Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 07:59

Interview d'Yves Jégo, Député maire de Montereau-Fault-Yonne en Seine-et-Marne, vice-président du Parti Radical
jego-voiture-RDG-.jpg« Je n'ai pas vocation à être le bouc émissaire d'une ex-collaboratrice de cabinet »
Marie-Luce Penchard a déclaré, pour expliquer son échec, en Guadeloupe: « J'ai payé pour Jégo. » Qu'en dites-vous ?

Cette déclaration est parfaitement inacceptable. Quand on se targue de vouloir faire de la politique ça veut dire savoir assumer ses défaites et surtout ne pas prendre les citoyens pour des naïfs en laissant penser que l'électeur ne sait pas ce qu'il fait ou pour qui il vote. Les Guadeloupéens ont fait un choix et en toute lucidité. Il faut le respecter. Quant à moi qui ait toujours été solidaire du gouvernement et ne me suis par ailleurs jamais exprimé sur celle qui m'a succédé, je n'ai pas vocation à être le bouc émissaire d'une ex-collaboratrice de cabinet qui a manifestement bien des difficultés à endosser l'habit de ministre et qui ne semble pas supporter le jugement du suffrage universel.
Si ce n'est pas de votre faute, comment expliqueriez-vous son échec ?
Malheureusement agression rime souvent avec perdition. Mme Penchard, qui faisait déjà en Guadeloupe le petit score de 24% aux élections européennes juste avant d'entrer au gouvernement, perd 10 points dans les 9 mois qui suivent sa nomination... Si elle doit s'en prendre à quelqu'un, c'est à elle-même ! Le 14 mars, les Guadeloupéens ont jugé son action et rien d'autre. Ne pas l'admettre est une faute contre la démocratie. Tout comme ses déclarations irresponsables et démagogiques tenues pendant la campagne électorale étaient une faute contre l'esprit républicain. Quand on entend des ministres tenir de tels propos, comment s'étonner après que les Français n'aient plus envie d'aller voter !
Vous qui avez conservé une certaine popularité en Guadeloupe, avez-vous un conseil à donner à vos successeurs de la rue Oudinot ?
Je n'ai pas de leçon à donner ni à mes prédécesseurs ni à mes successeurs. A ce niveau élevé de responsabilité, chacun agit et s'exprime en toute conscience. Avoir été appelé au gouvernement par Nicolas Sarkozy pour servir l'Outre-mer restera pour moi un immense honneur. Pendant cette période, j'ai toujours eu à cœur de privilégier l'intérêt général plutôt que mes intérêts politiques propres. J'y ai consacré toute mon énergie pendant 15 mois avec des collaborateurs dévoués et efficaces et ceci, dans des conditions parfois dramatiques. J'ai mis en oeuvre en quelques mois, en particulier à travers la Loi pour le Développement Economique des Outre Mers, une grande partie du programme de Nicolas Sarkozy. C'est pourquoi, je ne laisserai personne caricaturer mon travail. Il me semble d'ailleurs que l'honneur d'un ministre en exercice est de consacrer son énergie à régler les problèmes et non pas à en créer. Si j'en juge par les innombrables témoignages que je reçois, j'ai le sentiment que les Ultramarins m'ont bien compris et je dirais même apprécié. C'est tout ce qui compte à mes yeux.

FXG (Agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Lucien T. Tokoto 24/03/2010 11:58






Cher Jégo… Il lui semble que « l’honneur d’un ministre en exercice est de consacrer son énergie à résoudre les problèmes, et non pas à en créér. »


Il parle certes des ministres en exercices, mais ne dit rien des Secrétaires d’État en exercice. Car, aucun titulaire de “la rue Oudinot” n’a créé autant de problèmes que lui : ne serait-ce
que les chômeurs-Jégo dans le BTP, lorsque le Conducator s’en est pris à la loi Girardin alors que personne ne lui avait rien demandé.


On dirait que M. Jégo – grand donneur de leçon – ne comprend toujours pas le sens des mots qui lui sortent de la bouche : « Il faut savoir assumer ses
défaites », dit-il. Rappelons-nous que quand le Zébédé fut congédié (une quinzaine de mois trop tard, du reste), il s’en prit à Total, aux Békés, au
premier ministre, à Ferdinand Lop et à la terre entière, distillant à qui voulait bien lui donner la parole son aigreur de génie contrarié.


Quant à sa popularité ou supposée telle aux Antilles ?


Il est évident qu’au LKP ou au K5F on lui témoigne une certaine gratitude : sans lui les choses n’auraient jamais été ce qu’elles furent. Quel régal de lire cette interview où l’ineffable
personnage se répand sur les “déclarations irresponsables et démagogiques” constituant “une faute contre l’esprit républicain” !!! S’agirait-il d’un examen de conscience tardif, mais
sincère, conduisant à une juste repentance sur les discours qu’il a tenus en pleine tempête sociale à la Guadeloupe ? Pas du tout : dans le miroir de Monsieur Jégo, celui-ci ne voit que
les autres. C’est de Madame Penchard dont il entend parler. Et, comme Martine Aubry meilleur agent électoral de Georges Frêche, Monsieur Jégo est devenu le RP de celle qui lui a succédé et qui ne
fait pas plus mal que lui (le voudrait-elle, qu’elle ne le pourrait d’ailleurs pas : à l’impossible, nul n’est tenu).


Mais, comme dirait l’intéressé en personne : « Quand on entend des ministres tenir de tels propos, comment s’étonner après que les Français n’aient plus envie d’aller
voter ! ». Là, par “ministres”, Monsieur Jégo entend certainement aussi “Secrétaires d’État”, car il fait partie des incontinents du verbe qui ont
dégoûté les Antillais de croire en beaucoup de choses. Heureusement, les propos irresponsables et démagogiques de M. Jégo, lorsqu’il était en charge de l’Outre-Mer ont certainement convaincu le
Président de la République de renvoyer le Zébédé du palais de la rue Oudinot (où, en procureur romain, il entendait traiter ses administrés comme des moutons sourds) et à reprendre les choses en
main, en commençant par rendre la parole aux Antillo-guyanais, parole qu’avaient confisquée le Conducator et ses amis de la subversion.


 



C'est fou comme 1 seul clic peux surprendre!!! 24/03/2010 09:34



Bon mercredi  à toi......
Moi je me promene parmis tes artricles où je passe comme à l'habitude un super moment.......



Bizzz
LOrent



Articles Récents