Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 06:06

ITW Chantal Berthelot

« La majorité des élus guyanais étaient pour une gouvernance collégiale »

Quel a été votre vote et pourquoi ?

Je me suis abstenue surtout à cause de la question de la gouvernance. Les électeurs avaient choisi l’article 73, mais à l’intérieur de cet article, il y avait un champ des possibles en termes de gouvernance. On le voit bien avec les choix faits en Martinique et en Guyane. Il faut aussi rappeler que la majorité des élus guyanais étaient pour une gouvernance collégiale. Ce point ne m’a donc pas satisfaite.

Vous réclamiez aussi une motion de défiance…

Une motion de défiance était possible avec un peu de dérogation (c’est pour ça que nous sommes dans l’article 73, sinon nous serions dans l’article 72 de la Constitution) et le gouvernement n’a pas entendu raison. Je regrette cette absence de responsabilité de l’exécutif devant son assemblée délibérante. Si l’exécutif déborde, qu’il y a des dérives autoritaires, il aurait été bon que l’assemblée puisse, avec un tiers de ses membres, signer la motion de défiance et, pour l’adopter, obtenir une majorité absolue.

La question de l’incompatibilité de certains pouvoirs qui avait été évoquée au Sénat a-t-elle été un obstacle supplémentaire à votre pleine adhésion ?

L’incompatibilité entre les fonctions de président de l’assemblée de Guyane et la présidence d’une intercommunalité est une des trois raisons qui expliquent mon insatisfaction, d’où mon abstention. Mais c’est d’abord l’outil de gouvernance… Elle reste quand même l’image du territoire, mais aussi l’image de la démocratie et je trouve que là, on n’a pas donné les moyens à la Guyane d’avoir un outil appréhendant tout cela comme il faut.

Pourquoi ne pas avoir voté contre alors ?

Je crois qu’il faut être honnête. Je fais partie de ces élus qui ont demandé la consultation du peuple et le peuple a tranché. Il fallait donc qu’on aille, non pas contre, mais vers une proposition d’organisation institutionnelle. Le gouvernement propose celle-ci ; je n’y adhère pas, mais on a travaillé à l’améliorer et il me semble normal de laisser se poursuivre et de ne pas contrer ce qui est au départ la volonté de la population guyanaise. J’ai apporté ma pierre, ce qui me semblait bon pour mon territoire ; ça n’a pas été pris en compte. Tant pis, mais je ne veux pas bloquer non plus le processus de l’adoption de cette loi.

Propos recueillis par FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents