Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 07:58

Un polar sur la Guadeloupe au temps des bombes

Un-autre-soleil-couv.jpg« Adan ondot soley », en version originale, « Another sun, a Guadeloupe mystery », dans l’édition américaine et « Un autre soleil », dans l’édition que publie Rivages/Noir, quand l’auteur aurait tant voulu que son polar ait pour titre : « 971 ». Une volonté de l’éditeur qui, pour le coup, a placé une vue des marais guyanais de Kaw avec leur célèbre bateau lodge en couverture !

L’histoire se passe en Guadeloupe en 1980, pendant les nuits bleues du GLA (Groupe de libération armé) ou de l’ARC (Alliance révolutionnaire caraïbe). Dans le roman, il est question du MANG, sensé rappelé un mélange de GONG et de MPGI !

Imaginez un instant que la juge métropolitaine en poste à Pointe-à-Pitre, celle qui instruit la tentative d’assassinat contre Raymond Viviès (Raymond Calais dans le livre), soit l’épouse d’un Guadeloupéen nationaliste… On y reconnaît des personnages connus comme Lucette Michaux-Chevry en avocate encore tres départementaliste (Gisèle Legrand) ou Roland Thésauros en graffiteur indépendantiste mais sans culotte noire sur la tete (Philippe Carreaux). Sont évoqués le scandale de la SODEG (rebaptisée SODECA), les fantômes de mai 1967, l’enlèvement d’un journaliste de FR3 Guadeloupe, la mort de Bruno Soisse, un militaire artificier tué en désamorçant une bombe du GLA, ou  l’ultimatum priant les métropolitains de quitter la Guadeloupe avant le 31 decembre… Toute ressemblance avec des faits réels ne serait donc pas du tout fortuite.

Timothy-Williams.jpgLe roman policier a été écrit  au début des années 1990 et rangé dans un tiroir. En 2009, lors de la crise sociale, Tim Williams voit débarquer en Guadeloupe la meute des journalistes de la grande presse française ignorante de l’histoire locale. « Toutes les réponses à leurs questions étaient dans mon manuscrit », constate l’auteur. Il traduit son texte et le propose à Rivages qui le prend dans sa collection policière.

Le livre sorti en 2011 est passé tout à fait inaperçu alors qu’un éditeur vient d’acheter les droits pour les Etats-Unis. Et c’est au stand de la Guadeloupe de la Foire de Paris que l’auteur, Timothy Williams, a choisi de le promouvoir début mai. C’est un Londonien de 67 ans qui s’apprêtait à vivre en Ecosse quand il a vu le film de Truffaut, tourné à la Réunion, La sirène du Mississipi. « J’ai alors choisi de vivre dans un DOM. Il rencontre une fille du Moule et pose ses pénates en Guadeloupe où il va rester trente ans, professeur au lycée de Baimbridge. Il a donc vécu les evenements qu’il raconte. L’histoire mêle l’année 80 aux evenements des années 1982-1983. « J’ai aussi repris l’affaire Barclay, cet homme qui s’était suicide en sautant de la tour Cecid, et encore la découverte du cadavre d’une métropolitaine a Saint-François juste apres le cyclone Hugo… » A travers l’enquête policière de la juge Lavaud, une Juive pied-noire, logée en HLM à la cite Mortenol, l’écrivain jette son regard britannique sur la société guadeloupéenne et ses strates socio ethniques. Un tres bon polar, pas vraiment politiquement correct.

FXG, à Paris

Un autre soleil, de Timothy Williams, Rivages/Noir

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents