Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 06:00

Chikingunya : le ministère de la Santé renforce les actions de prévention et de protection

touraine.jpgParce que « c’est une épidémie de grande ampleur qui n’a pas encore atteint son pic », la ministre de la Santé a décidé, hier, plusieurs mesures d’information, de prévention et de protection des populations de l’ensemble des territoires français caribéens et amazonien en raison de l’entrée dans la saison des pluies, du début des grandes vacances avec l’afflux de touristes et le départ en congés de médecins sur place. Pour mémoire, depuis le début de l’épidémie de chikungunya, en décembre 2013, 90 000 personnes ont été infectées, 470 ont été hospitalisées et 27 sont décédées. Deux équipes de vingt sapeurs-pompiers de la Sécurité civile sont envoyées en Guadeloupe et Martinique pour participer à l’effort de lutte anti-vectorielle. Par ailleurs, Marisol Touraine a indiqué qu’elle saisissait le Conseil supérieur de l’audiovisuel pour diffuser sur les médias idiovisuel locaux des messages d’information et de prévention. Si la vigilance du ministère se renforce, Marisol Touraine se veut toutefois rassurante : « Nous n’avons pas de pression sur l’offre de soins, les médecins de ville font face. » Chaque semaine, ce sont 3400 Martiniquais et 4500 Guadeloupéens qui sont piqués par des moustiques porteurs du chik.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 15:55

20 communes d’outre-mer éligibles pour revitaliser leur centre-bourg

Le gouvernement a lancé un dispositif expérimental pour la revitalisation des centres-bourgs et décidé de mobiliser près de 40 millions d’euros cette année via le Fonds national d’aménagement du territoire et l’Anah qui, en complément d’autres financements, permettront à des centres-bourgs de réaliser un projet de revitalisation en créant une offre de logements, de commerces, d’équipements et de services adaptés aux besoins des habitants, et ainsi de limiter l’étalement urbain. 300 centres-bourgs dans toute la France dont quatre dans chaque DOM déjà identifiés sont invités à déposer une candidature, qui devra être portée conjointement par la commune et l’intercommunalité dont elle dépend d’ici le 12 septembre 2014. Parmi eux, environ 50 seront accompagnés par l’Etat via ce dispositif pilote. Les communes éligibles à ces financements sont Grand-Bourg, Goyave, Trois-Rivières et Port-Louis, en Guadeloupe, Macouria, Mana, Saint-Georges et Maripassoula, en Guyane, Saint-Pierre, Les Trois-Îlets, Basse-Pointe et Le Marin, en Martinique, Sainte-Suzanne, Trois-Bassins, Cilaos et Salazie, à la Réunion, et Chirongui, Dzaoudzi-Labattoir, Bandraboua et Dembeni à Mayotte.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 07:00

Nathalie Fanfant épinglée par Le Point pour son logement social

Nathalie Fanfant (UMP), élue conseillère de Paris en mars dernier, s’est faite épingler par Le Point parmi les élus qui disposent d’un logement social. Elle aurait pun échapper à cette stigmatisation car, il y a trois mois, la candidate UMP à la mairie de Paris lui avait demander de déménager. Elle a refusé, selon Le Point, mais elle assure rechercher un logement depuis le mois d'octobre.

 Lorsque Le Point l’a interrogée sur cet appartement, elle a déclaré : « Me priver de mon appartement reviendrait à interdire la politique à toutes les personnes gagnant moins de 10 000 euros par mois. » Nathalie Fanfant a rappelé « la précarité d'un élu pour qui une réélection n'est jamais assurée ». Le Point a précisé que cette « précarité politique » était indemnisée à 4 186 euros bruts par mois. Par ailleurs Nathalie Fanfant travaille à la maison de la Martinique.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 07:00

Guyane et Martinique veulent une dotation d’amorçage pour les collectivités uniques

Zaidani-Manin.jpgAlain Tien Liong et Josette Manin, présidents des conseils généraux de la Guyane et de la Martinique, sont réunis hier et aujourd’hui à l’association des départements de France (ADF), avec leurs collègues de la Reunion et de Mayotte (la Guadeloupe cotise mais n’a jamais pris part aux travaux de l’ADF). Au programme de ces rencontres le projet de réforme territoriale visant à aboutir à la suppression de l’échelon départemental et, pour la Martinique et la Guyane, la naissance de la future collectivité unique. 16-juin-2014-2020.JPGOr, la fusion du département et de la Région pose des problèmes financiers et de ressources humaines non résolus. « Nous souhaitons à l’unanimité que la Guyane et la Martinique ne partent sur un déficit non-comblé », a déclaré la présidente de la commission outre-mer de l’ADF, Nassimah Dindar, présidente du conseil général de la Réunion. Elle a donc été mandatéé pour demander au président de l’ADF un rendez-vous avec le Premier ministre, les présidents de départements d’outre-mer et leurs directeurs administratifs. La Guyane et la Martinique veulent convaincre le gouvernement de la nécessité d’une dotation exceptionnelle d’amorçage. Si la Guyane n’a pas encore chiffré son montant, la Martinique l’a évalué à quelque 77 millions d’euros. De son côté le  conseil général de la Réunion indique qu’il ne souhaite pas la disparition du département et demande au gouvernement un report du calendrier de la réforme territoriale pour ne pas se trouver précipitamment dans la situation de la Guyane et de la Martinique.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 07:00

La 13e édition du carnaval tropical aura lieu le 5 juillet

Daniele-Apocale.jpgDanièle Apocale, déléguée générale à l’outre-mer de la ville de Paris, a annoncé, hier, que la 13e édition du carnaval tropical de la ville de Paris se déroulerait le week-end des 5 et 6 juillet entre la place de la Nation et la place Léon-Blum. Cette année, les parrain et marraine de l’édition sont la choriste Marie-Josée Gibbon et le batteur Claude Vamur. Le thème retenu pour ce défilé est le cinéma et le pays qui sera mis à l’honneur est le Viet-Nam. Un groupe de percussions venu des hauts plateaux du Viet-Nam viendra faire retenir ses dongs. La Colombie devrait elle aussi participer au défilé.

Une quarantaine de groupes carnavalesques dont 29 de Paris et Ile de France, six de la Guadeloupe (Double face, Hibiscur d’or, Mas Moule massif, Nasyon a neg mawon, Restan la kilti é tradisyon et Ti bwa), trois de la Martinique (Gwoup 31, Ou ja konèt et Tché Kréyol), un de la Guyane (le char de Mayouri Tchô nèg) et trois de province (Hibiscus de Saint-Malo, Malaka sister’s de Vernon) sont attendus pour un défilé que vont voir entre 200 et 300 000 Parisiens.

Le jury récompensera huit groupes pour le meilleur costume, le meilleur char, le meilleur groupe à peaux, le meilleur groupe à caisse, le meilleur groupe d’outre-mer, le meilleur groupe invité et le meilleur groupe étranger.

La remise des prix aura lieu le dimanche 6 juillet au gymnase Jappy.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 06:06

Ericka Bareigts missionnée sur la transition énergétique outre-mer

Bareigts tribune

La commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale a chargé la députée réunionnaise PS, Ericka Bareigts, d'une mission préfigurant la loi sur la transition énergétique dans les Outre-mer.

Il s’agit d'adapter le droit de l'énergie aux Outre-mer et aborder les questions des filières de l'énergie renouvelable, notamment le solaire photovoltaïque ou encore le coût élevé de production de l'électricité dans les Outre-mer.

La députée a déjà auditionné la commission de régulation de l'énergie, le département de l’Écologie, du logement, du développement et de l'aménagement durable du ministère des Outre-mer, le responsable énergie d'EDF et le syndicat des énergies renouvelables.

Cette semaine, elle rencontre les acteurs réunionnais et mahorais, avant de se rendre aux Antilles et en Guyane.

Partager cet article

Repost0
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 07:00

Amende requise contre le député Vialatte pour ses propos sur les descendants d’esclaves

ramael-ribbe-romana-dalin-privat-arneton.jpgLe 19 septembre prochain, le député maire UMP de Six-Fours les plages dans le Var, Jean-Sébastien Vialatte, saura si le twit qu’il a émis le 13 mai 2013 est une incitation à la discrimination ou la haine raciale. Alors qu’un taxi le conduisait ce jour-là à l’aéroport, il entend à la radio que la fête des supporters du PSG au Trocadéro dégénère violemment. En réaction, l’élu écrit sur le réseau social : « Les casseurs sont sûrement des descendants d'esclaves ils ont des excuses #Taubira va leur donner des compensations. » Attaqué par le Collectifdom, le député était jugé hier devant la 17e chambre correctionnelle de Paris. Me Schwing a fait citer en défense trois témoins. Le premier est le président l’association bordelaise, Fondation du mémorial de la traite des Noirs, Karfa Diallo. C’est lui qui le premier a déposé une plainte devant le parquet de Toulon, mais c’est lui aussi qui, soutenu par le CRAN, de Louis-Georges Tin, l’UNOM de Roger Anglo, la FAAC de Franck Anretar et Claudy Siar, a accepté de transiger avec l’élu varois. Ensemble, ils ont signé un protocole de médiation par lequel Jean-Sébastien Vialatte s’engageait à dénoncer le racisme, organiser une exposition pédagogique et une conférence sur l’esclavage et commémorer dans sa commune la date du 27 avril, anniversaire de la signature du décret abolissant l’esclavage en France. M. Diallo est venu dire que le prévenu avait tenu ses engagements. « Même si sa déclaration est malheureuse et raciste, il a réparé par des actes forts et importants », a conclu le témoin. Une adjointe au maire de Six-Fours est venue attester du soutien du prévenu à son association caritative qui œuvre pour les Malgaches… Enfin, une dame travaillant dans le milieu de l’insertion sociale est venir tout le bien que faisait M. Vialatte pour aider les jeunes diplômés sans emploi, les sans papiers ou ceux qui n’obtiennent pas de visa pour faire venir leur famille en France. Pour ces deux derniers témoins, le twit de Jean-Sébastien Vialatte est une « maladresse » ou un acte « malheureux ».

La partie civile a fait citer deux témoins : Claude Ribbe, président de l’association des amis du général Dumas, qui va rappeler que si l’esclavage a été aboli, le racisme ne l’a pas été, et Serge Romana, président du CM98, qui va apprendre au tribunal que « la marque de l’esclavage, c’est l’atteinte à l’estime de soi ». Tandis que la défense devait plaider la relaxe, estimant que les « descendants d’esclaves » ne pouvaient être assimilés aux seuls Noirs puisque cela s’appliquait aussi aux Slaves germano-byzantins, Me Ramaël et Me Arneton, avocats du Collectifdom, ont considéré que le twit associait volontairement les Noirs aux casseurs, incitant ainsi à une discrimination raciale. « On a reçu votre message 5 sur 5 », a déclaré Eddy Arneton avant d’ajouter : « La justice doit dire stop aux jets de bananes et aux twits racistes. » Le Collectifdom demande 10 000 euros de dommages-intérêts.

L’Alliance noire citoyenne est venue se déclarer partie civile à la barre. Sa plainte avait été classée sans suite. L’association a plaidé la diffamation raciale, délit pour lequel le tribunal n’était pas saisi.

Le parquet a requis une peine d’amende, estimant que le député avait fait « repentance ». Il a estimé que compte tenu du contexte avec les événements au Trocadéro et le débat successif à la journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage sur les réparations montre que M. Vialatte pensait bien aux Noirs en parlant des descendants d’esclaves et qu’en les associant aux casseurs, il a fait acte de provocation entraînant une stigmatisation, la haine et le rejet. Me Schwing a conclu en disant que la « maladresse de son client ne mérite pas qu’on le place à côté de Le Pen ». Jugement dans trois mois.

FXG, à Paris

 

Partager cet article

Repost0
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 07:00

Mémoire de l’Outre Mer célèbre son 25e anniversaire

L'association nantaise, Mémoire de l’Outre Mer, organise samedi 28 juin, une soirée festive. Au programme : un spectacle de contes avec la conteuse guadeloupéenne Maguy Faraux, un spectacle musical avec le pianiste guyanais Xavier Harry et la flûtiste réunionnaise Sandra Ellama, un show de danses traditionnelles des Antilles avec la troupe de L'A Cosmopolitaine, puis une soirée dansante avec les DJ Steeve et DJ Arsène autour des musiques traditionnelles de l’Outre-mer.

Salle festive de Nantes Erdre, 251, route de St Joseph

Partager cet article

Repost0
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 07:44

Trois questions à George Pau-Langevin

« La Réunion et la Guadeloupe deviendront des régions sans département »

Ni l'Elysée, ni Matignon n'ont évoqué les régions d'Outre-mer au moment d'annoncer la réforme territoriale. S'agit-il d'un oubli ?

Il ne s’agit pas d’un oubli. Ce dont la presse a le plus parlé dans cette réforme, c’est la fusion de certaines régions entre-elles et, évidemment, le gouvernement n’a pas envisagé de faire fusionner les régions d’outre-mer entre elles.

Pour autant, il convient d’être précis quant au champ de l’application de la réforme pour les outre-mer :

Pour la Guyane et la Martinique qui ne seront plus des départements et des régions en 2015 mais des collectivités sui generis, la réforme ne s’appliquera que pour ce qui concerne la date des élections.

Et que se passera-t-il à la Guadeloupe et la Réunion ?

Pour La Réunion et la Guadeloupe qui ont fait le choix de rester dans le droit commun, la réforme s’appliquera. Cela signifie qu’au terme du processus, lorsque les départements auront disparu, La Réunion et la Guadeloupe deviendront des régions sans départements, comme celles de l’Hexagone. Elles seront en quelque sorte des collectivités uniques de droit commun. Cela ne veut pas dire que si les élus Réunionnais ou les Guadeloupéens le demandaient, d’autres évolutions, du type des celles expérimentées en Martinique et en Guyane ne seraient pas envisageables. Dans ce domaine, les dispositions de l’article 73 de la Constitution offrent des possibilités, mais, évidemment, ce n’est pas à Paris de décider de l’avenir institutionnel de La Réunion mais aux Réunionnais.

Pouvez-vous nous confirmer que les Départements de la Guadeloupe et la Réunion seront supprimés comme ailleurs ?

Le droit commun s’appliquera à la Réunion et en Guadeloupe comme partout ailleurs sauf si les Réunionnais, les Guadeloupéens et leurs élus souhaitaient sortir du droit commun. Mais, en tout état de cause, la réforme n’a pas pour objet de recentraliser des compétences. Ce n’est pas l’esprit de la réforme, et c’est encore moins l’esprit de l’organisation de la République dans les outre-mer.

Propos recueillis par FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 07:24

Les zones économiques exclusives en débat au Sénat

Le débat sur les zones économiques exclusives (ZEE) qui a eu lieu mercredi au Sénat s’inscrivait dans la foulée du rapport pondu par les sénateurs Jean-Étienne Antoinette, Joël Guerriau et Richard Tuheiava. Que précisait ce rapport ? D’abord que la ZEE française est la deuxième au monde après celle des Etats-Unis et que les ressources naturelles qu’elle recèle sont pour la France l’enjeu du XXIe siècle ; Deuxième point, par leur position géostratégiques, les Outre-mer français sont au cœur de ces enjeux. Ceci étant dit, quel rôle la France peut et doit-elle jouer ?

La France doit protéger ses ressources et les mettre en valeur au profit notamment de ses outre-mer. Or, la France a pris du retard par rapport à des Etats comme la Chine, les Etats-Unis ou le Brésil qui investissent énormément. Conclusion, il faut repositionner la France et l’Europe au cœur de ce débat international. « Après le débat au Sénat, explique le sénateur Antoinette, il s’agira de passer à une nouvelle phase : légiférer pour donner corps à une politique économique autour de la ZEE française. »

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

Articles Récents