Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 00:42
La semaine parisienne de GTS
MLP-Morin-Tong-Sang-004.jpgIl n’a pas, comme la dernière fois, ouvert son repas de presse par une prière. Gaston Tong Sang, president de la Polynesie, très à l’aise et de bonne humeur, s’est montré charmeur, disert et ouvert à tous les sujets devant la presse nationale française qu’il avait invitée, vendredi à la délégation de la Polynésie française à Paris, Cette semaine parisienne était une opération de com’ pour le président Tong Sang et les fringuant collaborateurs qui l’accompagnaient : les ministres Téva Rofritsch, Moana Greig, Charles Hamblin, le patron de la CPS, Moana Tatarata. D’abord de la communication en direction des cabinets ministériels, pour parer aux dommages collatéraux dus à l’instabilité politique, avec des rendez-vous qui se sont échelonnés chez Borloo, Bussereau, Morin, Penchard, Woerth, Lagarde, Châtel, Matignon et l’Elysée. MLP-Morin-Tong-Sang-002.jpgLe Monde, l’AFP, Les Echos à table car l’image est mauvaise aussi dans l’opinion avec la mauvaise presse faite autour de Gaston Flosse qui pourrait bien devenir vice-président de GTS alors que ce dernier est venu demander la réévaluation de 20 millions de la DGDE dans sa version réformée. 102 millions d’euros pour le fonctionnement du pays, 57,8 pour l’investissement du pays et 10,2 pour celui des communes. « C’est Oscar Témaru qui a réduit la part des communes de 17 à 6% précise GTS. Il a dit que la compensation par l’impôt foncier suffirait. Je reste sur la lancée d’Oscar. » Mais il a voulu se montrer le bon élève de l’Outre-mer, notamment chez le conseiller du président de la République : « La Polynésie fait office de bon élève vis-à-vis de la République. On n’a pas brûlé de voitures, de magasins… Donc au lieu d’avoir ce que nous demandons par la force, on préfère toucher la prime au bon élève ! » La prime, c’est peut-être ce chantier que l’Elysée a confirmé avoir ouvert cette année : une réforme du mode de scrutin qui devrait aboutir par une loi en 2011 ou 2012 et à la clé, enfin ! la visite de Sarko en Polynésie peu avant les présidentielles pour proclamer la réforme. « Il faut savoir un moment donné marquer l’histoire », a déclaré GTS à dessein. Il a voulu aussi se montrer le bon élève pour les frais de fonctionnement de l’administration : « On a réduit le poids de notre administration et assaini les déficits (9 milliards de FCFP). » 280 postes administratifs supprimés et l’engagement que la Polynésie se réforme avec le soutien d’une vaste mission d’inspecteurs généraux, « pas un seul, plusieurs ! », réclame même GTS en gage de très bonne volonté. « Il n’y a plus d’élus à la tête des établissements publics et des SEM ; on a voulu dépolitiser. » Il n’a pas oublié non plus de rendre hommage au président de la République pour « la reconnaissance du fait nucléaire »… C’est qu’il faut en obtenir des choses, de l’Etat : Refinancer le déficit de la dette de la CPS (15 milliards de FCFP en demandant à la caisse de refinancement des dettes de la Sécurité sociale, la CADES, d’aider la CPS), rattraper le niveau des précédentes conventions pour l’Education dont les crédits n’ont été consommé qu’au tiers (1,2 milliards de FCFP)… Obtenir le maintien de la liste des 18 maladies radio induites, certains pensent que le décret pourrait se réduire à 13 maladies… Sur ce point, l’Elysée ne confirmait ni n’infirmait aux Nouvelles, vendredi… Et Frédéric Vau, conseiller outre-mer à Matignon n’a pas le pouvoir de décider à la place de Fillon, de l’aveu même de GTS qui l’avait vu le matin. On estimait, en 2009, que l’indemnisation globale des victimes, familles et CPS (pour les frais médicaux) pourrait atteindre 7 milliards. La Défense vient de choisir la SOFRED, un bureau privé chargé de faire des études d’impact et d’aménagement des sites démilitarisés qu’on voudrait voir étendre de 20 hectares supplémentaires. GTS a encore mis en avant l’impact d’une bonne défiscalisation, se vantant d’avoir fait agréer « de vrais projets », 5 en 9 mois pour l’équipe Temaru, 10 en un mois pour lui. Si les travaux de l’aéroport, maintenant que la convention avec la CDC a été signée, pouvait commencer dès 2010, c’est 7 milliards au compteur. « une bouffée d’air », pour GTS.
FXG, agence de presse GHM

10 millions pour les établissements scolaires
Ils auraient du signer un accord mercredi soir, mais Gaston Tong Sang a fait de la résistance face au ministre de l’Education nationale, Luc Chatel qui le recevait et la signature de la nouvelle convention chargée de remplacer celle « Etat Pays d’avril 2007 pour l’enseignement » a été reportée à lundi matin, obligeant GTS à retarder son retour au Fenua. « J’étais furax », a confié GTS à la presse nationale, vendredi. Le ministre s’apprêtait à diviser par deux les dix millions d’euros jusque là octroyés. Il concède aussi : « C’est de notre faute, nous n’avons pas consommé les fonds octroyés. Mais on a pris un tel retard sur l’hygiène et la sécurité… Pour qu’on ne ferme pas certains établissements scolaires, j’ai besoin de moyens ! » Les besoins du pays portent sur 5 milliards FCFP. Sur les 1,2 milliards de l’Etat l’an passé, seuls 400 millions ont été engagés. Mais lundi tout devrait aller bien : « Nous nous sommes mis d’accord. » L’accord porterait sur la reprise des montants de l’article 21 de la convention d’avril 2007 : 10 millions d’euros. « Nous comptons beaucoup sur la transformation de la DGDE en dotation globale de compensation pour ne plus avoir à renégocier chaque année toutes les conventions », indiquait le ministre de l’Education, la Recherche et l’Enseignement supérieur, Moana Greig qui attend pour cela la publication d’un décret.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents