Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 05:31

Un observatoire national des originaires d’Outre-mer

Antoine-Prudent-et-Nicole-Etienne.jpgCela faisait quelques mois que Sophie Elizéon, déléguée interministérielle à l’égalité des chances des Français des Outre-mer, évoquait le recours d’une ressource nouvelle à la bonne connaissance des originaires d’Outre-mer dans l’Hexagone. Hier matin, cette structure dénommée observatoire national des originaires d’Outre-mer (ONDOM), créée depuis 2011, s’est présentée devant un parterre d’associatifs ultramarins réunis au ministère des Outre-mer. Son président Antoine Prudent s’est exprimé sur les buts poursuivis par son association : « Analyser, organiser et  diffuser sur l’ensemble du territoire national, des études concernant la situation des domiens  au niveau éducatif, social, culturel et économique. » Outre les études élaborées à partir de données fournies par des organes publics et privés, l’observatoire se propose de mettre à disposition un  centre d’échange d’informations, d’assurer une collecte systématique de données dans les domaines  suscités, d’accompagner, les actions de sensibilisation sur ces questions et d’observer la situation des originaires d’outre-mer sur le territoire national.

« La place des ultramarins n’a rien à envier aux communautés immigrées », a déclaré le président Prudent évoquant les problèmes de discrimination et la nécessité de disposer d’un outil capable de « mesurer la visibilité sociale, économique et culturelle de ces citoyens issus des outre-mer français afin d’orienter mieux les politiques publiques ».

L’ONDOM est composé de trois collèges. Le conseil d’administration est chargé de fixer un programme de travail annuel d’enquêtes, d’exploitations statistiques et d’études permettant d’analyser les évolutions des conditions de vie dans les villes et d’y évaluer les politiques qui sont mises en place. Le conseil scientifique et technique est chargé de s’assurer de la qualité scientifique des travaux avant validation par le conseil d’administration. Et enfin, le conseil de sages, composé de personnalités chargées de l’éthique et de la neutralité de l’observatoire.

L’ONDOM entend procéder à un état des lieux des associations et organismes concernés, de recenser la communauté domienne sur l’ensemble du territoire. Il propose encore d’évaluer les politiques publiques quant à l’efficience des actions proposées et l’opérationnalité des décisions.

L’état des lieux du tissu associatif en region fera l’objet de deux enquêtes. La première concerne la présence ultramarine en province et ses résultats devraient être connus à la fin du premier semestre 2014. La seconde, concernant l’Ile de France, se déroulera pendant l’année 2014.

Les études thématiques au programme de l’année 2014 concerneront les questions des discriminations, de l’éducation, de la santé et de la memoire.

Pour mener à bout son programme, l’ONDOM a signé hier trois convention, l’une avec la délégation interministérielle, la deuxième avec l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (Acsé), et la troisième avec l’Association pour les équipements sociaux (APES).

FXG, à Paris

Photo : Antoine Prudent et Nicole Etienne, président et vice-président de l’ONDOM

Partager cet article

Repost0

commentaires

Alex 09/11/2013 08:37


Merci, je l'ai vu après coup 

Alex 07/11/2013 08:58


Il me semblait bien que cet organisme existait depuis deux ans... Mais je suis un peu circonspect, comment peut-on prétendre gérer un observatoire, alors que l'on nomme ces populations
"d'Ultramarins" ? Il faudrait déjà prendre soin de déconstruire l'usage de ce substantif qui, pour ma part, est une nouvelle stigmatisation de notre humanité. J'espère que les responsables de cet
observatoire liront ce commentaire, et s'interrogeront sur leur pratique. Cependant, l'idée d'un oberservatoire - et un peu d'un centre de recherche - n'est pas neuve. Actuellement, au moins pour
la veille d'information, le MOM, l'association Migrants Outre-mer - http://www.migrantsoutremer.org/ , fait ça très bien ! L'ONDOM veut faire une étude sur le réseau associatif en France et en Outre mer ? Tiens donc, c'est
le sujet de la thèse que j'ai soutenu en anthropologie en 2005 à Paris 8. Après moi, il y a eu une thèse de sociologie sur ce thème dans l'émigration en 2006 (ou 2007) et une autre en sciences
politiques en 2009 - Actuellement, une thèse est en cours sur ce sujet mais en élargissant le champ aux associations "noires" !!! Pour une évaluation de cette question, une consultation du
fichier central des thèses serait déjà un bon point de départ, n'est-ce-pas !  Ils n'ont pas de site web, d'adresse mail pour suivre leurs activités ?

fxg 07/11/2013 11:49



ondom.fr



Articles Récents