Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 06:39

Une voie coercitive selon les patrons

« Disproportionné ! » La réaction des milieux économiques ultramarins peut se résumer avec ce mot. Le problème de la loi Lurel estime-t-on est de confier à l’Autorité de la concurrence un « pouvoir exorbitant que nulle autre région française n’aura à connaître ». En choisissant la loi, Victorin Lurel aurait donc privilégié » la voie coercitive au dialogue. « La coercition ne fera pas adhérer les gens à ce projet ! », s’insurgent les opposants à la loi qui voient dans cette question de la vie chère « un vrai sujet, une préoccupation pour tous mais aussi de la gesticulation et de l’inflation verbale ». La manière dont est lancé le soupçon sur l’outre-mer, terre d’oligopoles et de monopoles, ne peut que desservir l’image des outre-mer au Parlement national ou au niveau de l’Europe où, assurent les lobbyistes ultramarins,  l’on plaide habituellement nos spécificités. « Ce n’est pas avec des lois qu’on change les comportements », regrette le patronat… D’ailleurs, contrairement à ce que l’on a laissé entendre, les milieux économiques n’auraient pas proposé au ministre un abandon de la loi contre une baisse des prix de 10 à 15 %, mais plutôt de commencer par un dialogue qui aurait pu aboutir à « une baisse substantielle des prix des produits de première nécessité ». Ce débat a été ouvert, rappelons-le, par le LKP en décembre 2008 !

FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents