Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 06:29

MLP et Lurel s’embrouillent sur une affaire d’agenda

Les parlementaires guadeloupéens sont invités à une séance de travail par la ministre de l’Outre-mer, le 3 mars. Au programme de ce rendez-vous : donner suite à la rencontre du 14 février entre le chef de l’Etat et les élus guadeloupéens au sujet de la délibération du congrès du 28 décembre dernier. Dans sa lettre d’invitation, la ministre rappelle les propos de Nicolas Sarkozy quant à ces demandes d’adaptation institutionnelle : « La Constitution ne nous autorise pas à adopter pour la seule Guadeloupe un mode de scrutin distinct de celui du reste de la France. (Le président) a également fermement exclu la possibilité d’une hausse significative du nombre d’élus locaux. » Marie-Luce Penchard précise ensuite l’objet de la réunion (prévue à l’origine avec Brice Hortefeux) qui est de « s’assurer que le nombre de conseillers territoriaux retenus reflétait bien la réalité démographique de la Guadeloupe ».

Cette invitation a agacé le vice-président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, Victorin Lurel. Il « proteste avec force contre la légèreté avec laquelle la ministre chargée de l’Outre-mer traite le Parlement » et explique qu’à l’initiative du groupe socialiste, républicain et communiste, il avait été décidé d’organiser ce même jeudi 3 mars un débat parlementaire sur la mise en œuvre des mesures décidées lors du Conseil interministériel de l’outre-mer du 6 novembre 2009. Or, explique Victorin Lurel, « lors de sa réunion du 8 février dernier, la Conférence des présidents chargée d’arrêter le programme de travail de l’Assemblée nationale avait dû repousser cette proposition : la ministre de l’Outre-mer avait en effet indiqué qu’elle ne serait pas à Paris ce jour-là. Dont acte. Mais, à son grand étonnement, Victorin Lurel a reçu, ce vendredi 25 février, une invitation à une réunion de travail sur la réforme territoriale en Guadeloupe présidée par la ministre elle-même, le… jeudi 3 mars à 15h. » Il n’en fallait pas moins pour qu’il dénonce le « refus du débat parlementaire » de la ministre de l’Outre-mer. Aussitôt Marie-Luce Penchard a fait savoir que son retour de Nouvelle-Calédonie où elle assiste au forum des PTOM et de l’Union européenne, était prévu pour le 4 mars et qu’elle avait obtenu que ce débat soit reprogrammé pour le 23 ou le 24 mars, soit entre les deux tours des cantonales. Mais entretemps, la crise politique en Nouvelle-Calédonie ayant abouti à l’organisation d’élections le 3 mars, « par souci républicain, la ministre n’a pas souhaité être en Nouvelle-Calédonie le jour du scrutin », d’où son retour anticipé, prévu désormais pour mercredi. Il n’empêche, les socialistes, par la voix de leur président de groupe, Jean-Marc Ayrault, entendent « élever une protestation officielle ce mardi lors de la conférence des présidents ». Rue Oudinot, on estime que c’est « une tempête dans un verre d’eau » car la ministre a cherché « au contraire à optimiser son agenda en recevant les élus guadeloupéens dès jeudi » et qu’elle « se fait une joie de parler des mesures du CIOM devant la représentation nationale ». Le match entre Lurel et MLP se poursuit donc jusqu’à Paris !

FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0

commentaires

thierry 01/03/2011 15:20



Cet article est amusant, il invoque les présidentielles. Si DSK a été appelé à Washington de Sarcelles (quel parcours), c'est qu'après l"amuse-gueule" SARKOZY il nous sera certainement vendu
(presqu'  à la OBAMA) avoir force talent et ingéniosité. D'ailleurs en France on ne parle que de lui dans les rubriques quotidiennes de la Presse. Soyons "sérieux" qui a le profil d'un
présidentiable face à DSK-Sinclair ? Ah Ah Ah ! ....Mais faut bien faire comme si...



Articles Récents