Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 02:04

Au lendemain du second tour des régionales qui ont vu, outre-mer, la Réunion et la Guyane basculer à droite, Marie-Luce Penchard s’est exprimée sur les résultats en Outre-mer, mais aussi sur sa défaite en Guadeloupe. La ministre de l’Outre-mer sera ce mardi à la Martinique,  en Guyane du 28 au 30 mars, et à la Réunion fin avril.

MLP 1MLP : « J’ai payé pour Jégo »

Quel est votre sentiment sur les résultats dans l’Outre-mer avec la Guyane et la Réunion qui basculent à droite ?

C’est inédit. Je suis ravie de ce résultat même si le mien n’est pas bon. Mais j’avais dit qu’il y aurait des suites. Ca s’est concrétisé en Guyane et à la Réunion où Rodolphe Alexandre et Didier Robert ont présenté des projets. Leur position a été claire pendant le conflit.

Avec Alexandre, Létchimy et Robert, c’est un rajeunissement de la classe politique...

Il y a eu une volonté de renouvellement, de porter aux affaires une nouvelle génération. Rodolphe Alexandre a su tirer un bilan de la consultation et a pu conclure. Pour Paul Vergès, c’était le combat de trop. Ce renouvellement peut faciliter les choses pour l’élaboration de la loi électorale en Martinique et en Guyane qui doit être prête fin 2010. J’aborderai cette question avec la Guyane avec plus de sérénité. En Martinique, que ce soit avec Alfred Marie-Jeanne ou Serge Létchimy, nous avons toujours travaillé de concert. Les choses sont maintenant clarifiées et Serge Létchimy va peser beaucoup dans la préparation de ce texte.

L’outre-mer a ramené deux régions sur les trois que la droite détient en France…

On aurait pu aborder ces succès différemment et j’entends parler de consolation. C’est regrettable que l’on voit l’outre-mer ainsi.

Revenons sur votre échec du 1er tour…

J’aurai pu aller me planquer sur une liste en métropole, j’ai préféré venir me battre en Guadeloupe… J’ai payé pour Jégo et sa gestion de la crise en février 2009 car les Guadeloupéens ont eu l’impression d’être abandonnés lors de la gestion de cette crise. Ca a laissé des traces. Mais les Guadeloupéens commencent à comprendre ce que sont réellement mes rapports avec ma mère : le bilan de 2004 n’est pas le mien !

Comment vivez-vous cet échec ?

Cet échec-là, il est bon car le score est tellement mauvais qu’il faut penser la refondation globale de la majorité présidentielle en Guadeloupe.

Et comment envisagez-vous votre présence dans l’opposition au conseil régional de Guadeloupe ?

Pour la Guadeloupe, c’est beaucoup mieux. Lurel va gérer sa collectivité avec une autre relation avec son opposition grâce à ma présence. Je n’ai pas envie que les choses se règlent dans la rue, mais qu’on ait de vrais débats costauds à l’assemblée. Car nous n’en avons pas fini avec le LKP...

Propos recueillis par FXG (Agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents