Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par fxg

 

Greg Germain conforté à la tête du festival d’Avignon

Attaqué en tant que président de l’association Avignon Festival et Compagnies (AF & C qui encadre le festival off d’Avignon) à la suite du décès de l’ancien président, en plein festival l’an passé, Greg Germain est sorti renforcé après que le tribunal de grande instance d’Avignon ait tranché, mercredi, le litige qui l’opposait à un autre membre de l’association, Fred Muhl. Maître Fabien Perez, avocat de Fred Muhl, insistait lors de l’audience qui s’est tenue le 14 avril sur la nécessité d'"un Conseil d’Administration et d’un bureau légitimes", arguant qu’il est "impératif de nommer un administrateur provisoire indépendant qui organise, avec tous les adhérents d’AF & C, une assemblée générale extraordinaire" et donc de nouvelles élections, cinq mois après le sacre contesté de Greg Germain. Maître Léopold Mendes, avocat d’AF & C, ne contestait pas les irrégularités, mais il insistait sur le fait que "cette association fonctionne très bien. C’est vrai que c’est un gros budget (766000 ), qui est parfaitement géré". Sa plaidoirie s’en prenait au plaignant, Fred Muhl: "Le problème vient d’une seule personne. Il n'a jamais digéré le fait qu'il n'avait pas été élu président. Fred Muhl a fait échouer un partenariat avec Perlforth (...) il a contacté la presse en prétendant parler au nom de l'association (...) Il a perturbé le fonctionnement". Maître Mendes indiquait encore que "Fred Muhl assigne en tant que personne alors que c'est son association "Les Tréteaux du panier" qui est adhérente de l’association". Fred Muhl a été débouté de ses demandes et condamné à payer 1000 euros.


Réaction de Greg Germain : « Le festival ne s’est jamais aussi mieux porté. Les contestations sont de plusieurs ordres. La première est de dire : Qu’est-ce qu’il fout là ce Nègre ?! La culture est tout de même le dernier bastion fermé en France… La deuxième chose est que des gens disent que je suis plus légitime que celui qui me conteste sans qu’il y ait pour autant question de couleur. Or, je crois que celui qui est légitime est celui qui occupe la place et, surtout, celui qui a fait en sorte que le festival off devienne ce qu’il est. Il y a six ans, après l’annulation du festival en 2003, celui qui, avec d’autres camarades, a redressé le festival, c’est quand même moi. »

FXG (avec La Provence)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

J.B. Poquelin 23/04/2010 15:20



Le poumon ! le poumon, vous dis-je... De temps en temps, on se croirait dans Le malade imaginaireIl suffit de remplacer "le poumon" par "la peau". Et le contradicteur est aussitôt un infâme
raciste, quel que soit le sujet. Dommage pour quelqu'un du niveau de Greg Germain... 


Petite remarque (d'ordre culturel), la formule : "Le festival ne s'est jamais aussi mieux porté" est assez... édifiante (selon des critères culturels, précisément).



MC BIARD 23/04/2010 08:12


félicitations et soutien à Greg, MC