Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 12:59

 

Frédéric Mitterrand a installé le comité d'orientation scientifique de la Maison de l'histoire de France

J-P_Rioux_F_Mitterrand.jpgAnnoncée par le président de la République, la Maison de l’histoire de France s’est dotée hier d’un comité d’orientation qui doit garantir la rigueur scientifique. Elle aura vocation à s’adresser à un large public et à exposer, sous des formes variées et évolutives, le rapport que les Français ont entretenu et entretiennent avec l’histoire mais aussi, les mémoires, les patrimoines et les cultures. Ce comité est formé d’historiens, de conservateurs du patrimoine et de médiateurs de l’histoire. Couvrant l’ensemble des périodes, de la préhistoire à l’histoire du temps présent, ouvert aux autres sciences sociales et à la diversité des approches, il veut être une instance pluraliste de débats et de propositions. L’aznnonce de ce musée de l’histoire de France avait remué le landernau des historiens, quelque peu estomaqués de voir leur matière opérer une sorte de repli sur elle-même, allant à l’encontre de tous les courants historiographique depuis l’école de la Nouvelle histoire… C’est donc pour rassurer que le gouvernement a procédé à la nomination de ce comité scientifique. « Il sera chargé en toute indépendance de définir et d’écrire les contenus du projet, notamment d’élargir le réseau des musées et des sites d’histoire partenaires, de favoriser la création d’un portail numérique, de réfléchir aux espaces d’exposition permanents et temporaires, d’approfondir les relations avec les institutions et les associations représentatives en Europe. » L'association de préfiguration de la Maison de l’histoire de France assure le secrétariat du comité d’orientation scientifique et fournit les moyens nécessaires à son fonctionnement. Le comité d’orientation scientifique bénéficie de l’appui de l’ensemble du ministère de la Culture et de la Communication.

Un comité d’orientation scientifique est mis en place pour garantir la rigueur scientifique des contenus de la Maison de l’histoire de France, établissement culturel qui aura vocation à présenter au plus large public, sous des formes variées et évolutives, le rapport que les Français et tous ceux qui vivent en France - en métropole comme outre-mer - ont entretenu et entretiennent avec l’histoire, mais aussi les mémoires, les patrimoines et les cultures.


Le comité d'orientation scientifique est composé de 19 membres nommés pour deux ans avec des mandats renouvelable.comite-d-orientation-scientifique-MHF.jpg

  - Jean Favier, président d'honneur, ancien directeur général des archives de France, ancien président de la Bibliothèque nationale de France. Archiviste-paléographe, agrégé d’histoire, conservateur aux Archives nationales (1958-1961), professeur des universités (1964-1997) ; directeur d’études à l’École pratique des hautes études (1965-1997), directeur général des Archives de France et directeur des Archives nationales (1975-1994), président de la

Bibliothèque nationale de France (1994-1997), membre de l’Académie des Inscriptions et belles-lettres (1985), directeur émérite de la Revue historique (1973-1997). Spécialiste de l’histoire de la France au Moyen Âge.

- Jean-Pierre Rioux, président, Inspecteur général honoraire de l’Éducation nationale. Agrégé d’histoire (1964). Directeur de recherche au CNRS (Institut d’histoire du temps présent) (1980-1991) ; professeur associé à la New York University (1990, 1995) ; co-fondateur, rédacteur en chef puis directeur de Vingtième Siècle. Revue d’histoire (Presses de Sciences Po) ; membre des comités scientifiques de la Fondation Charles-de-Gaulle et de l’Institut Pierre-Mendès-France, des comités de rédaction ou d’honneur de la Société d’études jaurésiennes, du Mouvement social, de Politique étrangère et de Modern and Contemporary France ; président des Amis d’Erckmann-Chatrian et des Amis de Jean Guéhenno. Spécialiste de l’histoire politique et culturelle de la France contemporaine.

- Dominique Borne, rapporteur général, Inspecteur général honoraire de l’Éducation nationale, agrégé d’histoire, ancien président du Centre Edmond-Michelet de Brive, président du conseil de direction de l’Institut européen en science des religions. Spécialiste de l’histoire de l’enseignement dans la France contemporaine, histoire de la laïcité et de l’enseignement du fait religieux.

Jacques Berlioz, directeur de l’École nationale des chartes, archiviste-paléographe, docteur en histoire (1985), directeur de recherche au CNRS (1997), membre du comité de rédaction de la revue L’Histoire (Paris) et de la revue L’Alpe (Grenoble, Glénat), membre du comité de rédaction de la revue d’ethnologie Le Monde alpin et rhodanien. Spécialiste de l’histoire culturelle et religieuse au Moyen Âge, histoire de la prédication, histoire des rapports entre l’homme et la nature.

Eric Deroo,cinéaste et historien, ancien élève de l’École supérieure des Beaux-Arts de Paris, chercheur associé au CNRS, ancien assistant du cinéaste Robert Bresson. Spécialiste de l’histoire des représentations sociales, histoire coloniale et militaire.

Étienne François, professeur honoraire des universités, agrégé d’histoire, docteur de 3e cycle, docteur ès lettres, directeur de la Mission historique française en Allemagne implantée à l’Institut Max-Planck d’histoire de Göttingen (1979-1986), chargé de la création et premier directeur du centre Marc-Bloch de Berlin (1992-1999), professeur à l’université libre de Berlin (1999-2008), membre de l’Académie des sciences de Berlin-Brandebourg, vice-président du conseil scientifique du musée historique allemand de Berlin, président du conseil scientifique du Centre de recherche en histoire contemporaine (ZZF) de Potsdam. Spécialiste de l’histoire de l’Allemagne, histoire des relations franco-allemandes, histoire européenne.

- Sébastien Laurent, maître de conférences à l’université de Bordeaux, chargé de recherche au Service historique de la Défense. Agrégé d’histoire (1996), docteur ès lettres (2000), habilité à diriger des recherches (2007). Directeur d’un programme de recherche de l’Agence nationale de la recherche consacré au renseignement (2006-2010), membre du conseil scientifique du Conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégique (CSFRS), du comité de rédaction de la revue Intelligence and National Security et de l’International advisory board du « Mediterranean Council for Intelligence Studies ». Spécialiste de l’histoire du politique à l’époque contemporaine, histoire de la sécurité et du renseignement.

- Dominique Missika, Productrice et éditrice. Diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris. Ancienne directrice de la rédaction de la chaîne « Histoire » (1997-2004) ; responsable de la

constitution d’un fonds de témoignages audiovisuels pour le musée-mémorial de Drancy en collaboration avec Arte (2007-2009) ; Membre du Comité scientifique du mémorial de Caen ; Membre de la commission « Témoignages » de la Fondation pour la mémoire de la Shoah ; Membre du Comité scientifique des Rendez-vous de Blois (2002-2004) ; directrice de collection chez Nil Éditions et Robert Laffont.

- Laurent Olivier, conservateur du patrimoine (département des âges du Fer) au musée d’archéologie nationale (Saint-Germain-en-Laye). Docteur en anthropologie, ethnologie, préhistoire (1995), habilité à diriger des recherches (2006). Archéologie, principalement des âges du Fer, et histoire de l’archéologie. Directeur de nombreux programmes archéologiques en France et à l’étranger, chargé de conférences à l’École pratique des hautes études (L’archéologie des Antiquités nationales et la constitution des collections archéologiques françaises), professeur d’Antiquités nationales à l’École du Louvre (Archéologie de la Gaule celtique), rédacteur en chef de la revue Antiquités nationales, responsable des éditions scientifiques du Musée d’archéologie nationale.

- Pascal Ory, professeur des universités à l’université Paris I-Sorbonne. Agrégé d’histoire, docteur ès lettres et sciences humaines. Membre du Centre d’histoire sociale du XXe siècle (UMR CNRS/Paris I), chargé d’un séminaire à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), chargé d’enseignement à Sciences Po (École de journalisme), Visiting fellow de New York University, membre du Haut comité des célébrations nationales, président du conseil scientifique de l’Institut européen d’histoire et des cultures de l’alimentation (IEHCA), président du jury du Prix de la Bande dessinée historique des Rendez-vous de l’histoire de Blois. Spécialiste de l’histoire culturelle et histoire politique des sociétés occidentales modernes (XVIIIe-XXIe siècles).

- Jean-Christian Petitfils, Historien. Docteur d’État en science politique, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris. Administrateur de l’Association des amis des Archives de France, membre du Comité scientifique de la revue Versalia, Membre du jury des prix Hugues Capet, Combourg- Chateaubriand, de la Biographie du « Point » et du Grand prix d’Histoire. Spécialiste de l’histoire politique contemporaine, histoire de l’État sous l’Ancien Régime.

- Paule René-Bazin, conservateur général honoraire du patrimoine. Archiviste-paléographe. Responsable du Stage technique international de la direction des Archives de France (1988-1995), chef de la section du XXe siècle aux Archives nationales (1995-1998), adjointe au directeur de la mémoire, du patrimoine et des archives au ministère de la Défense (1998- 2005), archiviste du mouvement ATD-Quart-monde, vice-présidente de l’association pour les études sur la Résistance intérieure. Spécialiste de l’archivistique contemporaine, de histoire de la Seconde Guerre mondiale en France et de histoire de l’ordre des Chartreux.

- Anthony Rowley, maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris. Directeur éditorial aux éditions Fayard ; cofondateur de l’Institut européen de l’histoire alimentaire, membre du Comité de rédaction de la revue Commentaire. Spécialiste de l’histoire économique et histoire du XXe siècle occidental, de l’histoire alimentaire et histoire de la gastronomie.

- Martine Segalen, Professeur honoraire des universités. Diplômée de l’Institut d’études politiques (1960), docteur d’État en ethnologie (1984). Directeur émérite du Centre d’ethnologie française, laboratoire du CNRS associé au Musée national des arts et traditions populaires, directeur de la revue Ethnologie française. Spécialiste de l’histoire et l’ethnologie de la famille et de la parenté, patrimoine et ethnographie muséographiques.

- Benjamin Stora, Professeur des universités à l’université Paris XIII et à l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO). Docteur en sociologie (1978), docteur d’État en histoire (1991). Fondateur et responsable scientifique de l’Institut Maghreb-Europe depuis 1991. Membre de l’École française d’Extrême-Orient (EFEO) ; président du conseil scientifique du pôle

« Maghreb » des Centres français de recherches à l’étranger (CNRS, Ministère des Affaires étrangères) ; conseiller historique de films (Indochine, 1993, Le Premier homme, 2010, Les hommes libres, 2010) ; commissaire de l’exposition La France en guerre d’Algérie (Musée de l’armée, 1992) ; auteur de documentaires télévisés sur la guerre d’Algérie. Spécialiste de l’histoire du Maghreb contemporain (XIXe et XXe siècles), histoire de la décolonisation, histoire de l’immigration maghrébine en Europe.

- Elisabeth Taburet-Delahaye, conservateur général du patrimoine, directrice du musée de Cluny-Musée national du Moyen-Âge. Diplômée de l’École du Louvre, docteur ès lettres. Commissariat de grandes expositions (L’OEuvre de Limoges, en collaboration avec Barbara D. Boehm, Paris, Musée du Louvre et New York, Metropolitan Museum, 1995-1996), Le Trésor de Conques, en collaboration avec Danielle Gaborit-Chopin, Paris, Musée du Louvre, 2001, Paris 1400, Paris, Musée du Louvre, 2004, France 1500. Entre Moyen Âge et Renaissance : Paris, Grand-Palais, Chicago, Art Institute, 2010-2011 ; membre du conseil scientifique des musées de France ;  membre du conseil scientifique des expositions du Grand Palais ; membre du conseil d’administration de la Société française d’archéologie. Spécialiste de l’histoire de l’orfèvrerie et de l’émaillerie au Moyen Âge.

- Laurent Theis, Professeur émérite des universités. Agrégé d’histoire, docteur ès lettres, habilité à diriger des recherches. Président (1997-2002) puis président honoraire de la Société de l’histoire du protestantisme français ; membre du conseil scientifique des Rendez-vous de l’histoire de Blois ; membre des comités de rédaction du Bulletin de la société de l’histoire du protestantisme français, de la revue L’Histoire et de la revue Commentaire ; administrateur du Centre national du livre (2004- 2010) ; membre du jury du prix Guizot, du prix du livre d’histoire du Sénat, du prix de la Biographie du Point, du prix Moyen Âge-Provins et des prix de la Fondation Napoléon. Spécialiste de l’histoire du haut Moyen-Âge, histoire politique de la France contemporaine.

- Anne-Marie Thiesse, directeur de recherche au CNRS. Docteur ès lettres. Spécialiste de l’histoire et sociologie de la littérature ; Cultures et identités nationales et régionales (Europe, XVIIIe-XXe siècle).

- Emmanuel de Waresquiel, Ingénieur de recherche à l’École pratique des hautes études. Diplômé de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, docteur en histoire (1996), habilité à diriger des recherches (2004). Membre du Conseil scientifique des Rendez-vous de l’histoire de Blois, des comités de rédaction de la revue Commentaire et de la Revue des Deux mondes, de la revue en ligne Napoleonica publiée par la Fondation Napoléon. Membre du comité éditorial des éditions

Robert Laffont-Bouquins, ancien directeur éditorial aux éditions Tallandier et Larousse. Spécialiste de l’histoire de la Restauration, histoire politique et culturelle de la France contemporaine.

Partager cet article

Repost0

commentaires

auberge de jeunesse berlin 21/10/2011 11:32



Merci pour toute ces information utile pour les chercheurs et les academique.



Articles Récents