Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 08:04

An drive au salon du livre de Parisstand-Martinique.jpg

« J’ai failli ne pas être là, ma femme… », confie Tony Delsham, assis derrière une table du stand de la Région Martinique au salon du livre de Paris. « J’ai deux stands ! », finit-il par avouer. L’autre est à l’espace loué par le ministère des Outre-mer. « La Region Martinique met toutes ses forces et ses compétences pour aider ceux qui ont des choses a dire ! », bouillonne Tony Delsham. Son prochain ouvrage « Le noir des Antilles » ne sera prêt qu’à la fin de l’année... Il promet un best seller ! Nadia-Chonville.jpgA côté de lui, une jeune femme présente les deux tomes de la saga de « Rose de Wegastrie » (éditions Paraduria). Ca se passe vers 1400 en Andalousie. Elle s’appelle Nadia Chonville, moitié Martiniquaise, moitié Guadeloupéenne de 25 ans. Elle est sur une niche ! De l’autre côté, Raphaël Nicole vend son ouvrage pédagogique sur l’histoire de la Martinique (éditions de la Frise). Encore après, Marie-Ange Beaugendre-Pigeon propose son « Destin détourné » (Edilivre), son histoire. Jean-Marc Desrosiers (K éditions et Le teneur), le poète Serge Restog et Jean-Charles Pamphile (« Condamnée à vivre », Madinina éditions) complètent avec Emmanuel Nossin (« Le vol du mansfeny », Exbrayat), l’aréopage d’auteurs martiniquais sur le pont ce vendredi. A cheval lui aussi sur les deux stands, Jean-Benoît Desnel et sa collection Idem. Il republie sous forme de classique « Le procès de Marie-Galante » de Victor Schoelcher préfacé par Bernard Leclaire, proces marie Galante Schoelcheret une version augmentée de « Lumine Sophie dite Surprise », de Suzanne Dracius ainsi que sa « Déictique féminitude insulaire ». Et comme l’invité d’honneur de ce salon est Shanghaï, Idem a demandé à Charles-Henri Fargues, Marie-George Thébia, Hector Poullet, Cécile Fleur et Alex Nicol d’écrire chacun une nouvelle coquine. C’est Shanghai-canaille-copie-1.jpg« Shanghaï canaille ». Au stand des Outre-mer, on retrouve Caraïbéditions qui accueille Serge Diantantu (le numéro 5 de « L’histoire de l’esclavage » est attendu pour mai), Stéphane Bouzon, le père des deux métros flemmards, Trip and Trash, Thomas Plan, le dessinateur de « Lavi moun », et Rabeha Fagour, auteur d’un « Abécédaire du jardin des Antilles ». L’éditeur Nestor a emmené ses poètes de Guadeloupe, Benoît Benjamin (« Le cri d’un enfant ») et Jocelyn Coëzy (« Pawol Gwada »).Jean-Georges-Chali-et-George-Pau-Langevin.jpg

La ministre de la Réussite éducative, George Pau-Langevin, est passée par là. Dans ses bras, « Les enseignants et la politisation de la Guyane, 1946-1970 », d’Edenz Maurice aux éditions Ibis rouge.

FXG, à Paris

 


IMAGESbenoit-benjamin.jpg

Benoit Benjamin, le cri d'un enfant, editions NestorCoesy.jpg

Jocelyn Coezy, Du rhum pour l'arroser, et Pawol Gwada, chez Nestor.Rabeha-Fagour-Dairi.jpgRabeha Fagour Dairi, Abecedaires du jardin des Antilles, CaraibeditionsRaphael-Nicole.jpg

Raphael Nicole, Histoire des Antilles francaises, editions de la FriseSerge-Restog.jpg

Serge RestogStand-Jasor.jpg

Regine jasor (deuxieme a gauche), des editions Jasor

Trip-et-trash-stephane-bouzon.jpg

Stephane Bouzon, Trip & Trash, CaraibeditionsBeaugendre destin detourne

Marie-Ange Beaugendre-Pigeon, Destin detourne, Edilivre

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents