Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 01:33

L’Outre-mer est la cinquième région d’accueil des réfugiésofprah-les-boss.jpg

Le directeur général de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides, Jean-François Cordet, a présenté le bilan de l’activité 2009 de son établissement. La France a accordé 47 500 demandes d’asile et reste ainsi le deuxième pays d’accueil après les Etats-Unis et devant le Canada. La majorité des réfugiés viennent d’Europe (18 700), d’Afrique (15 700), d’Asie (10 700) et enfin d’Amérique (2500). Le top ten de la demande émane (en ordre décroissant) du Kosovo, du Sri Lanka, d’Arménie, de Chine, du Bengladesh, de la République démocratique du Congo, de Russie, de Turquie, de Guinée et d’Haïti. Les cinq premières régions concernées par l’accueil des réfugiés sont l’Ile de France, Rhône-Alpes, Provence Alpes Côte d’Azur, l’alsace et l’Outre-mer. Notons que le département des Alpes maritimes a connu une hausse très sensible avec 865 demandes et 436 admissions. En Outre-mer (en fait les départements français d’Amérique), la demande concerne essentiellement des Haïtiens (91 % de la demande en Guadeloupe, 98 % en Martinique et 42 % en Guyane), avec un total de 1608 dossiers (+ 20 %). « La hausse de la demande haïtienne se confirme en 2010 mais ne provient pas forcément de la situation actuelle », indique M. Cordet qui se prépare à constater plus tard la hausse de la demande liée au séisme.

En Guyane, les Dominicains sont en augmentation avec 15 % des demandes, tandis qu’émergent les Péruviens (12 %), les Colombiens (7 %) et les ressortissants de Guinée Bissau qui immigrent via le Brésil (7 %). La Guadeloupe a connu une baisse de la demande  de 19 %, la Martinique une hausse considérable (+ 47 %), mais c’est en Guyane que la demande est majoritairement concentrée avec une hausse de 58 %. Le reste de la demande en outre-mer concerne essentiellement Mayotte (en baisse de 50 % par rapport à 2008, avec quelque 560 demandes en 2009).

Face à cette évolution de la demande, l’activité de l’antenne de Basse-Terre en Guadeloupe s’est accrue de 75 % entre 2008 et 2009. Et pour faciliter le travail, une liaison télématique a été établie entre Basse-Terre, la Guyane et Saint-Martin. Notons que les chiffres de Saint-Martin sont englobés dans ceux de la Guadeloupe. Enfin, pour répondre aux insinuations de certaines associations, M. Cordet a certifié qu’il n’y avait aucun quota. « Notre travail est totalement indépendant et nous traitons les dossiers individuellement. »

FXG (agence de presse GHM)

Photo : Jean Gaeremynck, président de l’OFPRA, et Jean-François Cordet, directeur général


 

Les Kurdes de Corse

Jean-François Cordet a, par ailleurs, fait un point sur la situation des Syro-kurdes qui ont débarqué en Corse en janvier dernier. « Nous n’accueillons pas tous les jours des demandeurs d’asile sur les bords de plage… » 49 dossiers ont été reçus par l’OFPRA dont 17 mineurs. « Ils seront convoqués d’ici la fin avril. » Le traitement de leur dossier sera un peu plus rapide que la moyenne des demandes. Ces réfugiés sont pour l’heure, loin de la Corse et répartis sur plusieurs sites, à Toulouse, Rennes, Nîmes, Montpellier et Marseille. » Le taux d’accueil moyen concernant les Kurdes de Syrie est de 40 %.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents