Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 06:37

Bonnet et Boulate assurent au marathon de Paris

Au 36e  marathon de Paris qui s’est couru dimanche, l’élite a fait tomber les records et les pros de la banane, Patrick Bonnet et Eddy Boulate ont réalisé une belle performance.

MARATHON-DE-PARIS-2012----Alfred-Jocksan--7-.jpgDimanche, à 08 h 45, une  marée humaine s’est élancée des Champs Élysée pour le 36e marathon de Paris. Dès la place de la Concorde (où se montaient l’estrade du meeting de Sarkozy), les pas étaient rythmés par la musique du groupe antillais Cœur tropical. Quelques kilomètres plus loin, sur la place de la Bastille, les bananes, melons et les fleurs tropicales étaient distribués aux coureurs. Une foule compacte encourageait les premiers athlètes. La chaleur du groupe à peau, Choukaj mas Paris, attendait les athlètes avenue Daumesnil au son du tambour. Au kilomètre 12, l’esplanade du châterau de Vincennes (où se préparait la venue de François Hollande), les coureurs faisaient demi-tour vers à la Bastille au son des Colibris des îles.  A quelques hectomètres de la ligne d’arrivée, le groupe Flèch’ Kann’ assurait l’ambiance musicale. Voila pour le coté animation, une initiative du Comité du tourisme des îles de Guadeloupe.

Eddy-Boulate-Alfred-Jocksan--9-.jpgSur le plan sportif les marathoniens du groupement de la banane, sous une température hivernale, ont bien su gérer et négocier cette épreuve de 42,195 kilomètres malgré deux absents dans l’équipe guadeloupéenne, Nice Hubert et Joseph Patrice. Ils ont été privés de marathon par leur employeur à cause d’une grève  menée dans l’exploitation de La Case à Capesterre-Belle-Eau ! Le Martiniquais Patrick Bonnet fait le meilleur temps de l’équipe et se place 143e au général et 26e dans sa catégorie de vétéran 1 avec un temps de 2 h 41’ 16’’. « J’ai pris un mauvais départ et j’ai du travailler pour revenir. Vers la fin, j’ai eu une drôle de sensation dans le mollet gauche, j’ai dû économiser pour finir. Et à la fin ça paye ! Je suis très content d’avoir porté haut la couleur de la banane antillaise. » Patrick Bonnet visait pourtant les 2 h 30. Eddy Boulate réalise le meilleur temps des Guadeloupéens avec 02 h 48’ 05’’. Il termine à la 305e place au général et 88e dans sa catégorie de vétéran 1. «  Je voulais le faire en 02 h 30, mais j’ai craqué à la fin. C’est le mur du trentième kilomètre. Je ne pouvais plus avancer… Sincèrement je ne pense pas le refaire. C’est trop dur ! » MARATHON-DE-PARIS-2012--martiniquais-Alfred-Jocksan--1-.jpgUne belle performance tout de même pour cette troisième participation. Son compatriote Emmanuel Laurent (vétéran 1) finit lui aussi sous les 3 heures, à la 466e place en 02 h 51’ 53’’, comme les Martiniquais Fred Tramma, Jean-Luc Duféal et Louis-Michel Abatord. Le premier a passé la ligne en 2 h 53’ 05’’, en battant son record sur la distance. « Mais les 2 h 50, ce n’était pas pour aujourd’hui » , regrette-t-il. Jean-Luc Duféal est arrivé en 2 h 56’ 12’’ et Louis-Michel Abatord en 02 h 57’ 05’’. Le guadeloupéen Vincent Eucarice, vétéran 2,  sur lequel on fondait un espoir, pris de crampe au quarantième kilomètre, a terminé 1738e en 03 h 07’ 43’’. Il en est à son quatrième marathon de Paris.

Patrick-Bonnet-MARATHON-DE-PARIS-2012----Alfred-Jocksan--14.jpgIl fallait un mental d’acier à ces hommes pour affronter les rues de Paris dans le vent et le froid avec un final dans un léger faux plat montant et face au vent. Ce qui rendait les derniers kilomètres très difficiles.

