : Unis dans la diversité. » Elle a rencontré des artistes polynésiens, kanaks… « Si on se connaît entre Domiens, on connaît moins les COM. Il y a des synergies à mettre en place avec eux. Si nos histoires sont différentes, nous sommes quand même unis à la France. »

Après un séjour au pays, chez ses parents, fin juillet, Yola exposera en Espagne, au palais d’Aiete de San Sebastian, en septembre, puis en fin d’année à Majorque et en 2014 a New York. Sa peinture a été récompensée en Belgique par le prix Marcel Broodthaers. Et quand on lui demande quand elle expose a la Réunion, elle répond plein d’envie dans les yeux : « On me l’a jamais proposé alors que je vais partout ! »

FXG, à Paris

Photo : Régis Durand de Girard

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents