Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 05:13

Marc Perdu et Christian Tiriault se sont envolés

Decollage.jpgDimanche 18 septembre, en fin de matinée, les deux pilotes calédoniens, Marc Perdu et Christian Tiriault ont décollé du Bourget de l’aérodrome du Bourget en région parisienne à bord de leur ULM Dynamic dénommé Spirit of Nouméa pour un périple aérien qui va leur faire traverser 15 pays, 31 villes et 21481 km. Avec 125 litres de carburant et un réservoir souple de 20 litres supplémentaires, ils auront une autonomie de vol de plus de 1500 km. Ils partent ainsi sur les traces de Paul Klein et Henri Martinet qui avaient rallié, à bord d’un monomoteur, Paris à Nouméa en 1939. A 24 heures du départ, Les Nouvelles calédoniennes les ont rencontrés sur le petit aérodrome de Chelles (77), à un saut de puce du Bourget. Interview en forme de check list.

(Photos : FXG)

« C’est encore possible de vivre de belles aventures »

Depart-Marc-et-Christian.jpgAvant de partir, quelles ont été les procédures de vérification ?

Christian : Il y a toujours une « pré-vol » avec des points clé qui sont forcément le niveau d’huile. On a purgé l’appareil parce qu’il y a très souvent de l’eau qui se dépose dans le fond du réservoir. On a fait en suite une check list de l’extérieur pour voir s’il n’a pas été touché, vérifier que rien n’a été endommagé et si tout fonctionne correctement.

Marc : Ensuite, on a préparé la navigation, regardé les cartes qui correspondent au vol qu’on a programmé, vérifié qu’on a l’autonomie suffisante, que les pleins sont faits. On a vérifié qu’on avait bien à bord tout le matériel de sécurité, le radeau de survie, les gilets si on survole les régions maritimes, les balises de détresse, le tracking (à la fois pour des raisons de sécurité et pour que les gens puissent nous suivre), le téléphone satellite…

A ce moment-là seulement, vous pouvez démarrer le moteur ?

Christian : Il y a encore une petite check list intérieure, juste avant de décoller, puisqu’il y a pas mal d’instruments à bord, et, Dieu merci, c’est pas mal d’être deux. L’un prend la check list et l’autre met en place l’ULM…

Marc : On a les vérifications moteur à faire avant et après l’avoir démarré, les contrôles de puissance moteur, puis c’est la mise en route du GPS pour que la navigation se passe dans de bonnes conditions.

Spirit-Marc-et-christian.jpgEt en ce qui vous concerne, c’est quoi la check list ?

Christian : Sur les petites distances, on aura toujours une petite bouteille d’eau, et pour les voyages un peu plus longs, des gâteaux, des fruits secs, juste pour boucher un petit creux éventuellement.

La première étape, jusqu’en Corse, sera longue ; c’est presque 1000 km, la dernière frisera les 1500. Qu’avez-vous prévu en cas d’envie pressante ?

Marc : Ce sera une bonne mise en jambe ! On a prévu des pistolets, des petits urinoirs hermétiques qu’on pourra utiliser en cas de besoin, mais on évite surtout de boire du thé ou de café, des boissons diurétiques, et pas trop d’eau pendant le vol pour être tranquille.

Avez-vous préparé les escales pour trouver où manger, dormir ?

Marc-et-Christian-Spirit.jpgChristian : Non, on n’a rien prévu pour la bonne raison que la météo pourrait nous surprendre. Si on avait réservé des hôtels ou des emplacements, on ne pourrait pas les tenir. Sur les voyages qu’on a pu déjà faire, on gère ça au jour le jour… Par contre certaines personnes ont été voir notre blog et nous ont invités lors de nos arrivées. Donc ils viendront nous accueillir et nous offrir l’hospitalité.

Que ressentez-vous avant le grand départ ?

Marc : Une grande émotion de laisser la famille et les copains pendant si longtemps. Et puis, un petit peu… pas vraiment une appréhension, mais une excitation.

Vous quittez le Bourget, comme Paul Klein et Henri Martinet en 1939. Ca aussi, c’est excitant ?

Christian : Ben oui, on vibre et puis on sait que c’est une aventure qui va être intéressante, forcément. On est un peu émoustillé, ce qui est tout à fait humain et naturel…

Marc-et-Christian.jpgQu’avez-vous envie de montrer en faisant ce voyage ?

Marc : Montrer que c’est encore possible en 2011 de vivre de belles aventures et de pouvoir raconter plein d’histoires.

Christian : On sera super content de retrouver la Calédonie dans deux mois ; on leur rapportera de belles images et pas mal d’histoires à raconter !

Marc : On portera haut et fort les couleurs de la Calédonie et on sera les dignes représentants du Caillou.

Propos recueillis par FXG (agence de presse GHM)

Pour suivre les pérégrinations des pilotes, allet sur l’onglet tracking de leur site : www.spiritofnoumea.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents