Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par fxg

3 questions à Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche
Jean-Luc-Melenchon-2-copie-1.jpg« L’élection présidentielle sera comme un referendum pour ou contre l’austérité »
Comment expliquez-vous que Nicolas Sarkozy s’en prenne au capitalisme financier et aux banques, ce qui appartient plutôt à votre registre ?
Sarkozy est maître d’une technique de communication qui a été inventée par Tony Blair en Grande-Bretagne, qui s’appelle la triangulation. Ca consiste à prendre les mots de ses adversaires pour les vider de leur sens. C’est comme ça que vous voyez M. Sarkozy faire des discours contre le capitalisme, pour moraliser la finance, pour réduire le rôle des banques… Mais il fait tout le contraire. Nous voyons là le caractère très globalitaire de ce type de propagande et de l’ordre dominant qui empêche de penser en volant les mots. Je crois que c’est là le sommet de la communication de propagande. Mais dans la réalité, la politique de Nicolas Sarkozy, c’est celle de la concurrence libre et non faussée.
Pensez-vous que les socialistes soient condamnés à poursuivre la même politique d’austérité que celle de la droite ?
En quelques jours François Hollande a annoncé un plan d’austérité qui prévoit 50 milliards d’économies budgétaires, il a renoncé à la retraite à soixante ans et fait appel à Bayrou ! Cette contraction de la dépense publique et sociale conduit la société dans une impasse. François Bayrou a, lui, prévu 100 milliards… Tout ça va être prélevé quelque part ! Ce sont des infirmiers, des postiers, des agents des services publics partout en moins… Or, l’emploi public peut être un moteur du développement endogène. Dès lors, on peut dire que l’élection présidentielle va aussi fonctionner, là comme ailleurs, comme une sorte de referendum pour ou contre l’austérité. Nous, nous sommes pour la relance sociale et écologique de l’activité ; eux sont pour l’austérité. Alors vous avez le choix.

Voulez-vous préciser votre offre ?
La question essentielle pour moi est celle qui va départager les libéraux et les planificateurs du modèle social écologiste.
Propos recueillis par FXG (agence de presse GHM)



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T

tout à fait d'accord mem bèt mem pwel (du pareil au même) http://www.youtube.com/watch?v=F5RWSSRfhcA
Répondre
H

Droite ou gauche meme bitin, les idios utile fournissent de quoi les rendre importantet bien sur sur un air vulgaire.
Répondre
B

jusqu'à présent, j'aurais soutenu qu'il n'y avait pas de singes dans ce grand pays touristique qu'est la France.


Mais avec ton groupe culte, tu viens de prouver le contraire.


Bravo !
Répondre
T

http://www.youtube.com/watch?v=tJwpAVeJJeQ&feature=fvwrel


hummmm, très bon titre !
Répondre
T

Evites les préliminaires si t'aimes pas l'odeur du pepsodent.
Répondre
B

c'est bien simple :


Thierry, tu pues de la gueule comme Mélenchon.


à toi.


 
Répondre
T

Vider le sens des mots de ses adversaires est une chose. Ce qui est remarquable c'est que le sens donné par Sarkozy paraît être "vérité" (même s'il a menti), mot qu'il a utilisé plusieurs fois
dans son interview d'hier soir. Se payant le luxe de faire de l'humour en disant que chacun a sa vérité. Plus que Sarkozy, c'est la droite (ex-RPR) son discours et ses formules qui est plus
crédible en temps dits de crise.
Répondre