Le jeune kényan, Stanley Biwott a remporté le marathon en battant le record de 2009 avec 02 h 05’ 12’’. Chez les femmes, c’est l’Ethiopienne, Tirfe Beyene qui a également battu le record de l’épreuve en 2 h 21’ 40’’. Elle a reçu des fleurs de Guadeloupe pour sa victoire.

Alfred Jocksan (agence de presse GHM)


La caravane des îles

 

Patrice-Thezenas-MARATHON-DE-PARIS-2012----Alfred-Jocksan.jpgLa caravane des iles de Guadeloupe, partenaire du 36e marathon de Paris, était présente sur l’avenue Foch, lieu de l’arrivée de la course, où hôtesses et responsables distribuaient des prospectus, des fleurs, des melons et autres boissons très appréciées du public venu en masse assister à l’arrivée de la course. « La présence de la caravane a eu un succès fou, signale Jean-Yves Sérèmes, à l’initiative du projet. Nous avons démontré dimanche notre savoir faire. Nos produits méritent d’être connus autrement que sur des salons et foires. Nous avons eu une affluence formidable, ce qui montre que notre visée était la bonne. » Pour cette première participation en tant que partenaire, le Comité des îles de Guadeloupe a organisé de nombreuses animations autour du marathon et ses fleurs ont récompensé les vainqueurs de chaque catégorie. Une bonne visibilité dans une des courses les plus prisées dans le monde. Une équipe composée de coureurs locaux a par ailleurs bien défendu les couleurs de la Guadeloupe avec la bonne place de Patrice Thézénas (photo) en 03 h 05’ 26’’.

AJ

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

birahima2 18/04/2012 17:23


quand tu sortiras de taule  ( si un jour tu sors ), le vélo, ça te changera de ton froc à chier dedans.

thierry 18/04/2012 15:09


Après, une fois rentré chez toi, le cul sorti de la selle, combien de seau d'eau pour tout nettoyer ?

birahima2 18/04/2012 13:11


le meilleur sport pour être un pro de la banane, c'est le vélo :


debout les pédales et en levant le cul de la selle,  prenez appui sur le guidon !

thierry 18/04/2012 10:32


@Alex, en 2000 Biwott a fait 2h07 à Berlin (plus jeune, sur un terrain plus "facile") 12 ans plus tard sur un terrain "plus difficile", Paris, il fait 2h05.  


En 2012 "sur un tapis roulant" à Dubaï le record est de 2h04, derrière celui de Makau (en Allemagne) qui reste invaincu à ce jour avec 2h03.


Tous des marathons IAAF.


Qu'en penser ?

Alex 18/04/2012 09:20


@Thierry : il est normal que les records se fassent à Berlin, Londres, Barcelone et surtout Doha (Dubaï) car ce sont des marathons à faible dénivelés, avec des routes qui sont des tapis roulants
(Dubaï). A Paris, on a des pavés, des artères parfois étroites par rapport à la densité des coucurrents, de nombreux virages, des faux plats montants avec vent de face (sur les quais) et une
belle montée sur la deuxième partie du parcours. Dans ces condition, battre le record du marathon où s'en rapprocher c'est un exploit remarquable !

thierry 17/04/2012 15:48


C'est sûr que depuis une dizaine d'années les records se font à Berlin, Makau (autre Kényan) est toujours le leader. Mais en Allemagne c'est la Banane-dollar/afrique qui mène.


La banane UGPBAN est pourtant plus sucrée que la colombienne, par exemple.


Le cheval de bataille de la banane "guadeloupe-Martinique" ne monte pas assez en puissance outre-rhin 


 

birahima2 17/04/2012 12:06


bon ça va, on va pas en faire un cheval de bataille !

thierry 17/04/2012 08:36


Si Patrice Thézénas n'avait pas les cheveux tressés, il aurait gangné du temps.

Alex 17/04/2012 07:49


Chapeau les gars, pour des vétérans 1, c'est-à-dire de 35 à 49 ans au niveau international (monsieur le journaliste, il fallait préciser tout de mm), c'est déjà une sacré performance de faire le
marathon de Paris en moins de 3heures !!!

Articles Récents