Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 06:24

Les Régions debout contre El Khomry

Début novembre, les Régions ont découvert une instruction de la ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, Myriam El Khomri, à l’attention des services de l’Etat, remettant en cause la loi NOTRe. Celle-ci, promulguée le 7 août 2015, a prévu de déléguer aux régions volontaires la coordination des acteurs du service public de l'emploi. Sept Régions sur dix-huit ont déjà postulé auprès de l’Etat afin de bénéficier de cette coordination. Or l'instruction ministérielle, écrit Philippe Richert (président LR de Régions de France et de la Région Grand Est) dans un courrier du 21 novembre à la ministre, "sort du périmètre de la délégation la quasi-totalité des crédits de l’Etat concernant l’accompagnement vers l’emploi et la gestion prévisionnelle territoriale des emplois et des compétences avec une définition particulièrement extensive des dispositifs nationaux". Même chose pour la mise à disposition des agents de l'Etat, qui devait en toute logique accompagner la délégation de compétence. Enfin, alors que la loi NOTRe a prévu une durée de six ans pour ces délégations, l'instruction la réduit à trois. "Cela, estime M. Richert, constitue pour le moins un véritable contournement de la volonté du législateur." Mais plus préoccupant, il juge encore que, "en refusant de mettre en œuvre la délégation de compétence, la ministre (...) met à mal la plateforme Etat-Régions signée fin mars 2016 avec le Premier Ministre, et le plan 500 000 formations aux demandeurs d’emploi." Le courrier à la ministre, signé, outre Philippe Richert, par les présidents des sept régions concernées par cette délégation (Centre-Val de Loire (LR), Pays de la Loire (LR), Provence-Alpes-Côte d’Azur (LR), Bretagne (PS), Corse (Indépentdantiste), Occitanie (PS), Nouvelle-Aquitaine(PS) appelle Myriam El Khomri à retirer son instruction ministérielle.

FXG, à Paris

Repost 0
Published by fxg
commenter cet article
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 06:22

Le Sénat veut protéger l'agriculture des DOM de l'Europe

Les sénateurs ont adopté mardi une proposition de résolution sur l'inadaptation des règles agricoles et de la politique commerciale européenne aux spécificités des régions ultrapériphériques (RUP).

La résolution, proposée par le président de la délégation sénatoriale outre-mer, Michel Magras (LR Saint-Barth) fait suite au rapport, "Pas d'avenir sans acclimatation du normatif", rendu en juillet dernier par les sénateurs Gillot (PS Guadeloupe), Procaccia (LR Val de Marne) et Doligé (LR Val de Loire). Ils constatent que "l'architecture de la réglementation phytosanitaire au sens large de l'Union européenne est faite pour les conditions tempérées de l'Europe continentale [et] ne tient pas compte des caractéristiques de l'agriculture en milieu tropical". Ils déplorent ainsi que les RUP restent "dans l'angle mort des instances européennes".

Dans leur résolution, les sénateurs invitent la Commission européenne à acclimater les normes européennes agricoles aux contraintes des RUP et à assurer la cohérence des normes de production et des normes de mise sur le marché. Il s'agit d'autoriser dans les RUP, à titre dérogatoire, la culture locale de variétés végétales résistantes aux ravageurs tropicaux mais non-inscrites au catalogue européen des variétés, d'autoriser la certification de l'agriculture biologique par un système participatif de garantie, comme en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française.

Ils demandent aussi à la Commission européenne de supprimer les tolérances à l'importation pour les denrées traitées par une substance active interdite dans l'Union européenne, comme les bananes dollars. Ils souhaitent encore l'interdiction des importations de produits de la pêche et de légumes-racines depuis les pays qui ont traité massivement, par le passé, leur production avec des substances comme le chlordécone.

Les sénateurs demandent en outre à la Commission européenne de prolonger au-delà de 2019 les accords sur la banane avec les pays d'Amérique latine et de créer des observatoires des prix et des revenus pour les filières de la banane et de la canne, afin de disposer de mesures fiables, publiques et transparentes des effets des importations en provenance des pays tiers.

Enfin, il est question de l'information du consommateur sur les conditions de travail pour les producteurs des pays tiers et sur le différentiel de qualité environnementale entre les RUP et leurs voisins.

Cette résolution n'est qu'un message adressé par le Sénat français à la Commission européenne, et n'a, hélas, pas force de loi.

FXG, à Paris

Repost 0
Published by fxg
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 07:22

Patrick Karam songe à se retirer de la vie politique

"Une claque monumentale !" L'orateur national de Nicolas Sarkozy, Patrick Karam, avoue  une vraie blessure avec l'élimination au premier tour de la primaire de son champion battu dimanche. "C'est une déception, mais l'outre-mer l'a aimé et lui dit en le plaçant en tête." Les résultats outre-mer lui donnent un avantage de 4000 voix sur Alain Juppé et un score 2,5 fois mieux que celui de François Fillon. "Alain Juppé n'a pas raflé l'outre-mer", se réjouit Patrick Karam qui répète : "Je ne veux pas de Juppé, il pose un problème outre-mer et sur les valeurs." Sans prendre clairement de position, il avance : "Je connais Fillon avec lequel nous avons coordonné un meeting pour les chrétiens d'Orient en 2014." Il lui reconnaît "son sérieux, son application", mais insiste pour dire que sa confiance n'allait qu'à Nicolas Sarkozy. Il va jusqu'à comparer son rejet à celui de de Gaulle en 1969 ou de Clémenceau en 1918 ! "Je suis triste de cette page qui se tourne aujourd'hui. Mon engagement politique a commencé avec lui..."

Si Sarkozy a gagné en Outre-mer, il a perdu les Antilles pro Juppé et la Guyane pro Fillon. "On a peu fait campagne aux Antilles, explique Patrick Karam. On ne voulait pas attirer les électeurs de gauche." Il convient aussi qu'ils ont considéré les 10 000 votants dans toute la zone caraïbe française comme un "petit enjeu".

"Ai-je encore envie de faire de la politique ?" Le désormais président d'honneur du CReFOM se sent tout chose et confie qu'il envisage même de démissionner de son poste de conseiller régional LR d'Ile de France. Mais enfin, il a tant d'estime et de respect pour la présidente Valérie Pécresse que rien n'est moins sûr que le retrait de Patrick Karam de la vie politique. Un vrai sarkozyste !

FXG, à Paris

Repost 0
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 07:20

Mormeck lance une bourse stage emploi numérique

La plateforme numérique Egalité-Emploi conçue par Jean-Marc Mormeck avec le concours de Jeunesse outre-mer et de l’AJEG s’adresse aux jeunes ultramarins résidant en hexagone, en recherche de stages et de contrats de qualification. Elle est officiellement lancée le 23 novembre après la séance de signature officielle des conventions avec les quinze entreprises et partenaires à la présidence de l’Assemblée nationale. 

La plateforme, opérationnelle depuis le mois de juillet, est testée par Jeunesse outre-mer avec les seules offres de deux entreprises, 800 annonces.  L’intégration des offres d'une douzaine de nouvelles entreprises permet d’envisager rapidement un volume de plusieurs milliers d’offres disponibles pour ces jeunes sur un site unique.

"Le jeune qui s’inscrit explique Jean-Marc Mormeck, dispose d’un accompagnement personnalisé dispensé par des professionnels des ressources humaines et d’une orientation adaptée. L’employeur potentiel est donc certain d’avoir un candidat qui correspond à son besoin et le candidat est sûr que le stage ou le contrat de qualification correspond bien à ses capacités et ambitions professionnelles."

A partir du 24 novembre, elle sera accessible en cliquant sur un bouton sur la page d’accueil de la délégation interministérielle (www.delegation.jeunesseoutremer.org)

Morrmeck a voulu ce réseau parce que "la difficulté commune à ces jeunes est le manque d’accès à un réseau, notamment dans le monde économique." Alors, il est allé chercher ces grosses entreprises (Coca, SNCF, EDF, Groupe Canal + , Véolia, Danone, Orange, BRED, FNAC...) pour mettre à leur disposition une bourse de candidatures d’étudiants afin qu'ils viennent identifier des parcours intéressants en filières courtes BTS-DUT-Bac Pro.

Samedi 26 novembre, la Délégation organise avec ses partenaires associatifs un forum « Egalité-Emploi » au Conseil Economique, Social et Environnemental. 1500 jeunes sont attendus à la rencontre des entreprises partenaires.

FXG, à Paris

Repost 0
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 08:17

La FGAF ne siègera pas d'office au CESER de la Réunion

L'Union régionale de la Réunion de la fédération générale autonome des fonctionnaires (FGAF) n'aura pas de places réservées au conseil économique, social et environnemental régional (CESER) de la Réunion qui compte 45 membres. C'est le conseil d'Etat qui a pris cette décision le 22 novembre. En 2010, la FGAF a contesté sans succès devant le tribunal administratif de Saint-Denis la manière dont le préfet fixe la liste des organismes représentés au CESER. En 2014, la cour administrative d'appel a cassé ce jugement, mais aussi rejeté la demande de la FGAF. Celle-ci a fait un recours devant le conseil d'Etat. La FGAF veut trois sièges sur les 21 que le préfet réserve aux syndicats de salariés du privé et de la fonction publique. La répartition entre syndicats du privé (160 000 électeurs) et du public (60 000 électeurs) est la suivante : 15 et 6. La répartition entre les organisations se font selon les votes aux prud'hommes ou aux élections professionnelles dans le public. Le Conseil d'Etat estime que ce système de répartition ne méconnaît pas le principe d'égalité et rejette le recours de la FGAF.

Un autre recours de la FGAF, visant à remettre en cause la place que le Premier ministre et le ministère des Outre-mer lui ont laissée pour prétendre envoyer quelqu'un au CESE national a été aussi rejeté.

FXG, à Paris

Repost 0
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 06:16
Paulinius Torrent, le dernier maron de la Guadeloupe

Roman

"Barré barré, barré Popo Torrent..." Certains, du côté du Baillif et de Vieux-Habitants en Guadeloupe connaissent encore cette chanson sans savoir toujours qu'elle fait référence au "dernier nègre maron de la Guadeloupe", pour reprendre le titre de la somme que Claude Philogène a consacré à Paulinius Torrent dit Popo (1882-1918). Pour donner corps et vie à cette légende de la Côte-sous-le-vent, la Guadeloupéenne Françoise Lancréot a choisi la forme romanesque avec "Paulinius l'insoumis", publié aux éditions Sépia.

Ethnomusicologue de formation, l'auteure a parcouru les campagnes de la Guadeloupe à la recherche de son patrimoine musical alors qu'elle faisait un mémoire sur le gwoka. C'est ainsi qu'elle a "rencontré" Popo la première fois, en 1979. Près de quarante ans plus tard, elle a assez de documentation pour se lancer dans le récit de la vie de ce personnage de légende. Paulinius est un homme simple dont le sort bascule à l'issue d'une soirée électorale précédant les élections de 1910. Refusant l'intimidation et les menaces qui pèsent sur un candidat qui s'oppose à l'assimilation, Popo corrige le dénommé Hector Ravallon, sbire du candidat adverse. Las, ce dernier dépose plainte contre lui et voilà Paulinius recherché par les mamblos. S'ensuivront huit années de maronnage... Par delà le fait divers, l'auteur s'attache à l'inscrire dans son contexte social et politique. Le 17 février 1910, le ministre des colonies a écrit au gouverneur de la Guadeloupe pour lui "donner son appui inconditionnel pour prendre toutes les mesures nécessaires afin d'éviter des soulèvements de la population". Il ajoute : "Parce que les colons constituent les principaux pourvoyeurs d'emplois (...) les mouvements de grève à venir sont à réprimer avec la plus grande sévérité..." C'est dans ce contexte que Paulinius sera pendant près de dix ans l'ennemi public numéro 1 du procureur, du gouverneur et des gendarmes. Attrapé, torturé, les ongles arrachés, Paulinius parvient à s'échapper à plusieurs reprises grâce à la solidarité des populations locales. Il finira toutefois avec quatre balles dans la peau. Cette mention sera même supprimée de son acte de décès par ordre du gouverneur... Aujourd'hui, de Paulinius Torrent, il reste une chanson et une rue, à Vieux-Habitants, l'ancienne route de la gendarmerie, dénommée après sa mort, chemin Raché zong...

Le mérite de ce livre est de sortir de l'oubli une belle et véritable histoire guadeloupéenne du début du XXe siècle dont on aimerait voir un Jean-Claude Barny ou un Lucien Jean-Baptiste s'en emparer pour la porter à l'écran !

FXG, à Paris

Repost 0
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 06:43
TGV Outre-mer

Un tour de France en train pour les Outre-mer

La SNCF et sa filiale Trains Expo Evénements mettent sur rails le train des Outre-mer pour un tour de France du 5 au 18 décembre.

Au départ de Bruxelles, le 5 décembre, le train des Outre-mer va parcourir douze villes et dix régions de l’hexagone jusqu'au 18 décembre pour aller à la rencontre de tous les publics et dire ce que sont ces terres, ces femmes et ces hommes qui font vivre la France aux quatre coins du monde. A bord de ce train-expo, chacun pourra découvrir l’histoire commune de ces territoires. Cette exposition itinérante s’adresse à tous et offrira un programme d’animations, de conférences, de débats et de projections dans chacune des villes-étapes pour mettre en exergue les spécificités locales de chacun de ces territoires. A chaque ville étape, un territoire d’outre-mer sera mis à l’honneur : Tahiti et ses îles à Lille, la Martinique à Lyon, Mayotte à Montpellier, l’île de la Réunion et les TAAF à Marseille, la Nouvelle Calédonie à Toulouse, la Guadeloupe à La Rochelle, Wallis et Futuna à Nantes. Quant à la Guyane, elle ne s'est "pas encore positionnée sur une étape", indique la direction de la communication de trains expo événements.

FXG, à Paris

Repost 0
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 04:51
Julien Tarquin, le Martiniquais, Guy Bevert, le Guadeloupéen, Clémence Bridgetown, la Martiniquaise et le Guyanais José Sebeloue,

Julien Tarquin, le Martiniquais, Guy Bevert, le Guadeloupéen, Clémence Bridgetown, la Martiniquaise et le Guyanais José Sebeloue,

La compagnie créole retombe en enfance

"C'est pour ne pas oublier notre enfance..." Avec un grand sourire, Clémence, chanteuse et leader de la Compagnie créole, présente la nouvelle pochette de disque, "Les comptines".

Leur coproducteur, Jean Kluger qui a composé les plus belles chansons et balades de la Compagnie créole, a suggéré au groupe, alors qu'il se lançait dans un spectacle de gospel en soutien à la lutte contre la drépanocytose, de reprendre les comptines traditionnelles : "On n'a jamais fini de chanter ce genre de choses, a-t-il dit à Clémence, c'est bien de revenir à des moments d'insouciance." Ils n'ont pas touché à l'essence des chansons, mais le rythme... "Il y a des chansons qui se prêtent beaucoup mieux en biguine, d'autres en reggae, confie Clémence... On a forcé un petit peu le rythme." Et en studio, ils se sont amusés comme des fous. "Au départ, poursuit Clémence, on avait un doute, et finalement, on s'est éclatés." Et ça se ressent à l'écoute ! Notamment quand ils chantent "Nous n'irons plus au bois" en mazurka créole, "J'ai du bon tabac" en reggae, "La mère Michèle qui a perdu son chat" en biguine ou "le bon roi Dagobert" version zouk ! Et encore quand José interprète à la façon d'Henri Salvador, "A la claire fontaine". Les premières écoutes test, faites dans les écoles élémentaires, ont emporté les suffrages des enfants. "Ce sont des chansons qu'ils connaissent comme "Le pont d'Avignon", raconte Clémence, mais avec ces rythmes là, ils s'amusent beaucoup !"

Ils ont retravaillé toutes les chansons avec Alain Antonelli qui a fait les arrangements. Ils sont d'abord allés chez Jean Kluger pour écouter les comptines, en boucle, trouver les rythmes, les tempos, avant d'adapter. "On est tous passés à côté des ces choses-là, mais on grandit vite et on passe à autre chose, reprend Clémence Mais quand on revient vers l'enfance, on a des surprises !"

Ils ont mis du créole dans "Frère Jacques". Clémence chantonne : "E ti ou y é ? E ti ou y é ? Soné lé cloche la ba (rires)... Qui aux Antilles n'a pas chanté cette chanson ou "Au clair de la lune ?" On apprend ou l'on se rappelle en lisant la pochette que "Au clair de la lune" a été composé par Jean-Baptiste Lully, et "Frère Jacques", par Rameau. Alors, on ne s'étonnera pas que ceux qui ont beaucoup fait pour le moral des Français s'emparent d'un tel patrimoine !

Les comptines de la Compagnie créole sortent début décembre.

FXG, à Paris

Repost 0
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 07:41

Les prix des services bancaires outre-mer

Panorabanques.com, un comparateur de banques, a intégré les offres bancaires disponibles outre-mer avec aux Antilles-Guyane 19 établissements dont 11 sont des banques à distance ou 100% en ligne, à la Réunion, 17 banques dont 11 virtuelles, à Mayotte 15 banques (dont 11 en ligne) et à St Pierre et Miquelon, seulement 2 banques traditionnelles et 8 banques en ligne.

Panorabanques.com passe en revue plus de 130 critères de tarifs et 20 services avant d'établir un classement en fonction de la compétitivité des offres.

Les frais de tenue de compte qui dépassent rarement 30€ dans l'Hexagone sont souvent nettement plus chers aux Antilles ou en Guyane : 38,40€ à la Société Générale de Banque aux Antilles, 40€ chez BNP PARIBAS Antilles Guyane et 46,68€ au Crédit Agricole Martinique Guyane.

L'abonnement Internet qui est gratuit pour les clients de BNP PARIBAS en Métropole est facturé 18€ chez BNP PARIBAS Antilles Guyane

En revanche, certains tarifs sont moins élevés en outre-mer : la carte Visa à débit immédiat qui est facturée 44,50€ à la Société Générale en Métropole ne coûte que 40€ aux clients de la Société Générale de Banque aux Antilles et seulement 36€ aux clients de la BFCOI à Mayotte ou à la Réunion.

FXG, à Paris

Repost 0
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 07:35

Un film sur le Bumidom en tournage

Eloa Productions, la société de France Zobda, produit "Le rêve français", une fiction sur le Bumidom (bureau des migrations intéressant les départements d'Outre-mer), réalisée par Christian Faure. A l'affiche, Firmine Richard, Laurence Joseph, Jocelyne Béroard, Aïssa Maïga et Pierre Rousselet. L'équipe est en tournage en Guadeloupe du 23 novembre jusqu'au 16 décembre avant de poursuivre en région parisienne.

Repost 0

Articles Récents