Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 07:26

Le budget de la mission outre-mer adopté avec l’abstention de l’UMP

« Ce n’est pas un casino sur la partie française de Saint-Martin qui changera quelque chose au chômage des jeunes… » Daniel Gibbs, seul député UMP représentant l’Outre-mer, a indiqué que son groupe s’abstiendrait sur le budget de la mission outre-mer, mercredi soir a l’Assemblee nationale. Ce n’est pas encore le vote contre, le premier qu’aurait pu essuyer Victorin Lurel, ministre des Outre-mer. Il n’est donc pas encore venu le temps de la revanche pour l’ancienne ministre de l’Outre-mer, Marie-Luce Penchard, alors que le « Hollande bashing » fait rage… Mais le bel élan qu’a toujours su susciter Victorin Lurel depuis sa prise de fonction rue Oudinot, il y a dix-huit mois, commence à s’émousser. Certes, comme le lui ont dit nombre de députés, son budget est bon. En hausse de 1 %, avec une priorité affichée pour le logement, pour la jeunesse et l’investissement public, sans parler de la sauvegarde actée de la défisc. Déjà, le rapporteur Ollier (UMP) avait signalé qu’il voterait son budget, mais pas l’article sur le recentrage des exonérations de charges sociales. « Nous voterons ce budget et ferons en sorte que localement, nous pourrons assumer nos responsabilités », a déclaré le Martiniquais Serge Letchimy. « C’est un budget volontariste et je le vote », a déclaré plein d’emphase Jean- Claude Fruteau, président PS de la délégation à l’outre-mer de l’Assemblee nationale. Et même le député Ary Chalus (Guadeloupe, groupe radical) et le député polynésien de l’UDI, Edouard Fritsch, ont salué ce budget en hausse, donc « bon ». Seul député à mettre un bémol, le Martiniquais Jean-Philippe Nilor pour le groupe GDR. Le député écologiste François-Michel Lambert a été le seul à tenter de déporter le débat sur un autre plan. Reprenant les argumentaires du député Letchimy, il a suggéré de nouvelles pistes en proposant les préceptes de l’économie circulaire, un concept dont il est par ailleurs président de l’institut éponyme. Le ministre l’a attrapé en bas de la tribune après son intervention pour lui demander de faire quelques propositions concrètes, histoire de parvenir enfin à changer de paradigme. « L’économie circulaire est un modèle qui préserve les ressources en appliquant des modèles d’économie de fonctionnalité, de réutilisation, réemploi, réparation, recyclage et s’attache à utiliser des ressources locales autant que possible », a expliqué le député écolo en marge de la séance. « C’est une opposition à une logique de gaspillage et d’importations massive de ressources. » D’où son interpellation par le ministre Lurel qui, pourtant, n’a pas donne suite à cela lors du débat.

Pour une fois que l’examen du budget sortait des sentiers battus…

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents