Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 08:14

L’Outre-mer à la conquête des marchés d’exportationSignature-convention-Ubifrance-DGOM.jpg

Le renouvellement pour les années 2013-2014 de la convention liant le ministère des Outre-mer à Ubifrance a été signé lundi après-midi à Paris par l’adjoint du délégué général à l’Outre-mer, Claude Girault, le directeur général d’Ubifrance, Christophe Lecourtier, et le ministre, Victorin Lurel. La première convention du genre remonte à 2009. Christophe-Lecourtier-dg-Ubifrance.jpgTrois ans après, Christophe Lecourtier s’est livré à un récapitulatif des actions de soutien à l’export aux entreprises des DOM : « 400 entreprises ont été accompagnés sur la période, 800 ont été sensibilisées à l’export, 14 volontaires internationaux en entreprises (VIE) sont en poste au service d’entreprises ultramarines à l’étranger, 46 journées de formation à l’export ont été organisées dans les DOM dont trois journées-phare export en Martinique, Guyane et à la Réunion pour le compte de 135 entreprises. 20 pays ont été ciblés prioritairement dont la Belgique, le Canada, les Etats-Unis, le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Inde, l’Allemagne, le Japon, Dubaï, Madagascar et la République Dominicaine. »

Mais au moment de proroger l’accord, le ministre a souhaité ajuster la convention et réorienter certaines actions d’Ubifrance. Cette convention, qui vise les marchés du grand export, comme les marchés régionaux au voisinage direct des DOM, s’est concentrée dans un premier temps sur les secteurs les plus prometteurs à l’export : l’agroalimentaire, l’environnement, les énergies renouvelables et les technologies de l’information et de l’environnement. Il s’agira cette fois d’étendre le rayon d’actions à l’habitat, la santé, l’artisanat d’art, le BTP et le transport, mais aussi aux pôles de compétitivité. Il est aussi question qu’Ubifrance aille plus loin, « dans la durée pour cette course de haies qu’est l’export », pour citer M. Lecourtier. « Il s’agit, a ajouté Victorin Lurel, de dépasser le seul stade des foires et salons, d’aller au-delà de l’exposition ponctuelle. » Lurel-et-nicolas-Schmutz-de-reuniwatt.jpgUn effort va être produit dans le financement des volontaires internationaux dont le financement est pris en charge à 50 % par l’Etat. Le dispositif de VIE a majoritairement profité aux entreprises de la Réunion avec 11 entreprises bénéficiaires (4 VIE en poste à Madagascar, 4 à Maurice, 1 aux Etats arabes unis, 1 en Chine et 1 au Mozambique). Dans la zone Caraïbe, les efforts effectués pour promouvoir le VIE auprès des entreprises ont donné des résultats tardifs avec 1 VIE en poste Colombie pour l’entreprise guadeloupéenne CEIBA, 1 autre en Colombie  pour Teranov (Géothermie, Guadeloupe) et 1 au Mexique pour l’entreprise martiniquaise SOLAR ELECTRIC. Victorin Lurel a demandé à M. Lecourtier une « faveur », « un peu de discrimination positive » pour les candidatures émanant des régions d’outre-mer. De même, il a demandé à ce que ces VIE soient accessibles aussi aux diplômes intermédiaires.

Enfin, il s’agira pour Ubifrance d’organiser (comme ca va être le cas cette semaine à Cayenne) des formations pour répondre aux appels d’offres internationaux.

FXG (agence de presse GHM)


Déjà  des succes stories 

Cedric-Francietta-Geodetect-Gpe.jpgA l’issue de cette première période, Ubifrance a pu identifier 28 success stories d’entreprises : 14 entreprises ont déjà pu enregistrer des commandes fermes à l’export avec des partenaires étrangers (Réunipèche à la Réunion a pu participer au  salon Seafood Brussels et pu réaliser près de 85K€ sur la Grande Bretagne et démarrer sur le Japon avec un CA de 94K€). 9 entreprises devraient finaliser un partenariat à l’export d’ici le 31 décembre 2012 (comme ANCO, entreprise dans le contrôle technique en Martinique, qui a remporté un appel d’offres en Haïti). 5 entreprises ont répondu et remporté des appels d’offre à l’international…

Dans la filière environnement et énergies renouvelables, 7 « Green Pass » (accompagnement personnalisé des primo-exportateurs du secteur des éco-activités) ont été mis en place pour des entreprises de Guadeloupe (CPI, produits pétroliers et additifs, GEODETECT, bureau d’études géophysiques et NTI, énergie solaire), de la Réunion (ENERGY SUFFICIENT, véhicules écologiques, HYDRETUDES, ingénierie de l’eau, STRATAGEM 974, bureau d’études environnementales et géophysique, CYCLEA, RVE, recyclage, REUNIWATT). En Martinique, la société SIDREP devrait intégrer les programmes Ubifrance.Sabine-Bajazet.jpg

En 2012, l’accent a été mis sur la zone Amériques avec pour objectif d’emmener les entreprises de la Guadeloupe et de la Martinique sur des missions collectives au Canada en mars 2013 et au Mexique en juin 2012.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents