Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 08:24

Lurel fait le buzz

Lurel-dans-Le-Monde.jpg« Moi je dis, et ça pourra m’être reproché, (...) que le monde gagnerait à avoir beaucoup de dictateurs comme Hugo Chavez puisqu’on prétend que c’est un dictateur. Il a, pendant ses 14 ans (au pouvoir), respecté les droits de l’Homme. »

Tous les journaux, depuis samedi, ont repris ces propos du ministre des Outre-mer venus représenter la France lors des obsèques d’Hugo Chavez. Apres une première salve de réactions hostiles à droite, mitigées à gauche, la presse nationale revient encore dessus dans les éditions sorties lundi dans les kiosques à journaux.

Le Parisien titre en page 6 : « Lurel s’enflamme, la droite s’embrase ». L’article revient sur les réactions qui ont fusé ce week-end : Christian Estrosi, Dominique Bussereau, et à gauche, Anne Hidalgo, Julien Dray... Le Figaro  y va de son « Quand Lurel encense Chavez », en page 2. L’article débute par ces citations : « Une faute majeure », « une honte pour la France », « des propos hallucinants »… Tous sortis de la bouche d’élus de l’opposition, tel Herve Mariton qui exige des excuses du president de la République et de son Premier ministre. Yves Jego parle de « couac ». Même prise de distance de la collègue de Lurel à la Santé, Marisol Touraine qui estime que « faire de Chavez une figure de référence n’a pas de sens ». L’article du Figaro reste modeste à côté de celui consacre au successeur de Chavez, en page 5, une demi-page. Libération, en page 13, publie un articulet : « Coup de sang de la droite contre le ministre - Eloge de Chavez : Lurel dénigré » Le papier fait remarquer qu’a droite, certains « demandaient sa démission ». Le Monde, dans son édition datée du mardi 12 mars, titre en page 10, un petit papier avec photo de Lurel pinçant les lèvres, et revient sur le « buzz médiatique du week-end ».

Mais c’est sur le net, que la polémique se poursuit. Sur liberation.fr, Jean-François Copé, président de l’UMP, a demandé « solennellement » lundi au président François Hollande de désavouer Victorin Lurel. « Au ridicule de sa comparaison avec de Gaulle et Léon Blum, s’ajoute sur le fond une insulte à tous ceux qui, au Venezuela, ont été victimes des atteintes délibérées de Chavez aux droits de l’Homme », a déclaré le president de l’UMP. Lepoint.fr fait parler des socialistes. Harlem Désir, premier secrétaire du PS : « Ce sont des propos qui sont sans doute un peu excessifs. Pour moi, la référence en Amérique latine, c'est plutôt le président Lula (…) Chavez a sans doute réalisé des choses sur le plan social, mais je condamne totalement ce qu'a été sa politique internationale, notamment son alliance avec Ahmadinejad ou el-Assad. Ce n'est pas la peine de faire de la mousse autour de propos souvent sortis de leur contexte. Il s'est exprimé sans doute dans l'émotion de ce moment de ferveur populaire. » Le député PS Jean-Christophe Cambadélis parle de « petite boulette ». « Pas besoin de le comparer à des personnages historiques et même à faire des synthèses étonnantes entre de Gaulle et Léon Blum… » Mais il trouve des excuses a Lurel : « Décalage horaire peut-être, je ne sais pas. Ce n'est pas un manque d'expérience, c'est un homme d'État, mais il faut aussi penser que c'est les Caraïbes, qu'il y a là-bas un tropisme par rapport à la gauche latino-américaine. Il devait y avoir un arrière-fond comme cela. Personne ne peut croire que le gouvernement est laudateur des dictatures. »

A la gauche du ministre, ce sont d’autres propos qui dérangent : « Le solférinien arrogant et méprisant a vite percé sous le masque de l’homme des Caraïbes. Comment a-t-il pu avoir l’audace de parler d’un mort sur le ton de la blague comme il a osé le faire devant le cadavre d’Hugo Chavez ? » déclare le leader du Front de gauche sur son blog qui reproche au ministre d’avoir déclaré au sujet d’Hugo Chavez : « Il était tout mignon (…), frais, apaisé comme peuvent l’être les traits de quelqu’un mort. On avait un Hugo Chavez pas joufflu comme on le voyait après sa maladie. »

Dans ce concert de reproche, un conseiller politique de l’UMP se distingue par son soutien au ministre des Outre-mer, un Caribéen, Patrick Karam qui conseille a ses camarades de l’UMP de « méditer ce proverbe africain : quand on grimpe au cocotier, il faut s'assurer d'avoir les fesses propres. » Finalement, Lurel n’aura jamais autant été médiatisé !

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents