Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 06:10

Pierre-Gattaz.JPGPierre Gattaz, président du Medef, est en Martinique pour le cinquantenaire du Medef local.

"On n'est pas foutu"

Quel message allez-vous faire passer ?

Il y a un espoir pour la France dans sa globalité. Les territoires d'Outre-mer sont un formidable poste avancé de la mondialisation pour la métropole et pour la France. On a tout à inventer, y compris en Outre-mer : les filières du futur à inventer, le tourisme à développer. Le tourisme est un formidable levier de développement à partir du moment où on reçoit bien les touristes, qu'on les chouchoute, qu'on les accompagne... La France est la première destination au monde en tourisme, mais la 6 ou 7e en dépense par touriste. Il y a là une manne gigantesque à exploiter.  Les filières du futur concernant l'énergie renouvelable, du soleil, du vent, des marées, de l'océan sont extraordinaires puisque le monde a besoin d'énergie et nous avons des filières d'excellence en France, comme dans l'agro-alimentaire.

Et spécifiquement sur les outre-mer ?

Ce sont les porte-avions avancés de la mondialisation. Nous sommes mauvais dans l'exportation en France depuis une trentaine d'années ; on a mal vécu l'après "trente glorieuses", mais par contre, nous avons 7,5 milliards d'individus dans le monde à équiper de tout, qui ont besoin de tout. C'est extraordinaire et je dirai que ces postes avancés de l'outre-mer sont autant de petites France pour aller conquérir des marchés américains, dans l'océan Indien, le Pacifique et près de l'Asie. C'est génial ! Regardons le verre à moitié plein !

Qu'attendez-vous du projet du Medef "France 2020, une France qui gagne" ?

La France de la croissance et du plein emploi ! Le projet Medef, c'est de montrer à tous nos collaborateurs, tous nos salariés, tous les politiques, tous les Français en métropole comme en outre-mer qu'on a un potentiel extraordinaire à exploiter. On n'est pas foutu, on est un peuple extraordinaire, on a plein d'atouts, plein de jeunes très bien formés particulièrement dans l'outre-mer. Tout ça, c'est pour développer des produits, des services haut de gamme, du prémium dans le tourisme, dans les énergies renouvelables, dans le numérique. On a une immense créativité et nous devons avoir confiance en nous. Il faut y aller !

Vous posez la question lancinante de la compétitivité...

Il faut développer la compétitivité du terreau français. Pour aller à la conquête du monde, à la conquête du futur, il faut que nos politiques comprennent qu'il nous faut une fiscalité et un coût du travail compétitifs. C'est très simple. Chacun son boulot ! Le Medef en Martinique ne dit pas autre chose et j'aurai grand plaisir à retrouver ses membres sur place pour les accompagner dans ce combat très positif pour une France qui gagne. Ce n'est pas du tout clivant, au contraire ! Nous devons faire ça avec nos jeunes, nos salariés, nos cadres. Soyons groupés, chassons en meute et la France repartira à l'attaque depuis la métropole et nos départements d'outre-mer.

Ca a l'air simple comme ça...

En effet, la situation est compliquée pour la France dans son ensemble, encore plus compliquée dans nos territoires d'outre-mer, mais il ne faut pas perdre espoir. On a tout pour réussir. Mettons toutes ces énergies, ces talents en marche et on va réussir. Il faut simplement un cap et une vision parce que demander aux Français de se réformer sans cela, c'est difficile. N'ayons pas peur et fonçons !

Propos recueillis par FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents