Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 18:33

 

Simon Njami, commissaire de l’exposition Bruno Pédurand, premier volet de 3X3, à la galerie Olivier Robert. 5, rue Haudriette, Paris 3, du 8 avril au 8 mai 2010

Simon Njami« Bruno est un artiste émergent »

Que voudriez-vous que les spectateurs retiennent de cette exposition ?

Je voudrais qu’ils retiennent qu’il y a de l’art contemporain dans la Caraïbes française, qu’ils retiennent le nom et le prénom de Bruno Pédurand et pour les autres, je voudrais qu’ils achètent.

Qu’est-ce qui va les interpeller selon vous ?

C’est la surprise. Si vous faîtes un tour dans les galeries du Marais, vous trouverez des choses assez calibrées, formatées. Là, c’est quelque chose qu’ils n’ont pas l’habitude de voir. Donc ils vont être scotchés par la puissance qui se dégage.

Pourquoi avoir choisi cet artiste guadeloupéen particulièrement ?

Je l’ai choisi pour la façon dont il n’est pas essentiellement caribéen. C’est un artiste qui travaille avec toutes les références existantes ; peinture classique européenne, vaudou antillais, syncrétisme des Caraïbes et puis la peinture éternelle ! Il fait un ensemble de tout ça. Je n’aime pas les artistes dont je pourrai dire d’emblée : il est Martiniquais, il est Caribéen, il est ceci… C’est un artiste par le travail, par ce que j’éprouve en voyant son travail. Ensuite, d’où il est… Ca vient en second plan.

Vous voulez qu’on retienne son nom et son prénom. Est-ce lié au fait qu’il y a encore deux ans, il exposait à Paris sous le pseudonyme d’Iwa ?

J’aime bien que les gens s’appellent comme ils s’appellent. Il y a des gens qui ont des noms horribles mais Bruno Pédurand, c’est supportable ! Je crois que les artistes, surtout dans leur jeunesse ou dans leur maturation, ont toujours besoin de passer par des expériences, d’avoir des révoltes. Je crois que c’était une période d’affirmation de quelque chose qui n’a plus lieu d’être.

Quelle est sa côte ?

Il n’en a pas encore et nous la connaîtrons après cette expérience. Bruno se situe dans les artistes émergents, donc entre 5 et 10 000 €.

Propos recueillis par FXG (Agence de presse GHM)


Quelques oeuvresOeuvre 1

La bibleoeuvre-2-copie-copie-1.jpg

Adam noir, Eve noir...oeuvre 4

Crâne triomphantoeuvre 5

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

herve 10/04/2010 11:46



C est super moche, morbide,nul.



marie claire biard 10/04/2010 07:56



c'est superbe!



Articles Récents