Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 07:29

Le CRAN pose la première pierre du musée de l'esclavage et de la colonisation

CRAN_9098.jpg« Vous aussi, avec Césaire, apportez votre pierre à l'édifice ! » C’est par cette phrase que les militants du Conseil représentatif des associations noires de France invitaient, mardi en milieu d’après-midi, les passants sur le parvis des droits de l’Homme au Trocadéro (Paris). Louis Georges Tin et Samuel Guy Nioumsi, président et vice-président du CRAN avaient revêtu une chasuble de chantier, fluo, et, truelle en main, proposaient à qui le voulait de venir sceller un parpaing. Manu Dibango était annoncé comme un des bâtisseurs du « premier mur du musée de l'esclavage et de la colonisation ». Si l'année 2013 a été décrétée année Césaire par l'UNESCO au niveau international, le CRAN estime que « le gouvernement français n'a quasiment rien fait pour honorer la mémoire du grand homme ».
Ce musée était une des préconisations du rapport d’Edouard Glissant aprés la mission que lui avait confiée le président Chirac en 2006… Le 10 mai dernier, le président de la République invoquait par rapport à l’esclavage, « l'impossible réparation », en  citant Aimé Césaire. C’est parce qu’il estime que « impossible » n'est pas français, que le CRAN a décidé de mettre dans le débat public « la nécessaire construction du musée de l'esclavage et de la colonisation, contribuant ainsi à la réparation qu'il appelle de ses vœux ».

Le CRAN voulait monter ce premier mur sur le marbre du parvis des droits de l’Homme et « inviter le gouvernement à prendre le relais, et mettre François Hollande au pied du mur ». Au dernier moment, malgré un préaccord du ministère de la Culture et de la préfecture de Police, un de ses agents est venu, accompagné du conservateur du musée de la Marine voisin, signifier aux militants du CRAN qu’ils devraient poser leurs parpaings et leur béton sur le plateau de leur camion garé le long du trottoir. « Quel plus beau cadeau pour Césaire et pour le pays des droits de l'Homme » le CRAN ne pensait-il pas faire avec ce musée… Ce sera donc un musée itinérant.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents