Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 04:44

Les martiniquais aux 43e olympiades des métiers à Strasbourg

Olympiade-des-metiers.JPGOnze concurrents martiniquais se sont présentés du 28 au 31 janvier aux 43e Olympiades des métiers qui se tenaient à Strasbourg. 11 jeunes et 10 métiers parmi 830 apprentis en compétition dans 49 métiers !  Daniel Robin, vice-président de la Région en charge de la formation professionnelle, avait l'espoir qu'un ou deux montent sur le podium. Hélas, après trois jours d'épreuves, l'équipe martiniquaise n'a pas vu ses efforts récompensés. "Nous essayons de nous aguerrir, explique Daniel Robin, d'accumuler de l'expérience et une culture des olympiades et faire en sorte que nous progressions dans la connaissance et la maîtrise de ce format de compétition. Nous sommes très content parce que nous voyons que nos jeunes ont déjà progressé par rapport à l'édition précédente. Ils ont le comportement et le mental qui les rend capable d'affronter ce genre d'épreuve."

Guilene-Charpentier-Tity-Eliane-Trebeau-.JPGSi une médaille ouvrait la voie à la super finale internationale, les Words Skills, au Brésil en août prochain, "ce qui compte, explique Guilène Charpentier-Tity directrice de l'université régionale des métiers et de l'artisanat, c'est qu'ils se confrontent, rencontrent des gens, voient le niveau d'exigence en termes de professionnalisme et qu'ils sortent de cette expérience en ayant grandi, mais surtout qu'ils soient capables de continuer à faire ce travail".

La Martinique n'a pas envoyé que des jeunes, mais également des jurés dans six des métiers où elle concourrait. Leur rôle est de voir, de corriger, de comprendre ce qui est attendu d'un candidat au niveau des sélections régionales et de pouvoir préparer les jeunes demain pour revenir ! "Les jurés nous permettent de travailler sur le long terme, explique Mme Charpentier-Tity. En retour, ils vont devoir former les enseignants qui ont ces jeunes et les amener à tous pouvoir travailler dans cet objectif."

Une première ligne d'expérience dans le CV

Daniel-Robin-et-Jordan-Cyrille-Mq.JPGC'est la 2e fois que la Martinique participe à ces olympiades des métiers. Romario Gros-Desormeaux, l'un des candidats, était déjà là la première fois. "Il est revenu en ayant pris cette hauteur par rapport au métier et, aujourd'hui, il se défend très bien", soutient Mme Charpentier-Tity. Son coach pensait sérieusement qu'il avait ses chances...

Mais les concurrents sont jeunes et pour cette première présentation aux Olympiades, l'encadrement de l'équipe martiniquaise (qui a pris pour nom Artmada) a d'abord voulu qu'ils vivent cette expérience. "Il faut qu'ils voient, prennent de la graine et comprennent ce qu'est l'excellence, insiste Mme Charpentier-Tity. Ils apprennent, sont surpris, mais ils sont allés jusqu'au bout." L'absence de médaille n'était pas une surprise pour l'encadrement : "C'est prématuré, mais ils n'ont pas démérité ; ils ont travaillé." Ces jeunes passeront des examens en fin d'année et comme disait l'un d'entre eux à son professeur : "Si on devait aller à l'examen aujourd'hui, On l'aurait eu du premier coup !"

Le simple fait d'être arrivés aux sélections nationales constituera une première ligne d'expérience sur leur CV, même sans médaille !

FXG, à Strasbourg


Les 11 candidats

Mackenson-meneus.JPGIls ont concouru en charpente (Valentin Cuvelier du Lamentin), en aide à la personne (Loréline Gros de Ducos), en chaudronnerie (Ménéus Mackenson de Foyal), en coiffure (Océane M'Zozia de Rivière Pilote), Oceane-Mzozia.JPGinstallation électrique (Romario Gros-Desormeaux de Sainte-Anne), jardinerie (Enzo Lemaire de Foyal et Edwin Nicolas-Nelson du Lamentin), maintenance de matériel (Kevin Anexime du Lorrain), mode et création (Jordan Cyrille de Foyal), service en salle (Elisa Dupont de Trois-îlets) et technologie automobile (William Abon du Lorrain).


Leur épreuve

Kevin-Anexime-Mq.JPGKévin Anexime du Lorrain, élève au lycée Acajou du Lamentin, a été inscrit d'office en maintenance d'engin. Samedi matin, il devait remplacer une électro-vanne. "J'ai fait du mieux que j'ai pu sans regarder si je faisais ou non mieux que les autres ! Les autres jours, j'ai eu quelques petits problèmes car j'ai du travailler sur des engins que je ne connaissais pas comme une semeuse à grain ou un Fenwick électrique...

Valerie-Martial-Loreline-Gros-Mq.JPGLoreline Gros, élève à Dumas-Jean-Joseph

"J'ai commencé à refaire le lit de ma patiente quand elle est tombée dans les pommes. J'ai eu le temps d'alerter les secouristes, mais j'ai eu tellement peur, j'ai tellement paniqué, que je ne l'ai pas mise en position latérale de sécurité... Mais je suis restée près d'elle, je lui ai parlé jusqu'à l'arrivée des secours... Jusqu'alors j'avais pu passer mes épreuves correctement. Même sans médaille, je suis fière parce que j'ai su montrer ce que j'ai appris."

Valérie Martial, enseignante de sciences et techniques médico-sociales

J'ai vécu l'épreuve comme Loreline que j'ai préparée pendant quatre mois. On s'est vue chaque semaine ; elle a toujours été présente, assidue, sérieuse et, compte tenu de son niveau, puisque c'est une élève de première, elle s'est très bien défendue face à des élèves infirmières, des aide-soignantes qui exercent déjà et face à des élèves qui ont déjà le bac pro accompagnement soins et services à la personne, celui qu'elle est en train de préparer. Elle n'a pas démérité, à aucun moment !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents