Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 07:19

L'Autorité de l'environnement s'inquiète d'un risque de submersion marine avec le changement climatique

L’Autorité environnementale (Ae) s’est réunie le mercredi 23 septembre 2015 pour délibérer sur le projet stratégique 2014-2018 du grand port maritime de la Guadeloupe.

Les principales actions comportant des travaux significatifs envisagées dans ce projet stratégique sont déjà réalisées ou en cours de travaux, à l’instar des travaux en cours de réalisation sur le site de Jarry à Baie-Mahault – l’un des 5 sites du GPMG – réalisés dans le cadre de la phase 1 du « grand projet de port » du GPMG, qui présentent des enjeux forts en termes de dragages et de clapages. Ceci réduit donc très sensiblement la portée du projet stratégique sur la période 2014-2018.

L'Ae recommande au GPM de préciser sa stratégie sur deux volets (risque de submersion marine, notamment dans un contexte de changement climatique, et coordination entre les grands ports maritimes de la Guadeloupe et de la Martinique).

L’Ae a par ailleurs émis des recommandations sur les points relatifs à l’articulation du projet stratégique avec d’autres plans et programmes (SAR de la Guadeloupe, documents d’urbanisme de Baie-Mahault), à la gestion de l’alimentation en eau potable, des eaux résiduaires et des déchets générés par les activités portuaires et des dépôts sauvages à proximité et à la présentation des impacts du projet stratégique sur les espaces naturels identifiés, notamment ceux de la mangrove du Morne à Savon à Jarry, et des mesures les concernant (restauration, gestion ou mise en valeur des espaces naturels).

 

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 06:56
Josette Manin, George Pau-Langevin, Fleur Pellerin et Hassane Kassi Kouyaté, jeudi au ministère de la Culture

Josette Manin, George Pau-Langevin, Fleur Pellerin et Hassane Kassi Kouyaté, jeudi au ministère de la Culture

L'Atrium devient Tropiques Atrium, Scène nationale

Josette Manin, présidente du département de la Martinique, Fleur Pellerin, ministre de la Culture, et Hassane Kassi Kouyaté ont signé jeudi à Paris la convention transformant l'établissement public de coopération culturelle de l'Atrium en Scène nationale.

Depuis jeudi, la France compte une 71e Scène nationale avec le Tropiques Atrium de Fort-de-France. La convention liant l'Atrium, le département et le ministère de la Culture a été signée hier à Paris par la ministre Fleur Pellerin, la présidente du conseil départemental, Josette Manin, et le comédien et metteur en scène burkinabé, Hassane Kassi Kouyaté, directeur de la nouvelle Scène nationale, en présence de la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin. La réception devait se faire en Martinique, mais Fleur Pellerin n'a pu faire le déplacement. Elle a promis sa visite pour plus tard. Dans le salon de réception du ministère de la Culture, quelques personnalités du monde artistique ultramarin étaient présentes, tels Gerty Danbury, Daniel Maximin, Chantal Loïal ou Luc Saint-Eloy.

Cette signature a quasiment revêtu pour Hassane Kassi Kouyaté valeur de sacre. Il y a un an lorsqu'il a été nommé à la tête de l'établissement public de coopération culturel de l'Atrium, il avait une mission : retrouver le label Scène national perdu il y a quelques années. Le département y a mis de gros moyens puisqu'il verse chaque année à la Scène 3 millions d'euros. Le "Tropiques" qui s'est rajouté à l'Atrium est une référence à la revue fondée par Césaire et Ménil pendant la guerre. Cette "re-labellisation" est une vraie rareté a fait savoir Mme Pellerin. Elle permet surtout à la scène martiniquaise de rejoindre le réseau des 71 Scènes nationales de France Celle de Martinique est la seconde créée en outre-mer après celle de l'Artchipel en Guadeloupe, il y a déjà de nombreuses années.

"Les missions et la place de Tropiques Atrium sont renforcés", s'est félicité GPL. Elle voit l'art et la culture comme des pôles majeurs de l'éducation.

Une première saison prometteuse

La Scène nationale accueillera des artistes d'outre-mer, des résidences, s'occupera de promotion, de diffusion, de création... Elle aura a pour mission de faire émerger une génération future de créateurs martiniquais et caribéens. "Ce nouveau lieu, a encore dit Mme Pellerin,  doit jouer un rôle d'exemplarité, d'entraînement de la créativité, faire connaître les expressions artistiques martiniquaises et les mouvements de l'extérieur." Elle n'a pas hésité à parler d'une créolisation artistique en référence à Edouard Glissant dont elle vient de classer les archives trésor national.

La première saison commence dès la semaine prochaine par la présentation des programmes, le 28 septembre. Trois trimestres, trois axes : La création féminine caribéenne pour rendre hommage à Suzanne Césaire dont c'est le centenaire de la naissance (la création "Suzanne Césaire – Fontaine Solaire de Daniel Maximin", sera donnée en décembre), les écritures contemporaines (Bobo 1er, roi de personne de Frantz Succab en mars) et les classiques revisités (.Amphitryon par Guy-Pierre Couleau en avril)  On annonce aussi le musicien Christophe Chassol, le comédien Philippe Caubère et encore "L'orchidée violet", un monologue de Bernard Lagier adapté par Hassane Kassi Kouyaté...

Tropiques Atrium accueillera en outre de nombreux événements : le Martinique Jazz festival avec Didier Lockwood en novembre, la biennale de la danse avec la compagnie Alvin Alley, des rencontres cinématographiques, un festival de piano autour de Cheikh Tidiane Seck. Il sera aussi hors les murs et va s'occuper dès le mois prochain de former des médiateurs culturels.

FXG, à Paris

GPL Plaide pour la nomination d'un Ultramarin à la tête d'une Scène nationale

George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer, a profité de la cérémonie de signature de la convention faisant de l'EPCC Tropiques Atrium une Scène nationale, pour interpeller sa collègue fleur Pellerin : "Voir un Ultramarin nommé à la tête d'une quelque 70 Scènes nationales dans l'Hexagone., serait un exemple de la diversité dans notre pays. Il ouvrirait de nouveaux imaginaires et enrichirait la création culturelle." Fleur Pellerin n'a pas réagi à cet appel qui doit enchanter bien des oreilles de créateurs...

Trois questions à Daniel Carcel, directeur de l'agence de diffusion et de promotion culturelles des Outre-mer.

"Des projets qui, enfin, ne seront pas construits avec des budgets ridicules"

Que peut représenter pour les artistes martiniquais et ultramarins une telle labellisation ?

C'est une reconnaissance pour la dynamique du territoire de la Martinique, mais aussi pour tous les Outre-mer. L'Etat reconnaît que nos territoires peuvent aussi disposer d'une dynamique culturelle forte et qui rayonne vers le monde entier. La Martinique a des choses à dire au monde.

En quoi intégrer ce réseau des 71 Scènes nationales est-il un avantage ?

Avec Tropiques Atrium, qui est maintenant bien opérationnel, on va pouvoir faire circuler des productions qui partiront de la Martinique dans l'ensemble du réseau des Scènes nationales de France et de Navarre ! Et ça va dans les deux sens. Une Scène nationale est aussi un outil pour apporter en Martinique d'autres regards, d'autres points de vue que ceux qui sont juste issu de la Martinique et enrichir de ces rencontres la création et l'ouverture au monde.

Cette convention participe-t-elle de votre travail de mise en réseaux ?

Pour l'agence de promotion et de diffusion culturelles des Outre-mer, c'est très important d'avoir une deuxième Scène nationale. Ca va permettre de construire un réseau avec des moyens pour produire, aider des artistes qui s'engagent dans des projets de production qui, enfin, ne seront pas construits avec des budgets ridicules, qu'ils puissent vivre un peu de leur art !

Propos recueillis par FXG, à Paris

 

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 05:51
Danican attend Hollande à Time square

Franck Danican attend Hollande à New York pour son fashion show

"Les robes pour les hommes et les femmes en short... Attention, c est chaud la haute couture cette année." Franck Danican, le styliste mornalien de New York, présente sa nouvelle collection ce samedi à Time Square sur une scène nommée "Best of France". Volontiers provocateur, Danican est en quête permanente du chic et du glamour. Pour ses quinze modèles féminins et ses cinq modèles masculins, il a choisi de travailler la dentelle, le "plissé soleil", le cuir, les cordons et les plumes d'autruche. "C'est un travail monstre, fait entièrement à la main.... Les cordons m'ont demandé beaucoup de travail."

Pour révéler la richesse des vêtements et la beauté de la femme antillaise, il a mêlé les cordons, la dentelle créole et les plumes d'autruche. "J'ai pensé à la femme antillaise chic et glamour, et beaucoup écouté la musique de Joëlle Ursull qui m'a inspiré ce mélange de cordons." La musique d'accompagnement du fashion show sera d'ailleurs "Ursull black french" mélangée à du groka et des sifflements d'oiseaux. "Mwen ké spéré Fabius, président Hollande et Michele Obama ké aimé ça !"

Franck Danican attends 500 000 personnes et également un invité de marque. "Le president Hollande sera là, assure-t-il, et Michele Obama stresse et contrôle à mort !" Le président français, François Hollande, doit effectivement se rendre ce 26 septembre à New York pour les 70 ans de l'ONU. S'il vient au défilé, Franck Danican lui offrira un de ses modèles, une robe pour homme.

FXG

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 05:18

Logement outre-mer : des chiffres en baisse

Le ministère de l'Ecologie a publié ses observations et statistiques sur la construction de logement en France en 2015. Dans les quatre DROM, le nombre d'ensemble de logements autorisés s'est élevé en 2015 à 14 200 dont 7 700 individuels, soit une baisse de plus de 20 % sur douze mois, le taux le plus élevés, pas même rattrapé par les 19,8 % de baisse en Champagne Ardennes et Limousin. Le nombre de logements commencés s'est élevé à 14 400 dont 6 100 individuels. Là, la chute est bien moindre puisqu'elle est à -0, 7%. Globalement, le nombre de logements autorisés en France entière ces douze derniers mois s'élevaient à 361 900, soit une baisse de 6 %, le nombre de logements commencés était de 345 000, en baisse de 4,1 %.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 07:49

Aide au voyage pour les Martiniquais exilés

Le conseil régional de la Martinique a décidé d'aider au retour au pays les personnes nées en Martinique et dont les revenus trop modestes ne permettent pas de payer un billet. "Cela permettra à beaucoup de nos compatriotes résidant en France de garder vivace le lien avec leur pays, leur famille et leur culture", indique le compte-rendu de la réunion plénière. Les élus ont adopté une hausse de l’aide régionale à la continuité territoriale. En partenariat avec LADOM, cette aide favorise la mobilité des personnes à faibles revenus. La Collectivité a passé le montant de l'aide simple à 80 € au lieu de 40 € et l'aide majorée à 120 € au lieu de 80 €.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 07:34

Le Lamentin pourrait indemniser Total Caraïbes pour un permis de construire retiré

7 mars 2007, le maire du Lamentin attribue un permis de construire à Total Caraïbes pour une station service. Des travaux sont engagés, mais en décembre 2008, le maire retire le permis. Total Caraïbes adresse au maire un recours gracieux contre la décision mais n'en conteste pas la légalité devant le juge de l'excès de pouvoir. Total Caraïbes attend le 11 mars 2009 pour intenter une action indemnitaire en invoquant l'illégalité du retrait. Jusqu'alors, le tribunal administratif puis la cour administrative d'appel de Bordeaux ont donné raison à la mairie, estimant que Total ne s'était pas donné les moyens d'agir. En Conseil d'Etat, les juges en ont décidé autrement lundi 21 septembre : "L'absence de recours contre ce retrait de permis ne peut avoir pour effet de rendre indirects les liens de causalité entre les préjudices allégués et l'illégalité fautive." La cour administrative d'appel de Bordeaux devra donc rejuger la demande d'indemnisation du pétrolier.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 07:45

La délégation outre-mer du PS en place

Petit pot et petite cérémonie d'installation de la délégation outre-mer du Parti socialiste jeudi soir à Paris autour de Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire, de la ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin, d'Ericka Bareigts, secrétaire nationale aux Outre-mer, et des parlementaires guyanais, les sénateurs apparentés PS, Georges Patient et Antoine Karam. "C'était une manière pour le Premier secrétaire de reconnaître l'importance de l'outre-mer dans nos échéances électorales", a indiqué M. Patient. Personne ne songe là aux élections régionales, mais avait bien en tête déjà la présidentielle !

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 07:42

LADOM et FACE Loire Atlantique s’associent

L’Agence de l’Outre-Mer pour la Mobilité (LADOM)et le Club d’Entreprises FACE Loire Atlantique, ont signé vendredi 18 septembre une convention de partenariat qui "vise à favoriser l’accompagnement vers l’emploi des jeunes ultra-marins à l’issue de leur parcours de formation sur le territoire métropolitain et en particulier sur la Loire-Atlantique", selon Jean-Michel Maillet, président de FACE Loire Atlantique. LADOM s’engage à mobiliser les jeunes à l’issue de leur formation et à les orienter vers FACE Loire Atlantique pour bénéficier d’un accompagnement vers l’emploi. "FACE intervient depuis 2010 auprès de jeunes de LADOM en leur transmettant les codes et règles attendus dans l’entreprise » précise Jean-Claude Cadenet, directeur général de LADOM.

La convention concerne 15 à 20 jeunes âgés de 18 ans ou plus, motivés par l’accompagnement et en particulier par le parrainage, ayant un projet professionnel défini ; il s’agit de jeunes rencontrant des difficultés d’insertion en raison notamment d’une absence de contacts avec le milieu professionnel ou d’un risque de discrimination. L’action se déroule sur une période de 12 mois à compter de la signature de la convention. Chaque jeune bénéficiera d’une action de parrainage sur une durée au plus de 6 mois. Compte tenu de la conjoncture économique, un taux d’accès à l’emploi durable ou à la formation en alternance (contrat de 6 mois minimum) de 60 % est visé. « Après avoir identifié les jeunes à accompagner (filleuls), FACE Loire Atlantique mobilisera son réseau de parrains, puis formalisera les engagements réciproques entre les parrains et les filleuls, précise Jean-Michel Maillet. Nous assurerons la coordination, la médiation, le suivi et l’évaluation de l’action. La durée du parrainage est de 6 mois. Chaque jeune sera parrainé par un salarié d’entreprise ».

Des formations permettront à ces jeunes chercheurs d’emploi de connaître les règles et codes comportementaux qui sont en vigueur dans les entreprises afin de favoriser l’intégration et le maintien durable dans l’emploi.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 07:37
Mini Transat

La Mini Transat a pris son départ pour la Guadeloupe

Pour la 2e année, la Guadeloupe recevra à la mi-novembre les 72 concurrents qui se sont lancés samedi dernier au port de Douarnenez pour la Mini Transat. Depuis le 16 septembre les visiteurs du village départ et les skippers en pleine préparation ont pu avoir un avant goût de l’accueil qui les attend à la Marina de Bas du Fort. Pour les mettre en appétit, la CCI IG, la Région Guadeloupe et le CTIG ont mis en commun leur savoir faire pour assurer une belle représentation des produits locaux : avec les rhums Longueteau, Damoiseau et Bologne, les punchs Mabi et Mardras, les bananes de Guadeloupe, le vinaigre de Man Roro à base de fruits tropicaux, les sauces piquantes de Dame Besson, les confitures et café Lesueur et le jus Kanasao.

Cette 20ème édition est un enjeu important pour la Guadeloupe qui pose de nouveau sa candidature pour les prochaines arrivées de 2017 et 2019. Pour cet événement, amené à s’inscrire dans les grandes manifestations nautiques de la Guadeloupe, tous les partenaires locaux (Région, CTIG, Ville de Pointe-à-Pitre, CCI IG) ont mobilisé des fonds pour que la Classe Mini, propriétaire de cette course renouvelle son engagement avec la Guadeloupe. Cette décision qui sera connue lors du salon nautique en décembre prochain.

Mais avant cela les guadeloupéens attendront l’arrivée de Karl Chipotel, seul skipper guadeloupéen qui a osé se confronter à cette traversée sur un 6.50 m. Un appel au public guadeloupéen pour venir l’accueillir au village arrivée que le CTIG mettra en place, est d'ores et déjà lancé.

FXG

 

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 07:23

Les archives de Glissant élevées au rang de trésor national de la BNF

La décision prise l'an dernier par Fleur Pellerin, ministre de la Culture, d'élever les archives personnelles d'Edouard Glissant au rang de trésor national implique l'acquisition de cette oeuvre par la bibliohèque nationale de France. Ppour cela, le ministère de la Culture, le ministère des Outre-mer devraient mettre la main à la poche, mais également des mécènes, tels José Hayot qui fut un ami d'Edouard Glissant.

Lundi 21 septembre, le poète, romancier et philosophe de la créolisation du monde, le père du Tout-monde, aurait eu 87 ans. C'est le jour qu'a choisi la garde des Sceaux pour officialiser cette annonce sous les ors de la Chancellerie. Pour assister à la présentation de ces archives manuscrites, trois grands écrivains, Dany Laferrière, Simone Schwartz-Bart et Patrick Chamoiseau, des artistes, Alain Jean-Marie et Mario Canonge, des personnalités comme Eric de Lucy ou le Pr. Charles Nicolas, des élus martiniquais, les maires du Diamant et du Lamentin, mais aussi un autre de ses amis, Edwy Plenel et bien sûr sa famille au premier rang desquels, Sylvie , son épouse. C'est elle qui a proposé de mettre à la disposition du public et des chercheurs les manuscrits de son mari. Ainsi, les originaux des statuts du Front antillo-Guyanais, ceux de l'institut martiniquais d'études, mais également le Discours antillais ou le Traité du tout-monde... L'ensemble de ces archives a été classé. Ce sont des cahiers de brouillon reliés, illustrés de schémas ou de dessins qui rappellent l'amour de Glissant pour l'objet livre. Elles comportent également la correspondance de Glissant avec Césaire, Le Clézio, Leiris... Elles rassemblent ce que le président de la BNF, Bruno Racine, a appelé la quintessence de sa pensée, de sa création".

La pensée contre les frontières

Le moment semblait bien choisi pour faire des oeuvres de Glissant un trésor national au moment où les sursauts du monde envoient des milliers de réfugiés sur les côtes européennes. Face au débat posé par ce phénomène migratoire, la pensée de Glissant vient proposer une réponse aux peurs que cela provoque. Glissant, l'homme de l'identité rizome, l'homme de la pensée frontière, du tout-monde contre les murs. Derrière le chaos du monde, Glissant, visionnaire, voit se construire un nouveau monde, un monde tel qu'a su l'imaginer, le créer ce qui a nourri la pensée, la poésie de Glissant, l'antillanité, la créolisation.

FXG, à Paris

Patrick Chamoiseau

"Dans l'écriture de Glissant, il y avait la nuit... Les nuits tropicales demeuraient ses préférées. Devant ses créations nocturnes, ils retrouvait l'atmosphère des veillées antillaises... La nuit comme vecteur des lumières, des relations... Son écriture était serrée, économe de la place, qui dans les profondeurs faisait lever des sables les plus denses une pensée fondatrice."

Fleur Pellerin, ministre de la Culture

"Ces manuscrits laissent entrevoir une oeuvre béante, l'invention d'une langue qui se construit contre celle du conquérant et celle des profondeurs... La langue qu'il invente, c'est Saint-John Perse sans Saint-John Perse, Claudel, sans Claudel..."

Christiane Taubira, ministre de la Justice

"J'ai connu un homme grognon, mais éblouissant ! un chat-tigre habité d'une grande tendresse pour l'homme mais se méfiant de l'homme."

"La pensée sismique du monde tremble en nous et autour de nous." Edouard Glissant

Partager cet article

Repost0

Articles Récents