Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 12:00

Le député martiniquais Azérot interpelle Valls

Bruno Nestor Azérot, député maire de Sainte-Marie en Martinique, inscrit au groupe GDR, a interpellé à l’Assemblée nationale le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, sur la violence qui règne actuellement en Guadeloupe et Martinique, lors de la séance de questions au gouvernement, hier après-midi. Il a entre autres demandé la création d’une Commission d’enquête parlementaire sur le trafic des armes aux Antilles… Le ministre a d’abord rappelé qu’il viendrait en octobre en Martinique, en Guadeloupe et à Saint-Martin, « où la situation est difficile et où le trafic de drogue cause des ravages ». Manuel Valls a indiqué que son confrère de l’Outre-mer avait mis en œuvre un plan d’action en juin dernier. « Les forces de l’ordre se sont réorganisées pour occuper davantage le terrain (…) Des renforts d’effectifs ont été programmés pour la Martinique comme pour la Guadeloupe. » Il a encore rappelé qu’une zone de sécurité prioritaire était mise en place sur les cinq quartiers de Fort-de-France ainsi qu’à Pointe-à-Pitre et aux Abymes. Le ministre a encore signalé qu’une « mission gendarmerie-police [allait] faire un certain nombre de propositions ».

Sur la question spécifique des armes à feu, le ministre a proposé au député qu’ils se rencontrent avant son déplacement. « Vous pouvez compter sur notre engagement pour assurer la sécurité et l’ordre dans vos territoires », a conclu Manuel Valls.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

thierry 18/09/2013 14:29


Ce qui est remarquable c'est que la Guadeloupe, par exemple, est une petite île. les eaux territoriales ou non, sont surveillées, comme le trafic aérien. Ces armes ne pouvant entrer par Pôle
Caraïbe du fait des contrôles qui y sont pratiqués sur le trafic commercial quelqu'il soit. Donc puisqu'il n'y a pas de manufactures d'armes la question qui se pose est comment autant d'armes
ont-elles pu entrer en Gwada ??? Même par une valise diplomatique un peu volumineuse, sur une île où tout fini par se savoir cela devient inquiétant. Sur ce coup Nestor a zéro. Les armes ne sont
pas dangereuses, ce sont les trous qu'elles peuvent faire qui le sont. Interdire les balles aux Antilles, voilà le combat que ce député qui semble être viscéralement pénétré par ces questions
aurait pu ou peut encore mener.

Articles Récents