Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par fxg

Lynnsha s’est offert le week end dernier son premier concert parisienWill-Lynnsha-et-Ruby-photo-Alfred-Jocksan.jpg

La jolie martiniquaise, Lynnsha, a dynamisé la scène Bastille samedi soir lors de son premier concert parisien. En avant concert, le duo de DJs Smyle et W+ de la Guadeloupe a chauffé la salle. Lynnsha, vêtue de noire, la mèche en avant, a fait crépiter les flashs des paparazzi au moment de son entrée en scène. Elle était accompagnée de Didier Davidas (clavier et chef d’orchestre), Stéphane Castry (basse), Jérôme Castry (batterie), Ralph Lavital (guitare rythmique) et les voix de Will et Ruby aux chœurs. Pour pimenter le tout, la chanteuse avait invité Neg Marron et Kalash.

« Je suis une Lynnsha sans limite »

lynnsha6-photo-Alfred-Jocksan--17-.jpgCe  premier concert parisien vous a-t-il satisfait ?

Cela fait des années que je fais ce métier, pratiquement cinq ans de tournées, de clubs, en France, en Belgique, en Allemagne, en Suisse, en Afrique, au Canada et aux Antilles sans faire aucune salle parisienne. La première scène, c’est angoissant, mais excitant ! J’ai beaucoup apprécié. j’avais l’impression d’être entre amis, en famille. J’ai passé un moment très intime. Tous mes invités ont répondu présents. Le prochain sera un Olympia. J’y pense…

Qu’attendiez-vous de ce premier concert ?

J’espère que ceux qui ne connaissaient pas ma musique l’ont découverte et appréciée. Pour les autres, ils ont réappris à l’aimer. Ce que j’espère, c’est que les gens découvrent mon dernier album, «  Ile et moi » que j’ai vraiment présenté. Ce concert va enclencher plein d’autres dates. Ici ou ailleurs. Mon but est d’aller, pas seulement ou on me connaît, mais dans des territoires où on ne me connaît pas, les USA, et pourquoi pas, l’Asie. Je suis une Lynnsha sans limite !Kalash-et-Lynnsha-photo-Alfred-Jocksan.jpg

Lors de votre prestation, vous avez passé en revue la palette large de votre style musical. Est-ce dans le but de dire : tout ça c’est moi ?

Certaines personnes fredonnent ma musique sans savoir que c’est moi qui la chante. J’ai parcouru mes premiers albums et montré mes différentes palettes. On dit souvent : Lynnsha, chanteuse de R&B qui est devenue chanteuse de zouk. Moi, je n’aime pas ce genre d’étiquette, je suis chanteuse, point barre. J’ai appris à chanter par le gospel. Dans ma musique ça s’entend au niveau des harmonies. J’ai envie de mélanger tout les courants musicaux que j’aime. Donc, ça passe du R&B  à la pop, de la variété française à la rumba congolaise. C’est moi…

Lynnsha-etNeg-Marron-photo-Alfred-Jocksan.jpgVotre dernier album, « Ile et Moi », est un clin d’œil à votre pays, la Martinique ?

J’espère que les gens apprécient cet album. C’est pour ma Martinique ! J’ai tourné mes premiers clips en Martinique. C’est très important pour moi de montrer à tous ceux qui écoutent ma musique comment ma Martinique est belle. On voit des paysages magnifiques. Je montre ma Martinique comme je l’aime.

Propos recueillis par Alfred Jocksan (Agence de presse GHM)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B

Tous des fiottes sauf les Pussy riot.


 
Répondre
T

Toutes les retraites ne sont pas équivalentes. C'est vrai que taxer les retraites moyennes, Sarkozy n'a pas eu le temps de le faire au nom de la Crise.
Répondre
B

Rendez-vous avec Kate Bush le 11 octobre.


Bombardements prévus dans les rues pour défendre les retraites.
Répondre
T

plutôt babooschka (ah,ah,ah) http://www.youtube.com/watch?v=6xckBwPdo1c
Répondre
B

oh la la, mais te voilà encore tout excité, dis-donc.


Tu serais pas un peu babache ?
Répondre
T

L'accent créole martiniquais d'une femme qui chante est si beau que les trémolos dans la voix de Lynnshaa font oublier qu'elle est matiniquaise, mais faut bien "tourner" et gagner sa vie. Faut-il
avoir un nom en a pour faire du zouk ? soumia, lynnchat, milka, dâïnia, lama, marisa, talina, jessica, malena, dana...Peu importe qui fait le zouk, mais au moins à l'Antillaise, le pire est que
ce qui se produit à Paris va finir par innonder les Antilles. C'est la mort du zouk féminin à l'antillaise...Un problème d'identité et d'identification. On devrait la re-convertir, mais pas en
euro. Lynnsha ferait mieux de faire du Rihanna
Répondre