Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 11:00

ITW Marie-Luce Penchard

« Nous allons réfléchir aux modalités d’un juste retour économique pour les Guyanais »

MLP-au-jardin-1.jpgUne semaine après l'annonce de la découverte de pétrole au large de Cayenne, la ministre de l'Outre-mer se rend en Guyane sce jeudi.

Grâce à la Guyane, la France peut devenir un gros producteur de pétrole. Que représente une telle découverte ?

Il faut être prudent. On n’en est pas encore au stade de l’exploitation d’un gisement pétrolier. En tout cas, dès l’annonce de cette découverte, le gouvernement a été très clair sur deux points : la préservation de ce territoire avec des mesures de protection de l’environnement et le fait que les retombées économiques devront bénéficier à la Guyane.

De quelle manière pourra-t-elle en bénéficier ?

J’ai bien entendu dire « grands projets et miettes locales ». Ce n’est pas vrai du tout ! Si la découverte se confirme, nous allons réfléchir aux modalités d’un juste retour économique pour les Guyanais. Nous le ferons en lien avec les collectivités et les socioprofessionnels. Je proposerai de mettre en place un groupe de travail plus particulier pour la Guyane puisqu’il y aura peut-être du pétrole, mais il y a déjà de l’or. Notre volonté c’est que la Guyane bénéficie des retombées économiques et financières de ses ressources.

Avec un prix au litre toujours autour de 1,5 € ?

MLP-au-jardin-4.jpgIl ne faut pas faire de raccourci ! Avant d’extraire le pétrole, selon les experts, il peut s’écouler une dizaine d’années… Alors pour agir sur les prix du carburant, on ne va pas attendre dix ans ! Il y a d’autres solutions à trouver pour alléger le panier de la ménagère et j’espère bien qu’il y a des alternatives à la voiture. Je serais ravie de travailler sur d’autres formes de déplacement avec une organisation des transports publics qui, aujourd’hui, n’est peut-être pas à la hauteur des besoins des ultramarins. Un plan de déplacement a d’ailleurs été demandé par le président de la République. Les études sont engagées, mais c’est de la compétence des collectivités.

Peut-on envisager que la Guyane dispose d’infrastructures de raffinement et de stockage ?

Il est trop tôt pour le dire… Nous devons attendre de savoir si l’extraction durable de pétrole sera possible.

Concernant les risques écologiques, que pourra imposer l’Etat ?

L’arrêté autorisant les recherches contient des prescriptions qui montrent que l’Etat est soucieux de la préservation de l’environnement. Toutes les précautions sont prises pour éviter des catastrophes comme celle de l’an dernier dans le golfe du Mexique. Par la suite, le code minier sera amené à évoluer avec de nouvelles procédures de consultation du public en amont de la délivrance des permis de recherche minière.

Propos recueillis par FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents