Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 08:00

Nicolas-Thomas.JPGNicolas Thomas, skipper de Mille et une batteries

"J'évite la foule parce que ça me déconcentre de mon objectif de départ"

Comment sentez-vous le ciel et l'océan à la veille du départ ?

Il fait beau, on a un grand ciel bleu... On observe pas mal les fichiers météo, comment la situation évolue... Hier, on sentait une partie un peu compliquée au large de l'Espagne... On s'est préparé pour ça.

Qu'emportez vous à manger et à boire ?

Des plats préparés et des lyophilisés. Pour l'eau, notre sponsor Capès nous fournit de l'eau de Guadeloupe. J'emmène environ 60 litres.

Emmenez-vous de la musique ?

J'ai une application avec plein de musique : je mets play et on verra ce que ça joue ! J'ai des hauts-parleurs sur le bateau, mais je les ai mis en réparation... J'espère qu'ils fonctionneront d'ici dimanche parce qu'un bateau guadeloupéen sans musique, à l'arrivée, ça serait dommage !

Comment avez-vous prévu de gérer votre temps de sommeil ?

Un peu comme tout le monde ! Ce seront des petites phases de sommeil, pas trop longues, pour être au taquet dehors et surveiller qu'aucun bateau ne vienne croiser notre route ou créer d'éventuelles complications avec les concurents. Au départ, ça peut être compliqué avec 91 concurrents. On sera en contact pendant une bonne partie de notre navigation dans la Manche. Donc des phases de sommeil courtes mais fréquentes pour pouvoir récupérer.

Comment avez-vous vécu l'ambiance au village départ ?

C'est impressionnant de voir pour la première fois autant de monde autour des bateaux et sur les pontons. Je fais en sorte d'esquiver un peu tout ça parce qu'on est quand même là pour la course, pour faire une performance... Il faut rester concentré, mais gérer les rendez-vous média, le bateau, passer un peu de temps avec les sponsors. Alors j'évite la foule parce que ça me déconcentre de mon objectif de départ de course dimanche.

Y a-t-il un bateau qui vous a impressionné ?

Ces grands ultimes, quand on les voit, on se dit que les gars qui vont traverser avec ça ont de l'audace ! Ce sont de sacrés joujoux, compliqués à gérer seul. Moi, je les admire ces skippers ! 

Qui est votre favori pour la victoire au scratch ? 

Je ne les connais pas si bien que ça. Leurs bateaux sont juste énormes ; ils vont vite, mais s'il y a beaucoup de manoeuvre à faire, ça va être compliqué pour le mec à bord. Il peut vitre être fatigué et il ne faut pas qu'il commette d'erreur alors que les bateaux un peu plus petits sont un peu plus mobiles... Ca va peut être se jouer entre Prince de Bretagne, Banque populaire et, eventuellement avec Loïc Peyron.

Allez-vous vous tenir informé de l'actualité internationale pendant la course ? Comment ?

L'actualité qui va m'intéresser sera d'abord la météo et la position des autres concurrents. On nous préviendrapar mail des principaux faits d'azctu, comme si quelqu'un a un accident ou qui aura passé la ligne d'arrivée en premier. Mais priorité sur mes objectifs : la météo et les autres concurrents.

Propos recueillis par FXG, à Saint-Malo

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents