Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par fxg

Toto chez Sarko

Un Ultramarin à Bercy ?! Ce ne sera pas pour cette fois, s’amuse Victorin Lurel après avoir été reçu à l’Elysée à la demande du président de la République et qui anticipe déjà les rumeurs que ne devraient pas manquer de provoquer cette visite au Château. Reçu hier peu après 10 heures, le président socialiste de la Région Guadeloupe est ressorti vers onze heures moins le quart. « J’ai été reçu entre deux très hautes personnalités » qu’il ne veut pas nommer… Après le voyage à Trinidad de Nicolas Sarkozy, son entrevue avec le président dominicain, Leonel Fernandez, « c’était un peu prévu », commente Victorin Lurel, mais c’est la crise à Mayotte qui a « accéléré les choses ». « Nous avons longuement évoqué la situation dans l’archipel de l’océan Indien et la gestion de la crise… » Dans un communiqué, la veille, Victorin Lurel en appelait à l’énergie du président afin d’éviter de répéter ce qui s’est passé en Guadeloupe : que le président donne des instructions et montre la voie. « Il a été sensible et je lui ai demandé de revaloriser le budget de Mayotte. Le nouveau président du Conseil général de Mayotte se sert de la gestion de son prédécesseur pour une instrumentalisation. Il n’y a pas de leader, pas de LKP, ce n’est pas le même conflit mais il faut être vigilant. » Les deux hommes ont encore discuté de la situation en Guadeloupe, Martinique, des référendums à venir. Ils n’ont pas évoqué la personne de Marie-Luce Penchard, mais Victorin Lurel a cru pouvoir dire qu’elle se rendrait très prochainement « sans doute » à Mayotte.

Le gros du menu de cette entrevue concernait la diplomatie régionale et les visas. « Le président a parlé des nouveaux pouvoirs qu’il pourrait nous octroyer, je lui ai fait part de nos actions de coopérations, des moyens qui nous manquent, de l’IEP à rayonnement régional pour lequel Richard Descoing devait faire une étude et que Jégo a bloqué… » Le président se serait encore montré intéressé par la création d’une Centre international de l’étude des langues, la place de la langue française dans la Caraïbe, l’ouverture du bassin régional à la jeunesse… Promis juré, il n’a pas été question de politique, ni de ministère, ni des régionales ! « Mon rapport au président prouve toute absence de sectarisme. Nous sommes républicains. Le fleuve qui nous sépare ne nous oppose pas et quand la tempête arrive, nous savons jeter des gués. Albert Dorville m’avait accusé du contraire, ça ne fait que confirmer ce que tout le monde sait : nous avons de bons rapports mais chacun dans son camp. » Les deux hommes n’ont pas fixé de prochain rendez-vous selon l’entourage de Victorin Lurel.

FXG, agence de presse GHM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

herve 03/12/2009 21:06


Il est claire et net que toto ment, car les problemes de Mayotte ou autres problemes c est avec le ministre concerne que l on  en discute ou alors  on considere que celui
ci n est pas a sa place... . Donc c est bien pour les regionnales.
Qu est ce que Nicolas a bien pue dealer avec toto, pour qui laisse ca place a mari luce? En presence de "gens importand ! "et Nicolas revenant de trinidad.....
Bon j arrete ma speculation ...je vais me coucher, bonne nuits.