Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 07:39

Les socioprofessionnels du tourisme chez Lurel

maraud-des-grottes-monplaisir-AMJ-Fabre.jpgLes socioprofessionnels du tourisme ont été reçus avec le député Marie-Jeanne par le ministre des Outre-mer hier matin à Paris. Geoffroy Maraud des Grottes, Yann Monplaisir, Patrice Fabre, Jean-Paul Octave et Benoît Lecesne (associés à Max Tanic, Patrick Olivier Picourt et Philippe Djock absents), après avoir alerté leurs parlementaires, ont obtenu ce rendez-vous par l’entremise d'Alfred Marie-Jeanne alors à Paris. Le ministre les a reçus pendant plus de deux heures durant lesquelles ils ont pu exposer principes et propositions. Les principes, c’est la situation du tourisme qui est toujours la même : « Il faut arrêter de mettre des emplâtres sur une jambe de bois à chaque basse saison qui voit arriver les crises et fermetures d’hôtels… » L’illustration la plus parlante pour  Yann Monplaisir est la situation du Kalenda qui reste en carafe depuis 2002. « C’est un problème structurel car même quand il y a un investisseur prêt à y aller, les porteurs de risques considèrent que les conditions de rentabilité de l’investissement ne sont pas viables. » C’est ainsi que le débat a porté sur « le problème de la compensation du déficit de compétitivité » comme pour le secteur de la banane où on a considéré que la production locale ne pouvait concurrencer la banane dollar. « Le tourisme est un métier d’exportation invisible, estime  Yann Monplaisir, qui nous met en concurrence avec des voisins régionaux plus compétitifs. » A titre d’exemple, il rappelle que le tourisme à la Barbade représente 25 % du PIB contre 5 % à la Martinique. A cette proposition de compensation du déficit de compétitivité, le ministre aurait proposé un parallèle avec le POSEIDOM de la banane. « On pourrait imaginer un POSEI tourisme, car la baisse de notre compétitivité est la conséquence de l’intégration de la Martinique à l’Europe », selon Yann Monplaisir. « Il ne s’agit pas de revenir sur la législation du travail », ont insisté Patrick Fabre et Alfred Marie-Jeanne. Car pour eux, il ne s’agit pas de sacrifier l’emploi, au contraire. Leur démarche est d’aller plus loin en alertant les ministres du Tourisme et du Budget afin que « tous prennent conscience de la nécessité d’aborder ces problèmes de fond et de mettre un terme à cette fuite en avant à laquelle nous sommes confrontés depuis trop d’années, si on veut du développement endogène ».

FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

birahima2 28/08/2012 11:01


hello le journaleux, 


Si t'utilises la crème solaire Anthélios, t'auras plus jamais d'allergie au soleil.


Mais au quotidien, c'est beaucoup trop cher.


Tu vas le dire ou je dois te le faire cracher ?


 

Articles Récents