Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 05:59

Une loi anti sucre pour l’Outre-mer

Lurel-Attalah.jpgLes Antillais, les Guyanais, les Réunionnais, les Polynésiens sont plus touchés par l’obésité selon une étude sur la prévalence de l’obésité, de sa diversité et de son image ultramarine coordonnée par le Dr André Attalah du Centre hospitalier de Basse-Terre. Fort de résultats inquiétants chez les enfants notamment (environ 10 % d’obèses contre 3 % dans l’Hexagone), il a alerté le président de la Région Guadeloupe. Ce dernier est parvenu à convaincre 102 parlementaires de cosigner une proposition de loi destinée à limiter le taux de sucre dans les produits alimentaires à destination des régions d’outre-mer et de les harmoniser avec les taux pratiqués pour le marché hexagonal. Ainsi le même yaourt « velouté fruix » contient par pot de 125 grammes 15.8 grammes de glucides dans l’Hexagone contre 20 grammes aux Antilles-Guyane. Un yaourt nature sucré de Yoplait va afficher 15.1 grammes à Paris contre 19.6 à Fort-de-France ou Pointe-à-Pitre… Mais ceci concerne aussi les glaces et boissons locales comme l’Ordinaire, le Kola Champagne qui sont bien plus sucrés qu’un soda classique. « C’est une question de goût, reconnaît le député Lurel, mais cela tend à créer des addictions au sucre. » Le projet de loi qu’il propose tient en une petite modification du code de la santé publique. Le premier article dispose que « aucun produit alimentaire de consommation courante destiné à être livré en l’état au consommateur final dans les régions d’outre-mer ne peut contenir davantage de sucre que le même produit de même marque vendue en France hexagonale ». Le second propose un arrêté du ministère de la Santé pour fixer « la teneur maximale en sucres des boissons non alcooliques et des spécialités laitières distribuées exclusivement dans les régions d’outre-mer ». Le PS devrait profiter d’une niche parlementaire pour présenter sa proposition de loi, pas avant en décembre prochain, au mieux.

FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

thierry 16/06/2011 20:33



...Combien de cuillerées de NUTELLA (le vrai) par jour ????



thierry 16/06/2011 12:45



Corinne,


"travailler, travailler...?"  Lorsque l'on vit sous un soleil très chaud et que l'on ne boit pas que du Perrier quelque soit le miligrammage unitaire, c'est la quantité totale consommée qui
compte. Dans la même région au Etats-unis le Coca fait aussi beaucoup d'obèses, mais pas que le Coca.


Comme "Régine" (de mighty ki la) qui est obèse, mieux vaut l'être que dépressive. La consommation de sucre (de canne ou autre) n'a jamais empêché les insulaires de devenir parfois "centenaire".


Il s'agit à mon avis de manifester le pouvoir de changer un texte.   1 Royal soda de 1L par jour en mangeant bougeant sous un soleil de 30° brûle + de calories qu'1 l 5 de pepsi light
en restant allongé sur une plage de Palavas (les flots).



Corinne 16/06/2011 09:01



trop fort nos politiques ils se mettent à "travailler" quand ils se sentent en difficulté



thierry 16/06/2011 07:34



Et oui, on ne fait que ce que l'on peut mais c'est très bien fait. Il y a "continuité" entre les groupes de décisions (de l'outremer et ceux de Paris, ou l'inverse). Mais, la
pénétration locale aux Antilles est différente et il y a "variété".



Articles Récents