Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 07:22

Le dossier du futur CHU retardé de six mois

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, avait promis à Jacques Gillot le 16 juillet dernier, lors d'un déplacement dans l'archipel, qu'un Comité interministériel de Performance et de la Modernisation de l'Offre de Soins se tiendrait avant la fin 2014 pour valider le projet de reconstruction du CHU de Pointe-à-Pitre-Abymes. "Un enjeu majeur au plan national", avait alors déclaré la ministre de la Santé. L’accompagnement de l’actuel CHU ainsi que le financement des investissements seraient maintenus, le retour à l’équilibre budgétaire était considéré comme "un impératif, mais non un préalable" à la reconstruction de du CHU. Le COPERMO valide et suit les actions proposées par les Agences régionales de santé, il sélectionne et priorise les projets d'investissements nécessitant un financement de l'État. Il assure aussi le suivi des établissements en difficulté.

Or, selon le député et président de Région, Victorin Lurel, le dossier du CHU a été retiré au dernier moment de l'ordre du jour du COPERMO. Il s'est plaint à son ancienne collègue du gouvernement de "potentielles pesanteurs administratives malvenues et antinomiques au caractère urgent de la situation." L'enjeu, c'est 590 millions d'euros et un chantier qui démarre en 2015, avant les élections régionales. Pour autant, la haute autorité de santé justifie ce retrait de l'ordre du jour du COPERMO par "des manquements graves à la sécurité sanitaire" et a renvoyé à dans six mois la certification de certains équipements de l’établissement". Elle émet encore de "fortes réserves" dans le respect des règles d’hygiène, la "non-conformité du local d’entreposage des déchets", le caractère "dégradant" de l’accueil de certains services et même un "dysfonctionnement majeur dans l’organisation du bloc opératoire". Le courrier du président Lurel, cosigné par Jacques Bangou, président du conseil de surveillance du CHU,  exprime à la ministre leur "plus forte opposition à voir désavouer les engagements pris en juillet lors de son déplacement en Guadeloupe".

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents