Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 07:54

ITW Marc Laffineur secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense et des Anciens combattants

Marc-Laffineur-hauteur.jpg"Nous gardons le 8 mai et toutes les autres dates"

Où en est le processus de reconnaissance des anciens combattants Hmong de la guerre d’Indochine annoncé par votre prédécesseur, Jean-Marie Bockel, lors de sa visite en avril 2009 ?

Je viens en Guyane rencontrer le monde combattant et, notamment, la communauté Hmong. Je vais remettre deux titres de reconnaissance de la Nation à Monsieur Ya Txong Txi, et Monsieur Moua Txong Fong. La communauté Hmong a été exemplaire lors de la guerre d’Indochine. Elle a beaucoup aidé l’armée française. La France a, vis-à-vis d’elle, de la reconnaissance. Je vais aussi permettre  que la stèle qui avait été posée par Jean-Marie Bockel, mon prédécesseur, soit scellée et rehaussée sur un muret et inscrive ainsi durablement son histoire dans cette région .

Comment jugez-vous le geste du colonel Jambon, qui a mis fin à ses jours devant le monument aux morts de la guerre d’Indochine de Dinan ?

Cela montre que beaucoup de soldats français ont été très touchés et très marqués, par ce conflit d’abord, mais aussi par l’action de la communauté Hmong.

Il protestait du fait que selon lui, la France aurait oublié un peu vite les Hmong, alors qu’ils étaient expulsés de Thaïlande vers le Laos où ils craignent pour leur vie…

Je crois que la France a fait son devoir avec les Hmongs. Elle leur a proposé d'émigrer vers la France et les a reçus justement en Guyane. La Guyane est la région qui correspond le mieux au climat sous lequel ils avaient l’habitude de vivre. Ils auraient eu beaucoup de mal à vivre en métropole. C’est une reconnaissance importante. Toutes les guerres sont terribles, toutes les guerres font des victimes et c’est pour cela que nous avons une armée : pour garantir la paix.

Mercredi, le conseil des ministres a adopté le projet du« Memorial day », vous allez devoir expliquer ce concept aux anciens combattants…

Marc-Laffineur-largeur.jpgIl ne s'agit pas d'un "Mémorial Day" à l'américaine. Rendre hommage à tous les morts pour la France le 11 novembre ne signifie en aucun cas que nous allons supprimer ou hiérarchiser les autres dates commémorative. Nous gardons le 8 mai et toutes les autres dates. Simplement, le 11 novembre avait vocation à évoluer puisque le dernier poilu est mort. Le président de la République a souhaité y associer tous les morts pour la France, civils et militaires. Il ne s’agit pas de renier l’héritage historique de la Première Guerre mondiale. Il s’agit de le faire vivre. Et les soldats déployés en OPEX incarnent cet héritage et méritent leur place dans notre mémoire collective. Ils sont les héritiers des Poilus. C’est d’autant plus important que nous avons eu des morts en Afghanistan. Tous les soldats qui sont envoyés actuellement dans des opérations extérieures, y sont au nom de la France. Les conflits ont évolué, mais quand un soldat tombe, il tombe pour la France.

A combien s’élève l’allocation de retraite des anciens combattants ?

Elle s'élèvera à 665€ au mois de juillet. C’est la grande fierté du ministère et du président d’avoir augmenté la retraite des anciens combattants de plus de 35 % en cinq ans, alors que dans les trente années précédentes, elle n'avait progressé que de 10%. C’est un symbole de reconnaissance très fort qui s'accompagne d'autres témoignages de reconnaissance de la Nation, dans une période budgétaire contrainte. La campagne double a été attribuée à tous ceux qui ont été en Algérie ou qui sont en Afghanistan. Nous avons également créé l’allocation différentielle pour les veuves d’anciens combattants. Créée en 2007 elle a été augmentée de près de 50 % en quatre ans et sera de nouveau revalorisée l’an prochain.

Vous irez sur la tombe du soldat Dorical, ce Poilu guyanais de la grande guerre dont le corps a été récemment rapatrié en Guyane…

La France a un devoir de mémoire très fort parce que la mémoire est le ciment de la Nation. Mon père a fait la guerre de 14, mon frère aîné la Seconde Guerre mondiale, mes autres frères ont fait l’Indochine, l’Algérie. J’ai donc une fibre très forte vis-à-vis du monde combattant et des anciens combattants. Le soldat Dorical est un symbole, au delà du fait, peu commun de nos jours, que nous l’ayons retrouvé 95 ans après son décès à Verdun. Il y a 280 Guyanais qui sont morts pendant le conflit de 14-18. J'irai sur sa tombe dire ma reconnaissance aux Guyanais de ce qu’ils ont fait pour leur pays.

Il y a 800 militaires et 350 gendarmes présents en Guyane pour Harpie. Les résultats sont-ils à la hauteur des moyens engagés ?

Sur les 9 premiers mois de l'année, les saisies d’or ont augmenté de 140 %. Il y a eu une augmentation des interpellations de 43 %. Il y avait 91 km de rivières nouvellement pollués ; il n’en reste plus que 14 km. Depuis que le dispositif a été pérennisé par le Président de la République, leur efficacité est réelle mais pas sans risque. J’irai les voir en forêt et les remercier au nom de la France pour l’action qu’ils mènent

En Martinique, vous allez mettre votre casquette de secrétaire d’Etat à la Défense pour signer un contrat de redynamisation des sites de défense (CRSD). De quoi s’agit-il ?

C est un contrat passé avec les collectivités pour leur permettre de tirer bénéfice des terrains que l'armée quitte. Ce contrat de redynamisation dans lequel l’Etat va investir 6.4M€, et qui concerne Fort-de-France, Le Lamentin, St Joseph et Schœlcher, devrait permettre la création de 570 emplois au minimum grâce notamment à la création d’un parc d’activité pour les entreprises du secteur automobiles, l’installation d’une pépinière d’entreprises de transformation et de valorisation des ressources agricoles ou encore l'amélioration et la promotion du tourisme d'affaire.

Il va enfin contribuer à développer et structurer la filière nautique en aménageant le port de plaisance de L’Etang des Z’abricots (création de 1000 anneaux, d’une école de voile, d’un espace de restauration).

Vous allez visiter le RSMA…

Le Service Militaire Adapté est un outil d'insertion qui démontre chaque jour un plus son utilité. Il permet à des jeunes  en échec scolaire, souvent analphabètes, de se former à un métier, dans un cadre militaire. Ils repartent bien armés pour la vie, resocialisés, forts des valeurs militaires de discipline, de respect, et d'effort.  L'an dernier le taux d’insertion était de 75% ! C’est aussi pour cela que Nicolas Sarkozy a souhaité en 2009 que le Service Militaire Adapté passe de 3000 à 6000 stagiaires. La  métropole s’en est d'ailleurs inspirée avec la création des EPID (établissement public d’insertion de la Défense).

Propos recueillis par FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents