Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 14:41

« Twa fwa bel kont » à l’Olympic Café à Paris

Yao-Serpan_opt.jpgLes deux conteurs-musiciens, Joël Toussaint et Yannick Louis donnent leur spectacle de contes et de légendes d’Afrique et des Caraïbes, « Twa fwa bel kont » à l'Olympic café, rue Léon à Paris

Amoureux des mots, de la parole et du partage avec le public, Yannick Louis et Joël Toussaint décident de créer le spectacle Twa Fwa Bel Kont, composé de contes et légendes d’Afrique et de la Caraïbe.

Des histoires d’animaux remplies d’images, de métaphores et de valeurs humanistes comme le respect, la solidarité et l’harmonie... Ce voyage à travers le temps et l’espace, conduit le public à la rencontre de Ti-Jean l’Ecrevisse épris de liberté qui n’écoute pas les conseils de ses parents et part découvrir le monde. Il apprendra en chemin la difficulté de choisir entre ses convictions profondes et ce que son entourage attend de lui.

Djo-Ka_opt.jpgPuis, les conteurs abordent le thème de l’ingratitude, à travers les péripéties du Papa crocodile et de ses petits, du chasseur et du lièvre. Auront-ils le comportement que nous attendons d’eux ? Seront-ils reconnaissants les uns envers les autres ou serviront-ils leurs propres intérêts ? Enfin, c’est la réunion du lion, de la panthère, de l’éléphant, du serpent et de la hyène. Une invitation à réfléchir sur la notion d’harmonie. Chacun expose son point de vue sur la nécessité de laisser à l’autre sa liberté et de réussir à vivre ensemble.

Agence de presse GHM

Le mercredi 18 mai 2011 à 20h30 à l’Olympic Café

20 rue Léon  75018 Paris. tel : 01 42 52 09 14

Métro : Château Rouge – Marcadet Poissonniers


AmbianceDjo-Yao-Olwen_opt.jpg

Le conteur dit : Yé Krik. La cour répond : Yé Krak. Est-ce que la cour dort ? Non, la cour ne dort pas. Yé mistikrik ! Yé Mistikrak ! Et nous voici transportés au fond de ce monde merveilleux ou humains et bêtes vivaient ensembles, ou la fraternité, l’amour et l’harmonie régnaient, ou les lions plutôt que de chasser les gazelles, dansaient  avec elles... Mais malheureusement, par les félonies des uns et les sacrifices des autres, tout ceci devait disparaître...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents