Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 08:31

Le Sénat adopte la nouvelle gouvernance des ports d’outre-mer
« Ca améliore l’existant, mais ça n’est pas au service du développement », a indiqué Georges Patient, (Guyane app. PS), sitôt l’adoption, jeudi soir, de la loi de la réforme portuaire dans les 4 DOM. « C’est une pièce de puzzle qui doit s’intégrer dans une stratégie de développement », a encore appuyé le sénateur Serge Larcher (Martinique app. PS) qui aurait voulu avoir la boîte du puzzle en entier… Vers 21 heures, jeudi, la réforme des ports d’outre-mer relevant de l’Etat a été adoptée à l’unanimité des présents dans un Sénat quasi désert. A gauche, MM. Cornano, Antiste, Larcher, Patient, Vergès ; à droite, MM. Fontaine et Magras… « Nous sommes tous d’accord et vaut mieux tard que jamais », avait indiqué Maurice Antiste pendant la discussion générale. Mais s’il y avait consensus, le texte adopté par les sénateurs diffère de celui voté par l’Assemblée nationale et devra donc retourner devant la commission mixte paritaire (députés et sénateurs) la semaine prochaine.  La loi réforme la gouvernance des quatre grands ports de la Réunion, la Martinique, la Guadeloupe et la Guyane. Il s’agit de mettre fin à la gestion par l’Etat et les CCI (dans trois des quatre ports  - la Guadeloupe étant déjà un port autonome) pour mettre en place des établissements publics locaux et une gouvernance rénovée avec des représentants des collectivités locales. Les sénateurs ont obtenu d’adjoindre en sus un représentant des associations de consommateur malgré l’avis défavorable du gouvernement. Thierry Mariani, ministre des Transports a concédé un représentant de plus en Guadeloupe… Mais comme le gouvernement n’a pas de majorité au Sénat, l’article 3 qui ne concerne aucunement cette affaire de gouvernance portuaire (il s’agit d’une série de mesures sur les transports intérieurs : le temps de conduite des routiers, l’aviation civile… qui doivent être pris d’urgence afin d’éviter une amende de Bruxelles), que les parlementaires ont appelés « texte voiture balai », a été rejeté intégralement. Faute de consensus en commission mixte, le dernier mot reviendra aux députés.
FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents