Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 08:17

Les premières gariguettes au salon de l’agriculture

 

Stand-Carpentras-SIA-dominique-rosa-dominique-begnis.jpgOn les attendait vers 11 heures… 34 kilos de fraises. Les premières gariguettes de France sont arrivées au stand du Vaucluse au salon international de l’agriculture, mardi. Alain Rosa, Dominique Begnis, producteurs et membres de la confrérie de la fraise de Carpentras et du Comtat-Venaissin les ont apportées. « On les a récoltées hier, annonce fièrement M. Rosa. On a commencé à la récolte il y a une petite quinzaine de jours. » Celles-là viennent de chez Jean-Christophe Bres à Sarians. La gariguette est la première fraise. Elle arrive avant la ciflorette, la cléry, la rubigens, la naïade et la mara des bois. On en produit dans le bassin de Carpentras 4 000 tonnes pour 10 000 dans l’ensemble du quart sud-est français. 300 hectares lui sont consacrées par 250 à 300 exploitants. « Ca fait cinq ans qu’on amène les premières fraises au salon, relate Dominique Begnis. La première année, on n’en avait pas amenées et les gens ont été frustrés. Depuis, les gens sont fous ! » La gariguette est acidulée, douce et sucrée et a un goût prononcée de son terroir (quand elle n’est pas cultivée hors sol). « Elle n’a pas ce goût terreux des premières fraises espagnoles… » Cette fraise espagnole tant décriée aujourd’hui a failli venir à bout de la fraise de Carpentras il y a une dizaine d’années. « On ne parlait que de ça, se souvient Nicolas Benz, trésorier de la Confrérie, mais c’est bien la qualité de notre fraise qui l’a sauvée. » Depuis, la fraise de Carpentras regagne des parts de marché et surtout des surfaces. Il y a eu plus de fraises plantées en 2011 qu’en 2005. Ces premières fraises se vendent à prix d’or puisqu’il faut compter que l’agriculteur la vend entre 8 et 15 € le kilo. Il faut attendre avril pour qu’elle redescende à un prix plus accessible de 7 à 8 € quand la cléry se vend à 4 € en avril. L’opération du salon est financée par le département et la région et les élus ne se privent pas de profiter de cette aubaine que de pouvoir déguster des fraises à Paris en février ! D’après les connaisseurs, elle se déguste très bien avec un Côte du Ventoux ou un Luberon. Hier, on a vu Michel Vauzelle, Claude Haut, les sénateurs Dufau et Nillon, des maires, des conseillers régionaux et généraux, tous gastronomes ! On attendait encore François Hollande vers 17 heures, hier.

FXG (agence de presse GHM)

 


3 questions à Annick Durand, présidente de la confrérie de la fraise de Carpentras et du Comtat-Venaissin

 

Annick-Durand-pdte-confrerie-fraise-carpentras.jpg« Le premier fruit de la saison »

C’est l’arrivée à Paris de la première fraise française de la saison…

On donne la primeur au salon de l’agriculture, ensuite on fait notre tournée, début avril, avec l’Elysée, le Sénat, l’Assemblée nationale, le ministère de l’Agriculture et l’hôpital Robert-Debré. Et cette année, nous serons reçus le 4 avril à Bruxelles par Michel Barnier.

La fraise de Carpentras a failli disparaître au profit de la fraise espagnole, comment l’avez-vous sauvée ?

C’est un peu dû à la confrérie. Depuis des années, on se bat pour faire reconnaître ce fruit qui est le premier fruit de la saison. A l’époque, c’et le maire Velleron qui a créé la fête de la fraise. On s’est dit qu’on ne pouvait faire une fête de la fraise sans une confrérie. Ca fait maintenant une douzaine d’années qu’on a lancé l’opération.

Qui sont les consommateurs ?

 

On la vend sur les marchés autour de Carpentras et le surplus, c’est la SICA Edelweiss, qui le commercialise. On produit à peu près 4 000 tonnes avec 300 exploitants agricoles. Ils ne vivent pas exclusivement de la fraise ; il faut toujours du maraîchage ou de la vigne à côté. Mais pour l’instant, c’est une des cultures qui sort encore la tête de l’eau !

Propos recueillis par FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

birahima2 01/03/2012 17:04


SIA est une déesse dans la mythologie égyptienne.


 


 

thierry 01/03/2012 15:51


http://www.youtube.com/watch?v=f2YuKKlW9Sg envahissement est un peu fort.

birahima2 01/03/2012 13:17


disons que les Qatari, c'est comme les Anglais.


à un moment, les gens croyaient qu'ils avaient envahi tout le sud-ouest de la France.

thierry 01/03/2012 12:56


c'est une bonne idée de pièce pour son théâtre

birahima2 01/03/2012 12:54


Entendons-nous bien.


Dieudonné ramène sa fraise.


Quand je l'aurai mangé, il ressortira en crotte.

thierry 01/03/2012 12:11


Pas tous, donc je dirais que les plus intelligents sont souvent Juifs

birahima2 01/03/2012 11:55


sauf que les Juifs sont très intelligents.


 

thierry 01/03/2012 11:50


Le Haut de la finance est Juive, pas Qatari...

birahima2 01/03/2012 11:34


c'est bien beau.


mais quand verra-t-on le stand des Qatari qui viennent avec leurs fatmas ?


bon bien sûr, je veux dire, quand c'est que la spéculation va s'arrêter ?

Articles Récents