Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 09:00

Olivier Laouchez, pdg de Trace

laouchez.jpg"Les Trace urban music awards devant TF1 et M6"

Quelle a été l'audience des Trace music awards mercredi soir ?

Le prime a été un succès. Sur notre outil de mesure d'audience, Digitime, l'audience n'a pas cessé de progresser durant l'émission, jusqu'à la fin. On a mesuré l'activité sur les réseaux sociaux et pendant la soirée, on était le deuxième trend topic sur twitter en France derrière le match Real Madrid - Liverpool sur beIN Sport. On était devant TF1, devant M6, devant toutes les chaînes du câble et du satellite. C'est un énorme succès d'audience vis-à-vis des gens à qui on s'adresse, les téléspectateurs.

Par rapport à l'an dernier, il y avait moins de monde pour assister au direct. Que s'est-il passé ?

Il y avait deux fois plus de monde que l'an dernier, sauf que la salle du Casino de Paris est trois fois plus grande que celle du Trianon où nous étions en mai 2013. On a dû aller au Casino de Paris parce que la scène du Trianon est trop petite pour faire un vrai show télé. Ceci dit, notre objectif n'est pas que la salle soit remplie, même si c'est mieux. En réalité, on a besoin de 300 personnes et des premiers rangs du public, c'est tout. Là, on avait de 1 500 à 2 000 personnes pour une jauge de 3 500 personnes.

Quels moyens avez-vous mis ?

Une soirée comme celle-ci sur de grandes chaînes de télé en France, c'est 1 million d'euros ; le budget des Awards, c'est entre 5 et 6 millions ! On ne rivalise pas avec de tels budgets pour faire les Trace urban music awards. On diffuse sur 9 satellites dans le monde avec pas même un tiers du budget d'un prime sur une grande chaine de télé. C'est le type d'émission le plus difficile à faire ; deux heures et demi en direct avec des dizaines de magnétos, 28 artistes, leurs accompagnateurs, le remettants... C'est l'enfer  

Quelle satisfaction en tirez-vous ?

On a réuni un plateau exceptionnel, on a fait venir Ekon... Nous sommes les seuls à exposer ces musiques, les seuls à donner une plateforme pour les artistes de la Caraïbe.

Un regret ?

On a fait un très bon cocktail et c'est une bêtise, parce que, du coup, il y a plus de gens qui ont passé la soirée dans la salle VIP plutôt que dans la salle de spectacle ! Comme ce ne sont que des invitations, nous veillerons l'an prochain à inviter davantage de public que de VIP !

Propos recueillis par FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents