Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 07:53

La Martinique veut miser sur la silver économie

Delegation-Mque-Silver-economy.JPGParce que la Martinique sera, avec la Guadeloupe, le département le plus âgé de France à l'horizon 2030 avec 36 % de personnes de plus de 60 ans, la Chambre de commerce et d'ndustrie a proposé à une une dizaine d'acteurs déjà impliqués dans le marché des séniors un voyage d'études à Paris. Manuel Baudouin, le président de la CCIM, estime qu'il est indispensable de développer en Martinique des produits et services pour les seniors : "Notre mission est de fournir aux porteurs de projets un maximum d’outils afin qu’ils puissent entreprendre dans cette filière et que celle-ci devienne un axe de développement pour l’économie de notre territoire. Cette évolution démographique doit être une source d’opportunités pour nos entreprises. ».  

Au programme, le deux jours au salon Silver economy expo qui regroupe un salon des services d'aide à la personne, le Solulo (salon des résidences seniors, maisons de retraite et EHPAD) et la Maison du Mieux Vivre (innovations qui facilitent le quotidien à domicile), et pour finir une visite au cluster Silver Valley à Ivry-sur-Seine dont le président s'était rendu en Martinique le 30 octobre dernier. Ce cluster  a pour mission d’accélérer le développement d’activités économiques innovantes, en faveur des seniors, pour générer de la croissance et de l’emploi en Ile de France ». En 2013, Silver Valley comptait 50 entreprises et 645 emplois. LA CCIM est d'ailleurs en train de finaliser une convention de partenariat avec le cluster.

Salles-de-bain-securisees.JPGDominique Jérôme de l'association d'aide à domicile et Sylvie Maréchal de Noradom services font partie de la délégation. " Il faut nous préparer à notre future dépendance tout en favorisant le maintien à domicile", explique le premier. "Nous avons encore beaucoup de retard, poursuit Sylvie Maréchal. Nous devons revoir l'écosystème des aménagements qui sécurisent nos espaces de vie et aménager les futures constructions." La silver économie propose une nouvelle façon de concevoir notre vie à la maison. "Qui mieux que nous pourra s'occuper de nous ?", interroge Hervé Honoré du groupe Shiva. "C'est avant d'entrer dans le 3e âge qu'il faut penser à réaménager son lieu de vie", insiste Sylvie Maréchal. Il faut donc anticiper en transformant l'aménagement de sa cuisine (baisser les placards), de sa salle de bain (douche à l'italienne)... Il y a donc un potentiel pour les entreprises artisanales.

Plus globalement, la silver economie doit trouver à s'épanouir dans les secteurs de la santé, l'agro-alimentaire, le commerce (habillement, hygiène, confort), le logement, les services à la personne, les TIC, le transport. "Les possibilités de développement sont donc variées", conclut Marinette Torpille, élue de la CCIM qui était du voyage. La prochaine étape, en 2015, devrait être un salon de la silver économie en Martinique.

FXG, à Paris


Un marché balbutiant

Herve-Honore-et-Charles-Dauman-societe-Shiva.JPGL'association d'aide à domicile de Dominique Jérôme emploie 44 salariés au service de 200 bénéficiaires, Noradom 30 salariés pour 150 bénéficiaires et la société Shiva emploie 25 personnes en Martinique et 18 Guadeloupe au bénéfice de 130 et 85 clients.

Plus globalement, selon Nathalie Palcy-Pavadé du conseil général, 18 000 personnes travaillent dans ce secteur dont 8 000 de gré à gré. Ce chiffre pourrait être multiplié par trois d'ici 2013. Le conseil général, rappelle Louis Labonne, injecte déjà 190 millions d'euros pour 10 000 bénéficiaires. Ce secteur doit toutefois offrir de la qualité et il faut donc qualifier les personnels.

Agnès Fafard de la CACEM est déjà impliquée sur le terrain de la formation des aidants. "Le plan local d'inseertion et d'emploi suit 1355 personnes en difficulté et 70 de cs effectifs sont susceptibles d'être formés et employés dans ces métiers." On vient repérer les métiers, explique-t-elle, les voies de qualification et de recrutement. Plus les auxiliaires de vie seront professionnalisés, plus on aura de fidélisation." Pour cela, il existe des dispositifs de financement ou d'aides fiscales.


La robotique au service de la dépendance

devant-le-cyberdroid.JPGLe salon de la silver economy est comme tous les salons un lieu où l'on présente toute forme d'innovation. Ainsi la robotique, la domotique et les objets connectés y trouvent leur place, à l'instar de France Robotique qui présentait son cyberdrïde. Un robot capable de ramaserpour vous  un objet tombé à terre et de rendre quelques menus seervices d'aide à la personne.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents