Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 06:52

Christiane Taubira pressentie pour succéder à Dominique Baudis

Christiane-Taubira.jpgChristiane Taubira, garde des Sceaux, pourrait très prochainement abandonner son maroquin ministériel pour devenir le prochain défenseur des droits, a-t-on appris à l’occasion de la cérémonie d’hommage aux victimes de l’esclavage, « Limyè ba yo », le 23 mai, place de la Bastille.

L’information a commencé à fuiter le 10 mai dernier, lors de la cérémonie d’hommage au général Dumas. Ce jour-là, sur fond de campagne électorale anti-FN, Manuel Valls, Christiane Taubira, George Pau-Langevin et la maire de Paris honoraient de leur présence, l’hommage organisé par Claude Ribbe et la mairie du 17e arrondissement. Peu après, Marine Le Pen reprochait à Christiane Taubira de ne pas avoir chanté pendant que l’orchestre de la garde républicaine et le ténor Molière Athalys interprétaient la Marseillaise. « Elle n’a pas chanté parce que Manuel Valls l’a obligée à venir. Elle portait déjà un masque fermé en arrivant », témoigne l’un des organisateurs de la cérémonie. C’est vrai que ce 10 mai à 18 heures, l’agenda de la garde des Sceaux mentionnait une commémoration de l’abolition de l’esclavage à la chancellerie… Elle a dû l’annuler au dernier moment.arrivee-valls-taubira-10-mai.jpg

Photo : Arrivée de Manuel Valls et de Christiane Taubira place du général Catroux, le 10 mai dernier.


Christiane Taubira était attendue vendredi soir à la Bastille à « Limyè ba yo ». Le CM98 l’avait programmée en clôture des prises de paroles avant le concert de la fraternité (et Kassav). La ministre s’est décommandée.

A la veille du scrutin européen, l’échéance approche pour la garde des Sceaux. Elle qui avait recasé tout son cabinet lors du départ de Jean-Marc Ayrault, est finalement restée à son poste. Reste qu’un mini remaniement est bien possible après le scrutin de ce week-end, annoncé perdu d’avance. Christiane Taubira, haïe et adulée, cible de la droite et égérie de la gauche, pourrait donc quitter le gouvernement prochainement. Depuis l’affaire des bananes, François Hollande et la ministre cherchent une issue digne et honorable. Si l’on a évoqué un temps son éventuelle succession à Jean-louis Debré, président du Conseil constitutionnel, dont le mandat arrive à échéance en mars 2016, il est désormais question de la fonction du défenseur des droits dont le titulaire, Dominique Baudis, est décédé le 10 avril dernier.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents