Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 08:06

L’Europe inquiète les sénateurs

Les sénateurs ultramarins s’inquiètent du peu de prise en compte de leurs territoires par l’Union européenne. Ils l’ont fait savoir, mardi, lors d’une séance de questions à Marie-Luce Penchard sur l’outre-mer et l’Europe.

Le sujet est d’autant plus sensible que « 2011 est une année charnière », a souligné la ministre. Elle est celle de la renégociation du budget consacré à l’outre-mer, de la redéfinition des politiques envers les territoires, de la renégociation de l’octroi de mer, de l’accompagnement de Mayotte pour son changement de statut et de la prise en compte de celui de Saint-Barthélemy.

Daniel Marsin (RDSE, Guadeloupe) et Serge Larcher (PS, Martinique) ont critiqué les signatures de conventions de libre échange entre l’Europe et la Colombie et le Pérou. « Si elles sont entérinées ce sera un coup de grâce pour l’agriculture ultramarine », a alerté le sénateur de Guadeloupe. George Patient (PS Guyane) a critiqué l’application « aveugle » des normes européennes. Il a notamment cité le cas des carburants, dont l’approvisionnement passe par l’Amérique du Nord alors qu’ils sont moins chers dans la région, et de l’interdiction de subventionner la construction de bateaux de pêche.

Anne-Marie Payet (UC La Réunion) a, quant à elle, demandé un assouplissement pour les visas et Eric Doligé (Loiret UMP) s’est inquiété de la reconduction de l’octroi de mer après juillet 2014.

Sur tous ces points la ministre chargée de l’Outre-mer a tenté de rassurer les sénateurs en indiquant que le gouvernement travaille sur tous ces sujets et plaide la cause de l’outre-mer à Bruxelles.

Agence de presse GHM

Partager cet article

Repost0

commentaires

thierry 20/01/2011 10:28



  


Ce n'est pas seulement l'Europe en tant que telle qui inquiète. C'est l'opacité des acteurs, plutôt. Dans le marché de BTP qui concerne la Guadeloupe actuellement,
si la société ayant remporté le marché est de droit italien, rien ne dit qu'un accord "une lettre non écrite" fait qu'il s'agit en fait d'un tout autre opérateur qui "hérite" des chantiers et du
fait de son envergure, se permet de faire du "dumping local". Dans la téléphonie par exemple, DIGICEL en dépit des apparences, c'est Bouygues...Lorsque l'Etat implante Air Caraïbes (dont un avion
a tragiquement chuté du fait de l'incompétence des "pilotes-pistonnés" entrainant des morts) rien n'oblige de faire disparaître les compagnies locales...Air Guadeloupe, Air Martinique qui
faisaient du local.


Mais la question inquiétante est de savoir si les élus financés par "les mêmes" ont moins de souveraineté dans les décisions, dans les choix qui étaient les leurs jusqu'à, il n'y a pas si
longtemps.



Articles Récents