Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 08:00

Trois fées pour un nouveau lobbyBureau-CREFOM-et-ministres.jpg

Brigitte Girardin, Dominique Perben, les anciens locataires d’Oudinot, et Victorin Lurel, l’actuel, étaient les trois fées penchées sur le berceau du Conseil représentatif des Français d’Outre-mer, à l’issue de l’assemblée générale fondatrice du nouveau lobby ultramarin. Hier matin, les statuts du CReFOM, son conseil d’administration et son bureau ont été adoptés à l’unanimité moins une voix. Pas un mot sur son budget de fonctionnement, ni sur ses ressources, mais Patrick Karam, son président, a expliqué par ailleurs que le CReFOM ferait des demandes de subvention et chercherait des partenaires privés.

Si, comme l’a dit Patrick Karam, « l’ombre de Lurel a plané sur nos débats », le CReFOM se dit « indépendant des pouvoirs politiques ». « Ça commence mal », a lâché un observateur en aparté, visant les trois ministres… Pourtant Victorin Lurel a insisté, lui aussi sur la nécessite du pluralisme de cette structure, du respect de ses équilibres internes et de sa distance avec les institutions. « Ca ne doit pas être un fan club du ministre des Outre-mer même si Patrick Karam a du mal à l’admettre », a ironisé le ministre. Et tout en donnant acte de son non-interventionnisme, il a suggéré de modifier le nom du CReFOM : « Les Français d’Outre-mer, ça renvoie aux Français d’Algérie, Français des Outre-mer serait peut-être plus adapté… » Sans les commander bien sur !

Le CReFOM s’affirme attaché aux valeurs de la République que sont la laïcité et le vivre ensemble. Il refuse le communautarisme ethnique ou confessionnel et tout extrémisme,. « Nous avons souffert d’un sentiment de délaissement, a encore dit le président Karam. Et quand une des nôtres, ministre, est attaquée, il y a un retard à l’allumage… Il y a deux poids, deux mesures dans la réaction, la dénonciation… Nous serons désormais cette voix. »

Gage de son ouverture, le CReFOM veut créer un collège des amis de l’Outre-mer avec des personnalités nationales. Et comme, à mi-mot, le CReFOM a déjà subi les critiques de la déléguée interministérielle, Sophie Elizéon, son président est revenu sur son devoir de représentativité, qu’il s’agisse des jeunes, des femmes, des anciens ou des territoires. Puis, emphatique, il a lancé : « Aujourd’hui, commence l’histoire du CReFOM ! »

Victorin Lurel est venu clore la séance inaugurale : « Lorsqu’il y a de l’émotion, je prefere avoir un guide… » Il ne s’est pas tourné pour autant vers Patrick Karam ! Ses yeux se sont penchés sur ses notes. La salle respire ; il ne donne pas dans le style discours fleuve de « Lurel Castro » ! C’est juste « une belle idée ».

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Fifi-Gongon 03/02/2014 08:14


Brigitte Giradin, Dominique Perben et Patrick Karam ou comment trouver un placard doré. Ce conseil s'appuie sur les noms plus ou moins prestigieux de ses membres mais à en juger par la piètre
prestation de M. MARTIAL, à l'antenne de Tropiques FM Vendredi dernier, ce conseil n'a aucun objectif concret, aucune raison d'être.

thierry 01/02/2014 11:23


Ce Crefom n'est même pas encore formé qu'il commence à servir dans la presse


 http://www.leparisien.fr/politique/patrick-karam-le-crefom-sera-le-porte-voix-de-l-outre-mer-30-01-2014-3543945.php


Patrick et Samia peuvent autrement mieux servir leurs outremers. Ceux qui les utilisent feraient mieux de s'occuper de leurs propres problèmes plutôt que de se manifester par les médias sur les
thèmes raciaux qu'ils veulent créer ou régénérer mais qui ne tiennent pas la route (dans les mêmes proportions) sur le vrai terrain de la vie réelle. le Patrick KARAM d'aujourd'hui n'est plus le
grand Patrick Karam d'autrefois, il a évolué. Ce prétexte d'association à la CRAN servira à faire parler (parfois en déformant le sens de leurs propos) quelques personnalités très médiatiques qui
ne représentent pas forcément l'avis majoritaire des ultramarins. Quand on sait que c'est Matignon qui décide pour l'essence et que l'on :) veut nous faire croire que le ministère de l'Outremer
attend la réponse de Bercy...Tout est dit.

Alex 01/02/2014 11:18


Ah, le CReFOM, ou comment les élites d'outre-mer, comme les autres élites postcoloniales (Voir Vincent Geisser et ses études sur les élites maghrébines...), se reproduisent entre elles en disant
défendre un peuple tout en évitant de le consulter. En période électorale, où beaucoup de ces élites vont être des combats pour les élections municipales et européennes, en termes de respect de
l'expression démocratique, il y a comme un malaise ! A moins qu'ils ne considèrent que les "Français d'outre-mer" soient si bêtes qu'ils ne méritent pas un débat pour définir un tel projet au
préalable.


En passant, s'il est vrai qu'en partie l'expression "Français outre-mer" désignait les Algériens, je voudrais signifier à Mr Lurel que "Ultramarin" désignait, pendant la guerre d'Algérie, le
soldat marin français qui fendait l'armure pour se ranger du côté du front de libération de l'Algérie. Le choix est donc Cornélien entre l'assimilation à l'Algérie ou à celle de la félonie .. et
oui, ironie de l'histoire quand tu nous tiens. Par extension, Frantz Fanon, est un bel exemple d'Ultramarin, mais pas au sens que l'on veut accorder à ce mot aujourd'hui !!! CQFD

Articles Récents