Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 03:09

Les médias s’engagent pour  la diversité

La commission « Médias et diversité » est sans appel, les médias ne sont pas à l’image de la société française. Une implication conjuguée des médias et de l’Etat sont les mesures phare du groupe de réflexion initiée par Yazid Sabeg, haut-commissaire à l’égalité des chances.

La commission « médias et diversité » installée en avril 2009 a livré ses premières conclusions le 27 mai dernier. Une trentaine d’experts issus du monde des médias ou engagés sur la question de la diversité, s’est penchée sur la représentation des minorités au sein des rédactions mais aussi des contenus. Jean-Marc-Crantor.jpgPour le Guadeloupéen Jean-Marc Crantor, membre et rapporteur de la commission, promouvoir la diversité dans les médias est primordial : « Recruter la diversité, c’est croiser des analyses et garantir la pluralité des regards (...) Traiter de la diversité dans les médias c’est rechercher de nouveaux publics et accroître son audience. » Le champ de réflexion de la commission s’est articulé autour de la formation, de la gestion des carrières, de la programmation et de l’information. Il en émane 17 propositions concrètes regroupées en 5 axes d’action. A commencer par pousser les entreprises à s’engager par le biais de chartres ou de labels de diversité, ou encore par la publication systématique dans les rapports annuels des actions menées en faveur de la diversité. Ce système de valorisation a d’ores et déjà prouvé son efficacité, selon Jean-Marc Crantor, mais pour l’heure seule TF1 est en passe de décrocher le précieux sésame délivré par l’Agence française de normalisation (Afnor).

L’Etat doit aussi jouer son rôle, notamment dans la formation : l’Agence pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé) s’enrichit d’un nouveau département, le Mediv : médias et diversité.

La commission met également l’accent sur la transparence des recrutements, à savoir la publication des offres d’emploi dans le but de mettre un terme à la cooptation qui règnerait dans le monde fermé des médias.

Par ailleurs, un système de bonification aux entreprises modèles est prévu pour relancer la production et la distribution d’œuvres françaises en faveur de la diversité et ainsi leur offrir une meilleure visibilité. Ouvrir les castings, constituer un répertoire d’experts aux origines plus variées sont des mesures phare, les mêmes que celles préconisées par le rapport de la commission diversité du CSA. En octobre 2009, seuls 6 % des invités, chroniqueurs ou experts intervenant à la télévision française seraient issus de la diversité.

Enfin, la dernière piste suggère une meilleure évaluation de la diversité dans les médias car les seules enquêtes menées sur le sujet sont faites par le CSA et concernent uniquement la télévision.

Gaëlle Jotham (Agence de presse GHM)


L’IFOP s’en mêle

L’IFOP média révèle en Octobre 2009 que la part des personnes non blanches s’exprimant à la télévision française se situait autour d’un locuteur sur 10. Or le baromètre du CSA annonce la même année que les présentateurs/animateurs favoris des français sont Harry Roselmack, PPDA et Nagui. La commission table sur le fait que la société civile est incontestablement  demandeuse d’une meilleure représentation des minorités dans les médias. Au vu de l’importance de cette question pour la cohésion sociale, elle devrait faire l’objet d’une vigilance démocratique permanente selon les préconisations avancées.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents