Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 05:57

Inauguration de la maison de la Martinique à Paris

Galot-Roy-Camille-Letchimy-Crusol-Robin-Fondelot.jpgSerge Létchimy, Karine Roy-Camille, Jean Crusol, Yvette Galot, Daniel Robin et Thierry Fondelot étaient à Paris pour inaugurer la maison de la Martinique, un outil de développement économique du pays, « pas une antenne sociale ».

Devanture-maison-martinique.jpgLa Maison de la Martinique, annoncée depuis quelque mois par Serge Létchimy, a été inaugurée lundi soir. En fait, rien de très nouveau : ce sont les mêmes locaux de la rue des Moulins dans le 2e arrondissement parisien que ceux de l’antenne du Comité martiniquais du tourisme. Simplement, on les a rénovés, réaménagés et légèrement agrandis en y ajoutant deux caves. Outre la salle d’accueil du rez-de-chaussée ayant pignon sur rue et plus spécifiquement destinée à la promotion touristique, les autres locaux, à l’étage, sont des bureaux, et au sous-sol, une salle de réunion et un salon. Montant de l’investissement : 200 000 € selon Serge Létchimy qui chiffre « de mémoire ». Le président de la Région, durant la conférence de présentation, a d’ores et déjà pris en compte « le risque que ça devienne trop petit » et imaginé possible un déménagement dans un futur plus ou moins proche. Serge-Letchimy.jpgCette maison que dirige Catherine Cadrot élargit l’activité du CMT parisien, jusque là axée sur le seul tourisme, aux dimensions économique, associative et culturelle et sportive. L’idée est de faire de tout Martiniquais présent dans l’Hexagone un ambassadeur de son île pour réussir l’ambitieuse politique de développement de la Martinique qui passe, bien sûr, par le tourisme. Cette maison doit donc être une « base logistique pour tous les Martiniquais ». Le pôle économique doit, à la manière d’un centre d’affaires, permettre de tisser des relations avec les clubs d’entreprises, les institutionnels et scientifiques et les étudiants. « Cette maison peut accueillir ceux qui veulent investir dans nos quinze zones d’activité, a indiqué le député-président. Et avec la mise en place du très haut débit, on pourra y réaliser du travail à distance. »

Le pôle tourisme a pour vocation de développer la promotion de la destination sur le marché français et européen. « Il va falloir remplir l’avion qui partira du hub de Roissy, le 5 novembre prochain, avertit Serge Létchimy, sous peine d’hypothéquer la venue de l’A 380 ! »

680 000 € par an

Catherine-Cadrot.jpgLe pôle culture et sport doit soutenir les talents martiniquais (journalistes, artistes, sportifs) en leur offrant un espace dédié afin de renforcer leur visibilité. Enfin, le pôle associatif a pour mission de favoriser les échanges autour de toutes les thématiques liées à la Martinique et d’accompagner les actions de promotion des associations. La Région Martinique entend passer un certain nombre de conventions avec les associations martiniquaises de l’Hexagone. C’est donc un lieu d’accueil et d’échange, « mais ce n’est pas une antenne sociale », a prévenu Serge Létchimy.

accueil-maison-mque.jpgLa maison de la Martinique, outre sa directrice (photo ci-dessus) et l’actuel personnel du CMT Paris, va accueillir deux nouveaux emplois pour porter la dynamique nouvelle qui lui incombe : un responsable des pôles associations et sport et culture ; un autre pour les pôles économie et tourisme. Le budget de fonctionnement est de 680 000 € par an, intégrés dans le budget global du CMT (pour comparaison, le budget de la Maison de la Nouvelle-Calédonie est passé de 670 000 € en 2005 à près de 3 millions € en 2008). En parallèle à l’ouverture de la Maison de la Martinique, Serge Létchimy a indiqué que, courant novembre, ouvrirait à Bruxelles, une antenne de l’Union régionale Antilles-Guyane et de la Réunion, un lieu plus politique destiné avant tout à faire du lobbying. Le bureau des congrès des Antilles françaises (convention signée au sein de l’URAG, il y a un peu plus d’un an) doit aussi s’y installer.

FXG (agence de presse GHM)salon-sous-sol-maison-Mque.jpgSalon au sous-solsalle-de-reunion-sous-sol-maison-Mque.jpg

Salle de réunion au sous-solBureaux-maison-Mque.jpg

Box bureaux à l'étageMaison-Martinique-029.jpgAccueil à l'étage

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents